• L’épargne suisse pas encore assez verte

      L’épargne suisse pas encore assez verte

      La finance durable est à la mode et le Conseil fédéral l’a bien compris, qui a réaffirmé en juin dernier sa volonté de faire de la Suisse l’un des principaux centres mondiaux du secteur. Pour autant, les petits épargnants semblent avoir encore du mal à suivre cette...

    • La Confédération mise sur l’Eurotube

      La Confédération mise sur l’Eurotube

      À l’heure où les questions climatiques et environnementales se font toujours plus prégnantes, l’accès à des solutions de transport durables s’impose comme l’un des grands défis de ces prochaines décennies. La Confédération l’a bien compris, qui a décidé de miser sur...

    • Licenciements en vue chez Implenia

      Licenciements en vue chez Implenia

      Qui dit restructuration dit, le plus souvent, licenciements. Implenia ne fait pas exception à la règle: le groupe compte se séparer de 2000 salariés d’ici 2023. Leader de la construction en Suisse, le groupe prévoit en effet de se réorganiser en profondeur avec,...

    • Élection bicéphale au Parti Socialiste Suisse

      Élection bicéphale au Parti Socialiste Suisse

      Mattea Meyer a été élue le samedi 17 octobre comme co-présidente du Parti socialiste suisse. Âgée de 32 ans, mère d'une fillette de trois ans, elle habite Winterthour et est entrée au Conseil national en 2015, après avoir siégé au Grand Conseil zurichois de 2011 à...

    • Prix environnemental de l’économie

      Prix environnemental de l’économie

      Ce prix prestigieux a été reçu le 17 septembre dernier par l'entreprise Eberhard Unternehmungen de Kloten. Placé pour la première fois sous la présidence de Doris Leuthardt, le jury a du choisir entre trois finalistes. Eberhard Unternehmungen, pionnière de l' urban...

    • Neuchâtel renouvelle sa confiance en Kilian Stoffel

      Neuchâtel renouvelle sa confiance en Kilian Stoffel

      Déjà nommé une première fois à la tête de l’Université de Neuchâtel en 2016, Kilian Stoffel a été reconduit pour un nouveau mandat de quatre ans au poste de recteur de l’institution. Une décision qui fait sens considérant les défis majeurs qu’il a su relever au cours...

    • Fabio Regazzi prend la tête de l’USAM

      Fabio Regazzi prend la tête de l’USAM

      L’Union suisse des arts et métiers (USAM) innove en élisant pour la première fois à sa tête un Tessinois: le conseiller national PDC Fabio Regazzi. Âgé de 57 ans, cet avocat et entrepreneur, qui succède ainsi à Jean-François Rime, se déclare «motivé et prêt à...

    • Livia Leu Agosti : une femme de tête pour négocier avec l’Europe

      Livia Leu Agosti : une femme de tête pour négocier avec l’Europe

      Lier le charme aux compétences pour composer avec Bruxelles? C’est le parti pris par Igniazio Cassis, chef du DFAE, avec l’élection à la tête du Département des affaires européennes de Livia Leu Agosti. Diplomate chevronnée et fine négociatrice, celle qui fut la...

    • Événement

      Retrouvez les derniers événements auxquels Dossiers Publics était présent

    • Une aide-soignante engagée

      Une aide-soignante engagée

      Doris Abbyad, aide-soignante aux HUG depuis 1983 (en unité d’attente de placement en EMS) et présidente de l’association Culture & Loisirs (association de personnel hospitalier et de santé sociale), nous livre son vécu de la crise du covid-19. Quelles difficultés...

    • Rentrée des entreprises 2019

      Rentrée des entreprises 2019

      Dossiers Publics était présent à la Rentrée des Entreprises 2019 à l'Arena de Genève, l'événement...

    • Articles

      Vous trouverez ici tous les articles de Dossiers Publics par catégorie
    • Recyclage du PET: révolution en marche

      Recyclage du PET: révolution en marche

      Un spin-off de l’EPFL sur le campus d’Energypolis à Sion, DePoly a mis au point une méthode de recyclage chimique du PET permettant de résoudre le problème des déchets plastiques qui polluent notre environnement, et cela de manière durable. En 2018, Dr. Samantha...

      La Star du béton en 3D
      La Star du béton en 3D

      Agnès Petit, l’étoile montante de la scène de la construction brille par son approche innovatrice. Elle a créé Mobbot, une start-up qui a pour ambition de développer et commercialiser des systèmes d’impression 3D de structures de béton, une technologie unique en son...

      O’VIVES, où il fait bon vivre
      O’VIVES, où il fait bon vivre

      Les nouveaux quartiers d’habitation, alliant infrastructures de transport, surfaces administratives et commerces sortent de terre à un rythme effréné, tandis que les architectes et ingénieurs affichent leur volonté de contribuer au monde plus durable. Piloté par CFF...

      Le Simplon célèbre ses 100 ans
      Le Simplon célèbre ses 100 ans

      L’année 2020 est l’occasion d’un important jubilé pour la Compagnie Générale de Navigation sur le Léman (CGN). Cette année, l’un des bateaux les plus imposants du lac fête son centenaire. Le fleuron de la flotte belle-époque lémanique aurait pu ne jamais souffler ses...

    • Cahiers spéciaux

      Retrouvez ici nos Cahiers Spéciaux traitant des grandes thématiques relatives à la Romandie
    • Environnement

      L’environnement, un creuset fertile pour la formation

      L’environnement, un creuset fertile pour la formation

      Face aux défis écologiques qui sous tendent notre marche vers l’avenir, les formations en lien avec l’environnement connaissent un essor sans précédent. Ainsi en Suisse, où les cursus se multiplient. S’il est un enjeu qui domine en ce début de siècle, c’est bien la...

      L’acier, matériau durable

      L’acier, matériau durable

      Bien que l'industrie sidérurgique soit responsable d’une consommation très importante de ressources et génère un volume de déchets proportionnel, les pressions exercées pour la rendre plus durable sont considérables. En tant que matériau de construction, l'acier offre...

      Canton de Vaud

      Pascal Broulis: “l’État doit être un catalyseur de projets”

      Pascal Broulis: “l’État doit être un catalyseur de projets”

      Cathédrale de Lausanne, Château St-Maire, Vaudoise Arena, Vortex, Maison de l’Environnement, MCBA ou encore Plateforme 10, autant de noms évocateurs de chantiers et de réalisations d’envergure entrepris depuis 2017 dans le canton avec l’Etat de Vaud comme point commun...

      Vaud+, la marque territoriale qui rayonne

      Vaud+, la marque territoriale qui rayonne

      Le branding territorial n’est pas vraiment une nouveauté et ce n’est pas les cantons du Valais ou des Grisons qui diront le contraire. Et comme les Vaudoises et les Vaudois ont du talent, il fallait le dire haut et fort, il fallait le faire...

    • Akon and the City

      Akon and the City

      En réaction au « village global » que notre planète devient un peu plus chaque jour, on assiste...

Publicités

Le secteur de la culture fait partie de ceux qui ont été le plus durement touchés par la crise sanitaire. Bilan sur l’impact social, économique et sur les perspectives à venir.

Une économie à l’arrêt pendant près de deux mois. Pas de théâtres, pas de cinémas, des musées fermés, aucune représentation publique, des artistes au chômage technique, sans possibilité de répéter et avec la triste perspective de voir toutes les représentations futures annulées, en Suisse et à l’étranger. Sans oublier le fait que la plupart des grands festivals de l’été ont été annulés, comme celui d’Avignon en France, où de nombreuses compagnies suisses se produisent. Ainsi que toutes les grandes manifestations culturelles, les différents Salons du livre, comme celui de Genève au mois de mai. Il a fallu une crise sanitaire mondiale, une économie totalement bloquée et des populations confinées à la maison pour se rendre compte à quel point l’homme est un être social, qui a besoin de liens, de rêves, d’émotions, de nourritures culturelles et spirituelles.

La culture à l’arrêt
Le domaine de la culture, qui par définition a besoin de foule, de public et de proximité, a été le premier à subir les effets de la crise. Il est également le dernier à en sortir, timidement, et par étapes, restrictions sanitaires obligent. Même si la plupart de économistes se rejoignent sur le fait qu’un semi-confinement, ou un confinement moins strict, comme celui adopté par la Suisse, entraîne une récession moins forte (que pour les pays qui ont confiné durement, comme la France), sa durée pourrait se prolonger plus longtemps. Selon les prévisions du FMI ou du SECO, le redémarrage n’est pas prévu avant 2021 et selon l’économiste et professeur Cédric Tille, membre du Conseil de banque de la BNS, qui annonce une reprise graduelle et un chômage persistant sur plusieurs mois, il s’agit de « La pire récession depuis la deuxième Guerre mondiale » .

Numérique, musées et spectacle vivant
Pendant toute la durée du confinement, le numérique a pris de la place, et à travers lui, les artistes ont montré leur créativité, face à la demande d’une population qui, confinée à la maison, passait un temps accru devant les écrans, en demande de nourriture intellectuelle ou de divertissement : entre les innombrables vidéos postées par les artistes, les conférences en ligne et autres visites de musées virtuelles, l’offre ne manquait pas. De nombreux musées dans le monde, comme Le Centre d’art contemporain Genève, ont proposé des plateformes digitales, permettant à tout un chacun de voyager à travers les continents, en découvrant collections et oeuvres artistiques. Le Musée Ariana a mis en place des web-series en quatre épisodes pour montrer une partie de ses expositions, alors que le Musée d’art et d’histoire de Genève a proposé, sur sa chaîne YouTube, à chaque visiteur de se créer sa propre collection et de la partager en ligne avec ses contacts. Démocratisation de la culture, potentiel d’innovation, ouverture vers le monde, personne ne saurait dénier les avantages de cette offre numérique. Néanmoins, rien ne remplace vraiment le spectacle vivant, source d’émotions uniques, partagées avec un public.

Sami Kanaan, maire de la Ville de Genève et chef du Département de la culture, prévoit le maintien des subventions culturelles, envisage de rediscuter l’assurance chômage et met l’accent sur l’importance du mécénat culturel et des fonds privés.

Dès leur réouverture à partir du 11 mai, les musées ont appliqué les plans de protection adaptés pour garantir la sécurité et le confort des visiteurs. Le MCBA (Musée cantonal des Beaux-Arts, Lausanne) qui venait rendre public son accrochage permanent au moment du confinement s’est préparé. Il prolongera jusqu’au 23 août son exposition « À fleur de peau. Vienne 1900, de Klimt à Schiele et Kokoschka » . Au Musée cantonal d’archéologie et d’histoire de Lausanne, le public pourra poursuivre la découverte d’«Aux sources du Moyen-âge» et, au Musée de l’Elysée de Lausanne, se plonger dans l’atelier photographie de René Burri. La Fondation de l’Hermitage a prévu de reporter les dates d’ouverture de «Arts et Cinéma» au 4 septembre.

Artistes et intermittents précaires
Alors que les musées et les bibliothèques ont pu rouvrir assez vite, les arts vivants et les artistes intermittents sont très durement touchés. Sami Kanaan, maire de la Ville de Genève depuis le 1er juin dernier (3e mandat au Conseil administratif) et chef du Département de la culture, prévoit le maintien des subventions culturelles, envisage de rediscuter l’assurance chômage et met l’accent sur l’importance du mécénat culturel et des fonds privés. Alors que les théâtres et cinémas ont pu rouvrir dès le 8 juin, le maire insiste sur la nécessité de mettre en place des mesures pour les intermittents et tous les artistes et techniciens du monde du spectacle.

Petits événements pour un été en demi-teinte
Chacun a bien sûr envie que la vie reprenne, et privés de culture, nous sommes tous en demande d’événements et de manifestations ; d’autant que la plupart d’entre nous éviteront de prendre un avion dans les prochains mois et vont privilégier des offres touristiques et culturelles locales.

Qu’en sera-t-il pour l’été à venir ? Le 1er août, fête nationale suisse a pris une forme différente. Elle s’est diversifiée et fractionnée sur des lieux différents et sur plusieurs jours. Et les artistes et acteurs du milieu culturel (issus du conte, de la performance, des musiques et du théâtre) furent invités à proposer leurs idées, pour des événements plus réduits, différents, dans le cadre d’appel à projets. Les événements importants, comme la Nuit de la science, CinéTransat et les grands concerts de l’été ont été annulés. La Fête de la musique a été fractionnée en plusieurs petits événements, dispersés sur des dates et lieux différents. D’autres lieux emblématiques, comme le Théâtre de l’Orangerie, se sont préparés à une remise en route, en s’adaptant aux mesures sanitaires, alors que l’ouverture de la nouvelle Comédie est prévue en 2020 à Genève, dans le quartier des Eaux-Vives, à côté de la deuxième gare du canton, avec de nombreuses nouvelles propositions artistiques.