• Interview

      Dossiers Publics interroge celles et ceux qui font bouger la Suisse: les actrices et acteurs issus du monde politique ainsi que des secteurs privés et publics
    • Jean-Dominique Michel: apprendre à mieux mettre à profit l’intelligence collective

      Jean-Dominique Michel: apprendre à mieux mettre à profit l’intelligence collective

      Le Genevois Jean-Dominique Michel a beaucoup fait parler de lui tout au long de la crise sanitaire, notamment dans les médias français. L’anthropologue de la santé vient de publier un essai intitulé: covid: anatomie d’une crise sanitaire, aux éditions HumenSciences. Le « Raoult suisse » s’est confié à Dossiers Publics.

      Afrique: une force sous-estimée
      Afrique: une force sous-estimée

      Investir dans les pays émergents... Ne nous mentons pas : quand on évoque cette option, forcément, même chez les mieux intentionnés parmi nous, une kyrielle d'idées reçues, de craintes plus ou moins fondées se retrouvent inexorablement sous les projecteurs. Rencontre...

      Le CHUV au cœur d’une pandémie
      Le CHUV au cœur d’une pandémie

      Alors que la communauté scientifique se lance dans une course contre-la-montre pour trouver un vaccin, et que le peuple suisse sort de son semi-confinement, le CHUV se dit prêt à affronter le prochain pic. Du jour au lendemain, le nouveau coronavirus (SARS-CoV-2) a...

    • (TI) LE COVID RELANCE L’AEROPORT DE LUGANO

      (TI) LE COVID RELANCE L’AEROPORT DE LUGANO

      Il y a encore quelques mois, l’aéroport de Lugano-Agno était donné pour mort. Entre l’abandon par Swiss des vols de ligne en novembre et sa mise en liquidation en avril, les perspectives du premier aérodrome tessinois semblaient empirer encore avec le coronavirus, qui...

    • (VS) SEULEMENT 5 % DE BILINGUES

      (VS) SEULEMENT 5 % DE BILINGUES

      Le Valais a beau être l’un des trois cantons officiellement bilingues du pays, seul un valaisan sur vingt parle la seconde langue officielle. C’est ce que révèle le numéro de juillet du bulletin d’information de l’office cantonal de statistique et de péréquation....

    • (VD) LA DOLCE RIVIERA POUR REPONDRE AU COVID

      (VD) LA DOLCE RIVIERA POUR REPONDRE AU COVID

      Pour répondre au défi posé par la crise sanitaire, privant la Riviera vaudoise des touristes étrangers, ainsi qu’à l’annulation de rendez-vous majeurs tels que le Montreux Jazz Festival, les acteurs culturels et touristiques de Monteux, Vevey et La Tour-de-Peilz se...

    • LILI, UN ADJUDANT QUI MIAULE À L’ARMÉE

      LILI, UN ADJUDANT QUI MIAULE À L’ARMÉE

      Mascotte du centre de recrutement de Sumiswald (BE), la chatte Lili est passée du grade d’adjudant sous-officier à celui d'adjudant EM. Elle a obtenu cette promotion pour «son service infaillible en soutien moral à la troupe». Bien qu’habitant une ferme voisine, le...

    • PROFESSEUR DE LA HES-SO VALAIS PRIMÉ

      PROFESSEUR DE LA HES-SO VALAIS PRIMÉ

      Professeur à la Haute école d’ingénierie, Manuele Margni a remporté le Prix du Gala Meritas du meilleur enseignant en développement durable à Polytechnique Montréal. Le concours a été présidé par les associations étudiantes de Polytechnique. Manuel Margni est...

    • UNE NOUVELLE DIRECTRICE AUX TRANSPORTS LAUSANNOIS

      UNE NOUVELLE DIRECTRICE AUX TRANSPORTS LAUSANNOIS

      Patricia Solioz Mathys (44 ans) a été nommée en juin directrice des Transports publics de la région lausannoise (tl). Elle entrera en fonction à partir du 1er décembre 2020, en remplacement de Michel Joye, qui a fait valoir son droit à la retraite. Avant ce poste,...

    • DARIUS ROCHEBIN: LE PRÉSENTATEUR VEDETTE DES ROMANDS PART EN FRANCE

      DARIUS ROCHEBIN: LE PRÉSENTATEUR VEDETTE DES ROMANDS PART EN FRANCE

      Une page se tourne dans le paysage audiovisuel romand. Darius Rochebin, le journaliste phare de la Suisse romande et présentateur du 19:30 depuis 1998 a quitté la RTS pour rejoindre la chaîne de télévision française d'information en continu LCI, qui appartient au...

    • Événement

      Retrouvez les derniers événements auxquels Dossiers Publics était présent

    • Une aide-soignante engagée

      Une aide-soignante engagée

      Doris Abbyad, aide-soignante aux HUG depuis 1983 (en unité d’attente de placement en EMS) et présidente de l’association Culture & Loisirs (association de personnel hospitalier et de santé sociale), nous livre son vécu de la crise du covid-19. Quelles difficultés...

    • Rentrée des entreprises 2019

      Rentrée des entreprises 2019

      Dossiers Publics était présent à la Rentrée des Entreprises 2019 à l'Arena de Genève, l'événement...

    • Articles

      Vous trouverez ici tous les articles de Dossiers Publics par catégorie
    • CONCOURS DE PONTS 2020

      CONCOURS DE PONTS 2020

      « Sortir des sentiers battus avec le bois» Ces dernières années, le développement durable est devenu l’une des préoccupations premières de la société. Le bois, en tant que biomasse renouvelable, est la seule matière première qui absorbe durablement le CO2. La...

      Le salon RH 2020 «goes digital»
      Le salon RH 2020 «goes digital»

      Le covid-19 n'empêchera pas l'édition 2020 du salon RH mais le transformera en Salon Digital. C'est inédit, le salon qui devait déjà comporter un volet digital, se déroulera entièrement en ligne. Entretien avec son directeur, Achim Frerker. Le Salon RH aura lieu...

      Une oasis aux portes de Lausanne
      Une oasis aux portes de Lausanne

      Entre le cadre agréable, la responsabilité environnementale et l’efficience économique, Oassis est un nouveau bijou immobilier qui voit le jour dans la région de l'ouest lausannois. Lausanne et sa région sont actuellement propulsées par une vague de constructions sans...

      Crise du covid-19 : la culture en danger ?
      Crise du covid-19 : la culture en danger ?

      Le secteur de la culture fait partie de ceux qui ont été le plus durement touchés par la crise sanitaire. Bilan sur l’impact social, économique et sur les perspectives à venir. Une économie à l’arrêt pendant près de deux mois. Pas de théâtres, pas de cinémas, des...

    • Cahiers spéciaux

      Retrouvez ici nos Cahiers Spéciaux traitant des grandes thématiques relatives à la Romandie
    • Canton de Vaud

      Pascal Broulis: “l’État doit être un catalyseur de projets”

      Pascal Broulis: “l’État doit être un catalyseur de projets”

      Cathédrale de Lausanne, Château St-Maire, Vaudoise Arena, Vortex, Maison de l’Environnement, MCBA ou encore Plateforme 10, autant de noms évocateurs de chantiers et de réalisations d’envergure entrepris depuis 2017 dans le canton avec l’Etat de...

      Vaud+, la marque territoriale qui rayonne

      Vaud+, la marque territoriale qui rayonne

      Le branding territorial n’est pas vraiment une nouveauté et ce n’est pas les cantons du Valais ou des Grisons qui diront le contraire. Et comme les Vaudoises et les Vaudois ont du talent, il fallait le dire haut et fort, il fallait le faire...

      Smart City

      Smart parking: quand se garer devient un plaisir

      Smart parking: quand se garer devient un plaisir

      Tous les lieux de stationnement sont différents. Et parfois cette différence affichée est pour son utilisateur source de stress. Désormais, grâce à l’information instantanée, trouver une place pour son véhicule devient (presque) un jeu d’enfant Tout d’abord, il y a...

      L’entrepreneur qui voulait transformer nos modes de vie

      L’entrepreneur qui voulait transformer nos modes de vie

      Né à Lausanne à l’ère du numérique, Christophe Haldi fait partie de la génération Y. À 30 ans, il est aujourd’hui CEO et fondateur de la société eeproperty, spécialiste de systèmes de gestion intelligents La liste des 30 under 30  du prestigieux magazine américain...

      Le SOC: la botte secrète de l’État de Vaud contre les cyberpirates

      Le SOC: la botte secrète de l’État de Vaud contre les cyberpirates

      Créée en 2015, cette unité de cinq personnes agit comme un poste de pilotage qui offre une vue consolidée et permet de mieux répondre aux cyber-attaques Perturbations, manipulations, sabotages et autres attaques ciblées par l’intermédiaire de réseaux électroniques...

Publicités

La Suisse a vu une floraison d’initiatives de solidarité avec de nombreuses entreprises, dont Firmenich, qui se sont mobilisées spontanément afin de lutter contre la pandémie du Covid-19

Firmenich se positionne depuis toujours en pionnier en matière de recherche et d’innovation et marque un tournant, lorsqu’en 1939 elle reçoit le prix Nobel pour son travail historique dans la synthétisation du musc. A l’origine de nombreuses créations de parfumerie, dont Armani Acqua di Gio, Kenzo Flower et Calvin Klein CK1, Firmenich est également réputée pour ses arômes, et touche plus de quatre milliards de consommateurs chaque jour. Premier acteur de son industrie à adapter la production à ses sites genevois, afin de produire de la solution hydroalcoolique à destination des Hôpitaux Universitaires de Genève (HUG), et des services médicaux et d’urgence, Firmenich a accru sa production à 100 tonnes en réponse à la demande croissante, notamment pour les États-Unis, la Suisse et Singapour.

En tant que directeur général Suisse, comment avez-vous géré la crise sanitaire au sein de votre entreprise?

François Rohrbach: La santé de nos collaboratrices et de nos collaborateurs, ainsi que celle de leur famille, a toujours été et demeure notre première priorité. Chaque jour apportant son lot de surprises, nous avons dû faire preuve d’agilité et de compréhension dans de nombreux cas particuliers. Par conséquent, nous avons réduit la présence physique sur les sites du monde entier grâce au travail à domicile, limitant ainsi considérablement le nombre de personnes sur place, nous permettant de protéger au mieux nos collègues, (ceux dont la présence est indispensable sur l’un des sites Firmenich), afin d’assurer la continuité de nos activités.

Nous avons par ailleurs mis en place des gestes-barrière, notamment l’accès aux solutions hydroalcooliques pour toutes les personnes présentes sur site, ainsi que des vérifications de température et le respect des distances de sécurité en continu. La mise en place de routines de nettoyage rigoureuses et de tournus au sein des équipes des usines et des laboratoires nous a permis également de minimiser les risques d’exposition.

Je suis extrêmement reconnaissant de l’engagement et de la flexibilité de nos collègues, et je suis fier que nous ayons pu maintenir la production pour répondre aux besoins de nos clients dans le monde.

« Étant une entreprise familiale, il était de notre devoir de faire preuve de solidarité envers les communautés dans lesquelles nous opérons »

François Rohrbach

Par ailleurs, l’équipe de gestion de crise et moi-même avons été présents sur site quotidiennement afin d’échanger avec nos collègues sur les derniers événements liés à la pandémie et les informer sur les dernières mesures prises. En complément, de nombreux messages d’information au niveau global et local, ainsi que des vidéos didactiques concernant cette pandémie ont été partagés avec nos collègues. Ainsi, avec l’aide de la Direction Générale du Groupe, nous avons pu maintenir un canal de communication interactif, via notamment une grande conférence virtuelle au mois d’avril, ouverte aux questions de chaque collaborateur dans le monde. Nos mesures ont toujours été alignées à celles de l’OFSP et ont même souvent été plus strictes que celles-ci. A ce jour, nous continuons également d’ajuster et de planifier notre approche au fur et à mesure des événements, afin d’avoir l’agilité de répondre très rapidement à toute évolution de la pandémie, notamment durant cette phase de déconfinement.

Firmenich a très vite répondu à l’appel en aide au personnel médical en leur fournissant la solution hydroalcoolique en quantité suffisante. À vos yeux, une évidence?

Comme vous le savez certainement, Firmenich détient un héritage de longue date en tant qu’entreprise responsable, car nous fêtons nos 125 ans d’existence cette année et sommes donc fermement ancrés à Genève depuis le début de notre création en 1895. Étant une entreprise familiale, il était de notre devoir de faire preuve de solidarité envers les communautés dans lesquelles nous opérons, notamment envers les établissements médicaux et les services de secours suisses et américains, qui se sont battus tous les jours pour endiguer cette crise sanitaire et à qui nous avons fait don de plusieurs tonnes de gel hydroalcoolique.

Quel regard portez-vous sur le monde d’après Covid-19?

Le Covid-19 a radicalement changé notre façon de vivre et de travailler. Nous avons traversé les guerres et les récessions, les chocs et les crashs boursiers, les turbulences économiques et les aléas politiques, et avons toujours appris de ces crises qui nous ont permis de nous renforcer dans la durée. C’est d’ailleurs précisément en temps de crise et d’incertitude profonde que les clients et les consommateurs du monde entier se tournent auprès des entreprises en qui ils ont confiance. Nous devrons donc nous adapter à une nouvelle façon de vivre et de travailler, notamment en déployant, à plus grande échelle et au quotidien, le télétravail que nous avons implémenté au niveau du groupe il y a déjà quelques années.

Concernant le futur proche, nous avons mis en place un plan de retour graduel au bureau que nous déploierons en différentes phases, d’après les recommandations de chaque pays dans lequel nous opérons et selon leurs stades de déconfinement respectifs. Nous devrons continuer à faire preuve d’agilité et d’écoute dans la durée, car le nouveau retour à la normal sera différent pour chacun d’entre nous. Il sera de notre devoir d’épauler et d’accompagner nos collègues dans cette adaptation, tout en continuant à opérer dans le respect des valeurs qui nous sont chères et qui ont fait de Firmenich l’entreprise qu’elle est aujourd’hui.