• Interview

      Dossiers Publics interroge celles et ceux qui font bouger la Suisse: les actrices et acteurs issus du monde politique ainsi que des secteurs privés et publics
    • Career Women’s Forum, Les femmes sur le devant de la scène

      Career Women’s Forum, Les femmes sur le devant de la scène

      Œuvrer à l’égalité entre les sexes via une association de femmes professionnelles qui se réunissent, échangent et s’entraident ? C’est le postulat de base du Career Women’s Forum, qui fête ses 40 ans en 2022. Rencontre avec sa présidente, Véronique Riondel Angebault...

      Nils Soguel : Au cœur de l’action publique
      Nils Soguel : Au cœur de l’action publique

      Le directeur de l'Institut de hautes études en administration publique (IDHEAP) revient pour Dossiers Publics sur l'historique et le rôle de la haute école située sur le campus de l'Université de Lausanne, à l'occasion de son 40e anniversaire. D.P. : Cher professeur,...

      Olga Darazs : ingénieuse par nature
      Olga Darazs : ingénieuse par nature

      Présidente du conseil d'administration du Groupe CSD INGÉNIEURS depuis 2011, l'hydrogéologue Olga Darazs revient, dans cet entretien, sur les moments marquants de ce groupe qui a su évoluer en apportant des solutions aux principaux défis environnementaux. Plus grande...

    • VS : enjeux environnementaux expliqués aux élèves

      VS : enjeux environnementaux expliqués aux élèves

      Le Musée de la nature du Valais et la Haute École pédagogique du Valais présentent l’exposition itinérante Objectif Terre aux établissements du secondaire post-obligatoire. Cette expo permet de mieux comprendre les enjeux liés aux choix relatifs à l’avenir de la...

    • JU : archives de journaux locaux numérisés

      JU : archives de journaux locaux numérisés

      La Bibliothèque cantonale jurassienne en collaboration avec la Bibliothèque nationale suisse met à disposition librement en ligne toutes les éditions des journaux L’Ajoie et Le Franc-Montagnard de leur création jusqu’à nos jours. Les archives des deux titres sont...

    • Suisse : effets indésirables du vaccin

      Suisse : effets indésirables du vaccin

      Au total, 12 334 déclarations d’effets indésirables de vaccins contre le COVID-19 ont été évaluées en Suisse par Swissmedic à la date du 8 février 2022. Quelque 67,7 % des déclaration portaient sur le vaccin Moderna (63 % des doses administrées en Suisse) et...

    • De la RTS au canton de Genève

      De la RTS au canton de Genève

      Cheffe de la rubrique politique de la RTS, Esther Mamarbachi va désormais travailler pour le compte du canton de Genève. La journaliste et présentatrice a été nommée secrétaire générale adjointe du Département genevois de l'économie et de l'emploi dirigé par la...

    • OFROU: une nouvelle responsable pour les autoroutes romandes

      OFROU: une nouvelle responsable pour les autoroutes romandes

      Dès août 2022, Valentina Kumpusch, 48 ans, sera la nouvelle vice-directrice de l’Office fédéral des routes (OFROU) et cheffe de la division Infrastructure routière en remplacement de Pascal Mertenat, démissionnaire pour des raisons de santé. Elle assumera la...

    • VD: du service pénitentiaire au commandement de la police

      VD: du service pénitentiaire au commandement de la police

      Cheffe du Service pénitentiaire (SPEN) depuis un peu plus de 10 ans, Sylvie Bula a été nommée commandante de la Police cantonale vaudoise par le Conseil d'État. Elle va entrer en fonction en juillet prochain à l'occasion du départ à la retraite de l'ancien juge...

    • GE: nouveau Secrétaire général du département des infrastructures

      GE: nouveau Secrétaire général du département des infrastructures

      Secrétaire général du département des infrastructures (DI) depuis 18 ans, Philippe Matthey, va quitter l’État en juillet prochain pour une rente-pont AVS. Le Conseil d'État a désigné M. Guy Schrenzel pour lui succéder. Secrétaire général adjoint au DI depuis 2017, il...

    • Virginie Masserey, de Berne à Lausanne

      Virginie Masserey, de Berne à Lausanne

      Avec Patrick Mathys, elle a été le visage de l’OFSP durant la crise du COVID-19. Médecin et infectiologue, Virginie Masserey, 57 ans, responsable de la section Contrôle de l’infection et programme de vaccination, va quitter l’Office fédéral de la santé publique (OFSP)...

    • Cahiers spéciaux

      Retrouvez ici nos Cahiers Spéciaux traitant des grandes thématiques relatives à la Romandie
    • Environnement

      9e Forum mondial de l’eau

      9e Forum mondial de l’eau

      Organisée conjointement par le Conseil mondial de l’eau et le Gouvernement sénégalais, la 9e édition du Forum mondial de l’eau se tient à Dakar du 21 au 26 mars 2022 avec pour thème « la sécurité de l’eau pour la paix et le développement ». En l’absence d’un...

      Canton de Vaud

      Pascal Broulis: « l’État doit être un catalyseur de projets »

      Pascal Broulis: « l’État doit être un catalyseur de projets »

      Cathédrale de Lausanne, Château St-Maire, Vaudoise Arena, Vortex, Maison de l’Environnement, MCBA ou encore Plateforme 10, autant de noms évocateurs de chantiers et de réalisations d’envergure entrepris depuis 2017 dans le canton avec l’Etat de Vaud comme point commun...

      Vaud+, la marque territoriale qui rayonne

      Vaud+, la marque territoriale qui rayonne

      Le branding territorial n’est pas vraiment une nouveauté et ce n’est pas les cantons du Valais ou des Grisons qui diront le contraire. Et comme les Vaudoises et les Vaudois ont du talent, il fallait le dire haut et fort, il fallait le faire...

  • Kits média

Publicités

Unique en son genre, wood-iD débarque en terre fribourgeoise au quartier d’innovation de blueFACTORY. Avec la particularité d’être totalement modulaire et expérimentale, cette nouvelle structure à 100 % en bois indigène est composée de modules qui s’assemblent tels des pièces de Lego.

blueFACTORY Fribourg, un centre reconnu dans le domaine de l’habitat du futur et l’un des piliers romands du Parc suisse d’innovation, lance wood-iD. D’une part, il s’agit d’un pôle de compétences et d’innovation dans le domaine du bois, et de l’autre, d’un bâtiment unique en soi, avec la particularité d’être entièrement modulaire et en bois 100 % indigène. Réalisés en un temps record, les travaux ont débuté le 1er février dernier et touchent gentiment à leur fin. La nouvelle structure accueillera une quinzaine de PME et de start-up dès son ouverture l’été prochain. Au caractère architectural atypique, wood-iD vient s’implanter dans un endroit très cher aux Fribourgeois, à savoir l’ancienne brasserie Cardinal, somme toute une friche industrielle stratégique de 53 000 m2 où 55 sociétés et associations, et 340 collaborateurs, s’y côtoient au quotidien. En matière de budget, l’investissement global s’élève à environ 2 millions de francs. Et si le montant impressionne par son économie, c’est grâce au choix du bois comme matériau principal, élément déterminant face à un environnement en constante évolution. Dorénavant, avec un financement de la part de la Nouvelle Politique régionale (NPR) à hauteur de 12 % du montant total définitif du projet, force est de constater que la ville de Fribourg occupe désormais une place importante sur le marché de la construction durable.

Au-delà de son statut de pôle industriel, blueFACTORY a pour mission de valoriser la création sous toutes ses formes, soutenant en particulier les initiatives qui visent à repenser les modes de consommation, notamment celles qui limitent la production de déchets et minimisent l’utilisation des ressources naturelles. De prime abord, le quartier d’innovation dit low-carbon agit pour réduire la pollution atmosphérique, incitant chaque locataire à quantifier ses émissions de CO2, et à les limiter dans la mesure du possible. En partant de ce constat, wood-iD répond entièrement au défi et s’inscrit parfaitement dans l’ADN de blueFACTORY. Qu’il s’agisse d’améliorer le bilan carbone de ses bâtiments ou de promouvoir les principes de l’économie bleue, le dernier-né du quartier possède toutes les qualités requises. Quant à Loïc Simon, directeur associé ENOKI et partenaire-concepteur du projet, il estime que la grande force de wood-iD réside dans « son identité durable et circulaire ».

Montée sur trois étages, la structure est composée de 24 modules en bois mesurant 7,6 mètres sur 3,8 mètres qui s’assemblent telles des pièces de Lego 

wood-iD blueFACTORY Wood-ID Fribourg architecture

Un vrai jeu d’enfant
Montée sur trois étages, la structure est composée de 24 modules en bois mesurant 7,6 mètres sur 3,8 mètres qui s’assemblent telles des pièces de Lego. Cette méthode de construction originale offre de nombreux avantages, dont le confort et la richesse spatiale, ainsi que la flexibilité et la gestion optimale des espaces, pouvant être agrandis ou modifiés si nécessaire. En outre, les modules peuvent être réassemblés dans d’autres configurations pour, par exemple, transformer un bureau en salle de classe. Grâce au système d’assemblage unique, réaménager une pièce devient un vrai jeu d’enfant ! Côté esthétique, les bienfaits que procure le bois sur l’état mental sont légendaires, et compte tenu de la situation sanitaire actuelle, wood-iD arrive à point nommé en proposant aux usagers un cadre de travail sain, convivial et propice à la créativité. Si blueFACTORY a mis sur pied une série d’ateliers participatifs au préalable qui ont permis de comprendre les besoins spécifiques des futurs occupants en matière de surface et de services, le maître d’ouvrage a bien joué son rôle à cet égard.

Vecteur de durabilité
Vecteur de durabilité, le bois suisse permet de valoriser une ressource et un savoir-faire locaux tout en limitant l’impact CO2 du transport. Utiliser du bois coupé et transformé au pays facilite non seulement la fabrication mais aussi la rapidité d’assemblage des éléments. Outre ses propriétés isolantes (douze fois plus que le béton) et sa polyvalence, le bois se démarque par sa capacité à stocker du CO2 bien au-delà des autres matériaux de construction (1 m3 de bois stocke 1 tonne de CO2). C’est donc tout naturellement qu’il a été choisi comme matériau principal dans la construction de wood-iD, qui dès lors atteint un haut rendement en termes écologiques, vu que les matériaux de démolition du chantier sont récupérés et recyclés, tandis qu’un système innovant et vert permet de traiter les eaux usées sur place.

Un véritable laboratoire
En tant que catalyseur de progrès, blueFACTORY s’impose sur le paysage helvétique comme un hub d’excellence technologique, et s’active afin de mettre en œuvre les objectifs énergétiques 2050 de la Confédération. Par le biais d’un pôle interdisciplinaire, les dirigeants développent une quantité d’activités de recherche articulées autour de l’environnement bâti de demain. Construire de manière responsable dans le but de réussir la transition écologique est l’un des objectifs de blueFACTORY. Dans ce contexte, le groupe s’appuie sur l’expertise de professionnels et d’universitaires afin de favoriser le partage des savoir-faire en matière de fabrication en bois. En association avec des partenaires clés du canton, notamment JPF, Enoki, Groupe E, l’ECAB et SINEF SA, blueFACTORY s’engage pour imaginer et réaliser des infrastructures durables. Développer de bonnes pratiques sur les plans économique, environnemental et social, et mutualiser les connaissances dans ce domaine demeurent au cœur des préoccupations. Selon les dires de Yanick Jolliet, chef de projet chez BFF SA, maître d’ouvrage du projet, « avec wood-iD, les participants vont bénéficier d’un véritable laboratoire. Ils pourront tester et expérimenter des solutions notamment au niveau de l’énergie, de l’acoustique, de la gestion des eaux ou encore de la protection incendie ».

Aujourd’hui, le quartier d’innovation blueFACTORY abrite une quarantaine de PME et start-up actives dans les secteurs innovants tels que les énergies propres, les nouveaux matériaux, le recyclage et, bien évidemment, les technologies numériques. Un centre de recherche axé sur le domaine de l’habitat du futur, deux centres de compétences, l’un dans la santé humaine et l’autre dans la production modulaire en biopharma, ainsi qu’une plateforme regroupant la plasturgie et les systèmes embarqués et sécurisés, complètent la prestation. L’ensemble de ces secteurs se positionnent sur trois axes : l’environnement bâti, la mobilité, et l’alimentation/la santé du futur. Ce sont les défis majeurs de notre société. Selon toute vraisemblance, l’avenir se trouve entre de bonnes mains.