• Interview

      Dossiers Publics interroge celles et ceux qui font bouger la Suisse: les actrices et acteurs issus du monde politique ainsi que des secteurs privés et publics
    • Jean-Dominique Michel: apprendre à mieux mettre à profit l’intelligence collective

      Jean-Dominique Michel: apprendre à mieux mettre à profit l’intelligence collective

      Le Genevois Jean-Dominique Michel a beaucoup fait parler de lui tout au long de la crise sanitaire, notamment dans les médias français. L’anthropologue de la santé vient de publier un essai intitulé: covid: anatomie d’une crise sanitaire, aux éditions HumenSciences. Le « Raoult suisse » s’est confié à Dossiers Publics.

      Afrique: une force sous-estimée
      Afrique: une force sous-estimée

      Investir dans les pays émergents... Ne nous mentons pas : quand on évoque cette option, forcément, même chez les mieux intentionnés parmi nous, une kyrielle d'idées reçues, de craintes plus ou moins fondées se retrouvent inexorablement sous les projecteurs. Rencontre...

      Le CHUV au cœur d’une pandémie
      Le CHUV au cœur d’une pandémie

      Alors que la communauté scientifique se lance dans une course contre-la-montre pour trouver un vaccin, et que le peuple suisse sort de son semi-confinement, le CHUV se dit prêt à affronter le prochain pic. Du jour au lendemain, le nouveau coronavirus (SARS-CoV-2) a...

    • (VS) NAISSANCE DE LOUVETAUX DANS LE BAS-VALAIS

      (VS) NAISSANCE DE LOUVETAUX DANS LE BAS-VALAIS

      Le service valaisan de la chasse a communiqué le 31 juillet la naissance de quatre louvetaux. C’est la deuxième année de suite que cela se produit dans la région. Les animaux ont été observés grâce à des pièges photographiques sur les hauteurs de Vionnaz et Vouvry,...

    • (BS) (BL) LES PORTS SUISSES SE PORTENT MIEUX QUE PRÉVU

      (BS) (BL) LES PORTS SUISSES SE PORTENT MIEUX QUE PRÉVU

      Au premier semestre 20202, 7 millions de tonnes ont transité dans les ports bâlois de Kleinhüningen, Birsfelden et Muttenz. Si la baisse est de 16 % par rapport à l’année précédente, elle est toutefois moins forte que prévue compte tenu de la crise sanitaire. Les...

    • VEVEY (VD): nouveaux feux tricolores

      VEVEY (VD): nouveaux feux tricolores

      Cela faisait des années que les feux sur l’axe gare de Vevey - Entre Deux-Villes causaient des désagréments à la circulation. Obsolètes et dysfonctionnels, ils ne disposaient plus de pièces de rechange et tombaient régulièrement en panne, livrant les automobilistes et...

    • LILI, UN ADJUDANT QUI MIAULE À L’ARMÉE

      LILI, UN ADJUDANT QUI MIAULE À L’ARMÉE

      Mascotte du centre de recrutement de Sumiswald (BE), la chatte Lili est passée du grade d’adjudant sous-officier à celui d'adjudant EM. Elle a obtenu cette promotion pour «son service infaillible en soutien moral à la troupe». Bien qu’habitant une ferme voisine, le...

    • PROFESSEUR DE LA HES-SO VALAIS PRIMÉ

      PROFESSEUR DE LA HES-SO VALAIS PRIMÉ

      Professeur à la Haute école d’ingénierie, Manuele Margni a remporté le Prix du Gala Meritas du meilleur enseignant en développement durable à Polytechnique Montréal. Le concours a été présidé par les associations étudiantes de Polytechnique. Manuel Margni est...

    • UNE NOUVELLE DIRECTRICE AUX TRANSPORTS LAUSANNOIS

      UNE NOUVELLE DIRECTRICE AUX TRANSPORTS LAUSANNOIS

      Patricia Solioz Mathys (44 ans) a été nommée en juin directrice des Transports publics de la région lausannoise (tl). Elle entrera en fonction à partir du 1er décembre 2020, en remplacement de Michel Joye, qui a fait valoir son droit à la retraite. Avant ce poste,...

    • DARIUS ROCHEBIN: LE PRÉSENTATEUR VEDETTE DES ROMANDS PART EN FRANCE

      DARIUS ROCHEBIN: LE PRÉSENTATEUR VEDETTE DES ROMANDS PART EN FRANCE

      Une page se tourne dans le paysage audiovisuel romand. Darius Rochebin, le journaliste phare de la Suisse romande et présentateur du 19:30 depuis 1998 a quitté la RTS pour rejoindre la chaîne de télévision française d'information en continu LCI, qui appartient au...

    • Événement

      Retrouvez les derniers événements auxquels Dossiers Publics était présent

    • Une aide-soignante engagée

      Une aide-soignante engagée

      Doris Abbyad, aide-soignante aux HUG depuis 1983 (en unité d’attente de placement en EMS) et présidente de l’association Culture & Loisirs (association de personnel hospitalier et de santé sociale), nous livre son vécu de la crise du covid-19. Quelles difficultés...

    • Rentrée des entreprises 2019

      Rentrée des entreprises 2019

      Dossiers Publics était présent à la Rentrée des Entreprises 2019 à l'Arena de Genève, l'événement...

    • Articles

      Vous trouverez ici tous les articles de Dossiers Publics par catégorie
    • CONCOURS DE PONTS 2020

      CONCOURS DE PONTS 2020

      « Sortir des sentiers battus avec le bois» Ces dernières années, le développement durable est devenu l’une des préoccupations premières de la société. Le bois, en tant que biomasse renouvelable, est la seule matière première qui absorbe durablement le CO2. La...

      Une oasis aux portes de Lausanne
      Une oasis aux portes de Lausanne

      Entre le cadre agréable, la responsabilité environnementale et l’efficience économique, Oassis est un nouveau bijou immobilier qui voit le jour dans la région de l'ouest lausannois. Lausanne et sa région sont actuellement propulsées par une vague de constructions sans...

      Le salon RH 2020 «goes digital»
      Le salon RH 2020 «goes digital»

      Le covid-19 n'empêchera pas l'édition 2020 du salon RH mais le transformera en Salon Digital. C'est inédit, le salon qui devait déjà comporter un volet digital, se déroulera entièrement en ligne. Entretien avec son directeur, Achim Frerker. Le Salon RH aura lieu...

      Crise du covid-19 : la culture en danger ?
      Crise du covid-19 : la culture en danger ?

      Le secteur de la culture fait partie de ceux qui ont été le plus durement touchés par la crise sanitaire. Bilan sur l’impact social, économique et sur les perspectives à venir. Une économie à l’arrêt pendant près de deux mois. Pas de théâtres, pas de cinémas, des...

    • Cahiers spéciaux

      Retrouvez ici nos Cahiers Spéciaux traitant des grandes thématiques relatives à la Romandie
    • Canton de Vaud

      Pascal Broulis: “l’État doit être un catalyseur de projets”

      Pascal Broulis: “l’État doit être un catalyseur de projets”

      Cathédrale de Lausanne, Château St-Maire, Vaudoise Arena, Vortex, Maison de l’Environnement, MCBA ou encore Plateforme 10, autant de noms évocateurs de chantiers et de réalisations d’envergure entrepris depuis 2017 dans le canton avec l’Etat de...

      Vaud+, la marque territoriale qui rayonne

      Vaud+, la marque territoriale qui rayonne

      Le branding territorial n’est pas vraiment une nouveauté et ce n’est pas les cantons du Valais ou des Grisons qui diront le contraire. Et comme les Vaudoises et les Vaudois ont du talent, il fallait le dire haut et fort, il fallait le faire...

      Smart City

      Smart parking: quand se garer devient un plaisir

      Smart parking: quand se garer devient un plaisir

      Tous les lieux de stationnement sont différents. Et parfois cette différence affichée est pour son utilisateur source de stress. Désormais, grâce à l’information instantanée, trouver une place pour son véhicule devient (presque) un jeu d’enfant Tout d’abord, il y a...

      L’entrepreneur qui voulait transformer nos modes de vie

      L’entrepreneur qui voulait transformer nos modes de vie

      Né à Lausanne à l’ère du numérique, Christophe Haldi fait partie de la génération Y. À 30 ans, il est aujourd’hui CEO et fondateur de la société eeproperty, spécialiste de systèmes de gestion intelligents La liste des 30 under 30  du prestigieux magazine américain...

      Le SOC: la botte secrète de l’État de Vaud contre les cyberpirates

      Le SOC: la botte secrète de l’État de Vaud contre les cyberpirates

      Créée en 2015, cette unité de cinq personnes agit comme un poste de pilotage qui offre une vue consolidée et permet de mieux répondre aux cyber-attaques Perturbations, manipulations, sabotages et autres attaques ciblées par l’intermédiaire de réseaux électroniques...

Publicités

Le secteur de la culture fait partie de ceux qui ont été le plus durement touchés par la crise sanitaire. Bilan sur l’impact social, économique et sur les perspectives à venir.

Une économie à l’arrêt pendant près de deux mois. Pas de théâtres, pas de cinémas, des musées fermés, aucune représentation publique, des artistes au chômage technique, sans possibilité de répéter et avec la triste perspective de voir toutes les représentations futures annulées, en Suisse et à l’étranger. Sans oublier le fait que la plupart des grands festivals de l’été ont été annulés, comme celui d’Avignon en France, où de nombreuses compagnies suisses se produisent. Ainsi que toutes les grandes manifestations culturelles, les différents Salons du livre, comme celui de Genève au mois de mai. Il a fallu une crise sanitaire mondiale, une économie totalement bloquée et des populations confinées à la maison pour se rendre compte à quel point l’homme est un être social, qui a besoin de liens, de rêves, d’émotions, de nourritures culturelles et spirituelles.

La culture à l’arrêt
Le domaine de la culture, qui par définition a besoin de foule, de public et de proximité, a été le premier à subir les effets de la crise. Il est également le dernier à en sortir, timidement, et par étapes, restrictions sanitaires obligent. Même si la plupart de économistes se rejoignent sur le fait qu’un semi-confinement, ou un confinement moins strict, comme celui adopté par la Suisse, entraîne une récession moins forte (que pour les pays qui ont confiné durement, comme la France), sa durée pourrait se prolonger plus longtemps. Selon les prévisions du FMI ou du SECO, le redémarrage n’est pas prévu avant 2021 et selon l’économiste et professeur Cédric Tille, membre du Conseil de banque de la BNS, qui annonce une reprise graduelle et un chômage persistant sur plusieurs mois, il s’agit de « La pire récession depuis la deuxième Guerre mondiale » .

Numérique, musées et spectacle vivant
Pendant toute la durée du confinement, le numérique a pris de la place, et à travers lui, les artistes ont montré leur créativité, face à la demande d’une population qui, confinée à la maison, passait un temps accru devant les écrans, en demande de nourriture intellectuelle ou de divertissement : entre les innombrables vidéos postées par les artistes, les conférences en ligne et autres visites de musées virtuelles, l’offre ne manquait pas. De nombreux musées dans le monde, comme Le Centre d’art contemporain Genève, ont proposé des plateformes digitales, permettant à tout un chacun de voyager à travers les continents, en découvrant collections et oeuvres artistiques. Le Musée Ariana a mis en place des web-series en quatre épisodes pour montrer une partie de ses expositions, alors que le Musée d’art et d’histoire de Genève a proposé, sur sa chaîne YouTube, à chaque visiteur de se créer sa propre collection et de la partager en ligne avec ses contacts. Démocratisation de la culture, potentiel d’innovation, ouverture vers le monde, personne ne saurait dénier les avantages de cette offre numérique. Néanmoins, rien ne remplace vraiment le spectacle vivant, source d’émotions uniques, partagées avec un public.

Sami Kanaan, maire de la Ville de Genève et chef du Département de la culture, prévoit le maintien des subventions culturelles, envisage de rediscuter l’assurance chômage et met l’accent sur l’importance du mécénat culturel et des fonds privés.

Dès leur réouverture à partir du 11 mai, les musées ont appliqué les plans de protection adaptés pour garantir la sécurité et le confort des visiteurs. Le MCBA (Musée cantonal des Beaux-Arts, Lausanne) qui venait rendre public son accrochage permanent au moment du confinement s’est préparé. Il prolongera jusqu’au 23 août son exposition « À fleur de peau. Vienne 1900, de Klimt à Schiele et Kokoschka » . Au Musée cantonal d’archéologie et d’histoire de Lausanne, le public pourra poursuivre la découverte d’«Aux sources du Moyen-âge» et, au Musée de l’Elysée de Lausanne, se plonger dans l’atelier photographie de René Burri. La Fondation de l’Hermitage a prévu de reporter les dates d’ouverture de «Arts et Cinéma» au 4 septembre.

Artistes et intermittents précaires
Alors que les musées et les bibliothèques ont pu rouvrir assez vite, les arts vivants et les artistes intermittents sont très durement touchés. Sami Kanaan, maire de la Ville de Genève depuis le 1er juin dernier (3e mandat au Conseil administratif) et chef du Département de la culture, prévoit le maintien des subventions culturelles, envisage de rediscuter l’assurance chômage et met l’accent sur l’importance du mécénat culturel et des fonds privés. Alors que les théâtres et cinémas ont pu rouvrir dès le 8 juin, le maire insiste sur la nécessité de mettre en place des mesures pour les intermittents et tous les artistes et techniciens du monde du spectacle.

Petits événements pour un été en demi-teinte
Chacun a bien sûr envie que la vie reprenne, et privés de culture, nous sommes tous en demande d’événements et de manifestations ; d’autant que la plupart d’entre nous éviteront de prendre un avion dans les prochains mois et vont privilégier des offres touristiques et culturelles locales.

Qu’en sera-t-il pour l’été à venir ? Le 1er août, fête nationale suisse a pris une forme différente. Elle s’est diversifiée et fractionnée sur des lieux différents et sur plusieurs jours. Et les artistes et acteurs du milieu culturel (issus du conte, de la performance, des musiques et du théâtre) furent invités à proposer leurs idées, pour des événements plus réduits, différents, dans le cadre d’appel à projets. Les événements importants, comme la Nuit de la science, CinéTransat et les grands concerts de l’été ont été annulés. La Fête de la musique a été fractionnée en plusieurs petits événements, dispersés sur des dates et lieux différents. D’autres lieux emblématiques, comme le Théâtre de l’Orangerie, se sont préparés à une remise en route, en s’adaptant aux mesures sanitaires, alors que l’ouverture de la nouvelle Comédie est prévue en 2020 à Genève, dans le quartier des Eaux-Vives, à côté de la deuxième gare du canton, avec de nombreuses nouvelles propositions artistiques.