Publicités

On connaissait déjà les ZAD de Notre-Dame-des-Landes ou du barrage de Sirvens en France, ou encore celle de la forêt d’Hambach en Allemagne. Mais aucune encore qui ait pris pied sur sol helvétique. C’est désormais chose faite avec l’installation fin octobre, au sommet du Mormont, de la première Zone à Défendre de Suisse. Tenue par une cinquantaine d’activistes, elle a pour but de faire barrage à Holcim, leader mondial du secteur cimentier, qui projette d’étendre sa carrière d’Eclépens, bientôt tarie, sur ce site décrit par ses défenseurs comme «un joyaux des paysages vaudois». Un coup d’éclat face auquel Holcim joue la carte de l’apaisement, tandis que de leur côté, les milieux écologistes suisses poursuivent le combat initié début 2019 devant la justice cantonale.