• Interview

      Dossiers Publics interroge celles et ceux qui font bouger la Suisse: les actrices et acteurs issus du monde politique ainsi que des secteurs privés et publics
    • Simone Wyss Fedele fait rayonner les PME suisses à l’étranger

      Simone Wyss Fedele fait rayonner les PME suisses à l’étranger

      Qui dit entreprises suisses pense Nestlé, Novartis, Glencore et autres titans que le monde entier nous envie. Mais comme l’arbre de Noël qui cache la forêt des lutins œuvrant dans l’ombre, ces géants de la Bourse ne doivent pas faire oublier que la Suisse regorge de...

      Garde suisse: un corps d’élite dans les coulisses du Vatican
      Garde suisse: un corps d’élite dans les coulisses du Vatican

      Hallebardier ayant servi sous le pape François, Guillaume Vergain se confie à Dossiers Publics et raconte ses années au sein de la Garde suisse pontificale, ce corps aussi légendaire que mystérieux. Comment devient-on garde suisse ? Quels sont les critères de...

      Entreprises de sécurité : le côté privé de la Force
      Entreprises de sécurité : le côté privé de la Force

      Les politiciens nous l’ont répété à l’envi depuis des années : « On ne peut pas mettre un policier derrière chaque citoyen » ! Ce qui, avouons-le, est plutôt une bonne nouvelle pour les plus paranoïaques d’entre nous… Garde du corps et directeur de deux entreprise...

    • JU: les soins aigus au cœur de Delémont

      JU: les soins aigus au cœur de Delémont

      Modulable, fonctionnel et accessible, c’est ainsi que Jacques Gygax, directeur de l’Hôpital du Jura, décrit l’établissement dédié aux soins aigus qu’il souhaite voir construire au cœur de Delémont, sur un terrain de 12'000 m2, propriété de la municipalité. Futur jalon...

    • VD: une maturité onéreuse

      VD: une maturité onéreuse

      L’harmonisation des pratiques a un coût, et le canton de Vaud pourrait bien en faire les frais dans le cadre de la nouvelle Ordonnance fédérale sur la reconnaissance des certificats de maturité gymnasiale, visant à harmoniser les disparités cantonales quant au cursus...

    • GE : moins de fonctionnaires pour Genève  ?

      GE : moins de fonctionnaires pour Genève  ?

      La fonction publique pèse-t-elle trop lourd sur les finances du canton ? C’est en tout cas l’avis émis par la droite genevoise, qui estime que le canton, régulièrement dans le rouge, pourrait bénéficier d’un gel de l’embauche de nouveaux fonctionnaires en cas de...

    • Gilles Stuck reprend les rênes du marché suisse chez Julius Bär

      Gilles Stuck reprend les rênes du marché suisse chez Julius Bär

      À nouvelle stratégie, nouvelle équipe dirigeante. Ainsi en a décidé Julius Bär, qui a choisi d’accompagner l’harmonisation de son approche du marché suisse par la désignation aux responsabilités de Gilles Stuck, collaborateur de la banque zurichoise depuis 2018 à la...

    • Key Family Partners accueille Emanuele Zanon Di Valgiurata

      Key Family Partners accueille Emanuele Zanon Di Valgiurata

      Connu pour avoir donné le jour à une nouvelle génération de multi-family offices offrant des solutions d’investissement sophistiquées et les plus hauts standards en matière de gouvernance, Key Family Partners agrandit son équipe avec la nomination au rang d’associé...

    • Hans Peter Wyss intègre la commission OPA de la FINMA

      Hans Peter Wyss intègre la commission OPA de la FINMA

      La Commission des offres publiques d’acquisition de la FINMA accueille un nouveau membre en la personne de Hans Peter Wyss, appelé en remplacement de Thomas Rufer, qui abandonnera le siège occupé depuis avril 2007 à la fin de cette année. Déjà vice-président du...

    • Un nouvel aumônier pour la garde pontificale

      Un nouvel aumônier pour la garde pontificale

      La garde pontificale ne saurait assurer son office sans l’encadrement et le soutien spirituels de son aumônier. Une mission d’importance, assurée pendant six ans par le père Thomas Widmer, auquel succède désormais le père Kolumban Reichlin. Né dans le canton de...

    • Événement

      Retrouvez les derniers événements auxquels Dossiers Publics était présent

    • Une aide-soignante engagée

      Une aide-soignante engagée

      Doris Abbyad, aide-soignante aux HUG depuis 1983 (en unité d’attente de placement en EMS) et présidente de l’association Culture & Loisirs (association de personnel hospitalier et de santé sociale), nous livre son vécu de la crise du covid-19. Quelles difficultés...

    • Rentrée des entreprises 2019

      Rentrée des entreprises 2019

      Dossiers Publics était présent à la Rentrée des Entreprises 2019 à l'Arena de Genève, l'événement...

  • Kits média

Publicités

Essentiel à la fonction du paysagiste, le fourgon utilitaire est son meilleur ami. Or, à l’heure de la transition écologique, le choix d’un véhicule non polluant s’impose.

Lors de l’achat d’un utilitaire, l’un des premiers critères déterminant dont le paysagiste va tenir compte est la taille du véhicule. Il est clair que ce choix dépend du milieu dans lequel il servira. Pour des activités se déroulant dans des centre-villes ou autres aires urbaines, le fourgon compact permet de circuler et stationner plus facilement, notamment dans les parkings souterrains si le fourgon ne dépasse pas le mètre 90 de hauteur. De plus, l’habitacle de ces véhicules reste relativement spacieux et le volume de chargement acceptable.

D’un autre côté, pour les aménagements s’effectuant plutôt en zones rurales ou périurbaines, le choix se porte plus naturellement pour des grands fourgons, qui permettent de transporter jusque 20 m3 de charge. Ces véritables petits camions sont toutefois plus coûteux que les compacts et plus difficiles à manœuvrer dans les rues des grandes villes. Toutefois, ces deux types de fourgons classiques posent problème à l’heure de choisir un utilitaire non polluant.

Petit à petit, les véhicules utilitaires polluants sont bannis des centre villes européens

Des utilitaires plus verts
À l’heure de la transition écologique, le choix du véhicule le plus vert se pose pour les paysagistes. Ainsi, avec la décision à l’automne 2018 des Etats membres de l’Union Européenne de réduire de 15 % les émissions de CO2 pour les véhicules utilitaires en 2025 et de 30 % à l’horizon 2030, les pays doivent établir de nouvelles réglementations en la matière. C’est ce qui se fait déjà dans certaines cités européennes, où petit à petit, les véhicules utilitaires polluants sont bannis des centres-villes européens, comme à Paris en 2017.

Pour répondre à ces nouvelles règles en faveur de l’écologie, les constructeurs ont commencé à développer de vastes gammes d’utilitaires électriques, mais aussi modulables. Un bel exemple est l’eBussy du constructeur allemand Electric Brand. Avec plus de dix carrosseries modulaires et interchangeables, ce véhicule utilise le principe du lego et peut servir alternativement de mini-bus, de tout-terrain, de fourgonnette utilitaire et de bus de camping, en quelques étapes seulement.

La tendance générale évolue. Ainsi, la couleur s’annonce verte et électrique pour les fourgons utilitaires de demain.