• Licenciements en vue chez Implenia

      Licenciements en vue chez Implenia

      Qui dit restructuration dit, le plus souvent, licenciements. Implenia ne fait pas exception à la règle: le groupe compte se séparer de 2000 salariés d’ici 2023. Leader de la construction en Suisse, le groupe prévoit en effet de se réorganiser en profondeur avec,...

    • YVERDON (VD) : La machine à écrire dans tous ses états

      YVERDON (VD) : La machine à écrire dans tous ses états

      Cinq expositions sur un même thème! Il n’en fallait pas moins pour rendre hommage à la machine à écrire, jadis fleuron du paysage industriel du nord vaudois. Intitulée « Rock me Baby » en référence à la « Baby », modèle star des ateliers yverdonnois Hermès, cette...

    • (FR) Le Tribunal fédéral rejette les plans d’aménagement du Canton

      (FR) Le Tribunal fédéral rejette les plans d’aménagement du Canton

      Le Tribunal Fédéral a rejeté à son tour les plans d’aménagement du canton, validant ainsi la décision en première instance du Tribunal cantonal. Ce dernier avait désavoué la manière dont avaient été traités ces dossiers, examinés, dans une phase transitoire, suivant...

    • Élection bicéphale au Parti Socialiste Suisse

      Élection bicéphale au Parti Socialiste Suisse

      Mattea Meyer a été élue le samedi 17 octobre comme co-présidente du Parti socialiste suisse. Âgée de 32 ans, mère d'une fillette de trois ans, elle habite Winterthour et est entrée au Conseil national en 2015, après avoir siégé au Grand Conseil zurichois de 2011 à...

    • Prix environnemental de l’économie

      Prix environnemental de l’économie

      Ce prix prestigieux a été reçu le 17 septembre dernier par l'entreprise Eberhard Unternehmungen de Kloten. Placé pour la première fois sous la présidence de Doris Leuthardt, le jury a du choisir entre trois finalistes. Eberhard Unternehmungen, pionnière de l' urban...

    • Neuchâtel renouvelle sa confiance en Kilian Stoffel

      Neuchâtel renouvelle sa confiance en Kilian Stoffel

      Déjà nommé une première fois à la tête de l’Université de Neuchâtel en 2016, Kilian Stoffel a été reconduit pour un nouveau mandat de quatre ans au poste de recteur de l’institution. Une décision qui fait sens considérant les défis majeurs qu’il a su relever au cours...

    • Fabio Regazzi prend la tête de l’USAM

      Fabio Regazzi prend la tête de l’USAM

      L’Union suisse des arts et métiers (USAM) innove en élisant pour la première fois à sa tête un Tessinois: le conseiller national PDC Fabio Regazzi. Âgé de 57 ans, cet avocat et entrepreneur, qui succède ainsi à Jean-François Rime, se déclare «motivé et prêt à...

    • Livia Leu Agosti : une femme de tête pour négocier avec l’Europe

      Livia Leu Agosti : une femme de tête pour négocier avec l’Europe

      Lier le charme aux compétences pour composer avec Bruxelles? C’est le parti pris par Igniazio Cassis, chef du DFAE, avec l’élection à la tête du Département des affaires européennes de Livia Leu Agosti. Diplomate chevronnée et fine négociatrice, celle qui fut la...

    • Événement

      Retrouvez les derniers événements auxquels Dossiers Publics était présent

    • Une aide-soignante engagée

      Une aide-soignante engagée

      Doris Abbyad, aide-soignante aux HUG depuis 1983 (en unité d’attente de placement en EMS) et présidente de l’association Culture & Loisirs (association de personnel hospitalier et de santé sociale), nous livre son vécu de la crise du covid-19. Quelles difficultés...

    • Rentrée des entreprises 2019

      Rentrée des entreprises 2019

      Dossiers Publics était présent à la Rentrée des Entreprises 2019 à l'Arena de Genève, l'événement...

    • Articles

      Vous trouverez ici tous les articles de Dossiers Publics par catégorie
    • La Star du béton en 3D

      La Star du béton en 3D

      Agnès Petit, l’étoile montante de la scène de la construction brille par son approche innovatrice. Elle a créé Mobbot, une start-up qui a pour ambition de développer et commercialiser des systèmes d’impression 3D de structures de béton, une technologie unique en son...

      La technologie au service des aînés
      La technologie au service des aînés

      DomoSafety, une start-up issue de l’EPFL, a développé des outils d’aide à la décision à destination des professionnels de la santé. Ces outils intègrent des objets connectés installés à domicile, et permettent de suivre au plus près la santé de l’occupant. En...

      STEIMER DS SA : nouvelle direction, nouveaux horizons
      STEIMER DS SA : nouvelle direction, nouveaux horizons

      Reconnue depuis des dizaines d’années, Steimer DS SA (DS-SA) poursuit son développement avec l’arrivée d’Alain Fuglister à sa tête en remplacement du fondateur Didier Steimer. Diplômé de l’EPFL et plein de projets en tête, le trentenaire donne un nouveau souffle à la...

      Afrique, Black to the Future
      Afrique, Black to the Future

      Après avoir longtemps été confinée (sans mauvais jeu de mots) à un statut de continent sous-développé, l’Afrique connaît un essor sans précédent, brûlant allègrement les étapes vers la modernité, voire le futurisme. À tel point que le néologisme «afro-futurisme» est...

    • Cahiers spéciaux

      Retrouvez ici nos Cahiers Spéciaux traitant des grandes thématiques relatives à la Romandie
    • Environnement

      L’environnement, un creuset fertile pour la formation

      L’environnement, un creuset fertile pour la formation

      Face aux défis écologiques qui sous tendent notre marche vers l’avenir, les formations en lien avec l’environnement connaissent un essor sans précédent. Ainsi en Suisse, où les cursus se multiplient. S’il est un enjeu qui domine en ce début de siècle, c’est bien la...

      L’acier, matériau durable

      L’acier, matériau durable

      Bien que l'industrie sidérurgique soit responsable d’une consommation très importante de ressources et génère un volume de déchets proportionnel, les pressions exercées pour la rendre plus durable sont considérables. En tant que matériau de construction, l'acier offre...

      30e prix solaire suisse

      30e prix solaire suisse

      L'événement s’est déroulé le 20 octobre dernier au Kultur & Kongresshaus à Aarau. Les lauréats sont les installations solaires et bâtiments les plus efficaces sur le plan énergétique ainsi que les personnalités et institutions les plus engagées dans le solaire....

      Canton de Vaud

      Pascal Broulis: “l’État doit être un catalyseur de projets”

      Pascal Broulis: “l’État doit être un catalyseur de projets”

      Cathédrale de Lausanne, Château St-Maire, Vaudoise Arena, Vortex, Maison de l’Environnement, MCBA ou encore Plateforme 10, autant de noms évocateurs de chantiers et de réalisations d’envergure entrepris depuis 2017 dans le canton avec l’Etat de Vaud comme point commun...

      Vaud+, la marque territoriale qui rayonne

      Vaud+, la marque territoriale qui rayonne

      Le branding territorial n’est pas vraiment une nouveauté et ce n’est pas les cantons du Valais ou des Grisons qui diront le contraire. Et comme les Vaudoises et les Vaudois ont du talent, il fallait le dire haut et fort, il fallait le faire...

    • Akon and the City

      Akon and the City

      En réaction au « village global » que notre planète devient un peu plus chaque jour, on assiste...

Publicités

Agnès Petit, l’étoile montante de la scène de la construction brille par son approche innovatrice. Elle a créé Mobbot, une start-up qui a pour ambition de développer et commercialiser des systèmes d’impression 3D de structures de béton, une technologie unique en son genre. L’ère de la pierre est révolue.

Parmi de nombreux pôles d’innovation en matière de construction, Mobbot se distingue. Cette jeune pousse fribourgeoise a été fondée en 2018 par Agnès Petit, lorsqu’elle développe une imprimante 3D qui permet d’imprimer toute sorte d’éléments de béton beaucoup plus rapidement que la concurrence. La technologie de fabrication additive brevetée par Mobbot repose sur l’utilisation du béton projeté dirigé par un robot industriel et contrôlé de façon automatisée en temps réel. Le système permet de fabriquer des éléments d’une tonne de béton en 10 minutes, d’économiser des frais de construction et de réduire le délai de livraison d’éléments taillés sur mesure, le tout avec 30% d’émissions de CO2 en moins, par rapport aux méthodes traditionnelles. De plus, le petit robot mobile est capable d’imprimer les structures en béton, en préfabrication, ou directement sur un chantier. En tenant compte du contexte digital, cette innovation incontournable séduit d’autant par sa flexibilité que par son efficience, et ouvre la voie à une amélioration au sens large du secteur de la construction du bâtiment.

L’idée de créer Mobbot a germé pendant qu’Agnès Petit travaillait dans le monde de l’industrie, notamment chez le géant cimentier Holcim et chez Creabeton Matériaux. Selon elle, il était temps d’entrer dans le monde numérique et de réaliser des impressions 3D en béton : « Les coffrages en bois traditionnels, trop rigides, ne permettent pas de créer des formes particulières rapidement et à moindre coûts. Quant à la fabrication de coffrage imprimés en 3D, elle demande beaucoup de matière première et génèrent autant de déchets. »
Lauréate du prix Isabelle Musy
À peine lancée dans son projet de start-up, Agnès Petit a remporté le Prix Isabelle Musy 2018 de l’EPFL – sous la forme de 50 000 francs – qui récompense une femme entrepreneur active dans le domaine des sciences et des technologies. Désignée gagnante parmi une dizaine de finalistes, elle a su convaincre les membres du jury avec son idée de rendre accessible la fabrication numérique et l’impression 3D en béton pour les sociétés de construction, dans le but notamment de raccourcir la durée des chantiers et de limiter les nuisances y associées. Pour ce faire, un robot mobile, facile à transporter, serait programmé pour construire l’ouvrage en béton sur place, selon les mesures exactes du terrain. Agnès Petit poursuit : « Habituellement vous avez un architecte qui fournit des plans sur papier à l’entreprise de construction qui, elle, dessine des plans 2D avant de s’atteler à la fabrication du coffrage. Cela demande du temps, des ressources, avec l’inconvénient de devoir encore adapter le coffrage sur le terrain. Ma vision consiste à éliminer toutes ces étapes pour passer directement au béton, sans dessins, sans coffrages. »

Forte de sa reconnaissance, Agnès Petit est sur la bonne voie, car l’étoile montante de la scène de la pierre, vient d’annoncer la mise en place d’une collaboration d’importance avec Matériaux Sabag, la société jurassienne active dans la fabrication et le commerce de matériaux de construction. À l’heure actuelle, les deux entreprises unissent leurs forces pour entreprendre la production de structures imprimées en 3D par projection de béton dans des ateliers flambant neufs à Delémont, ainsi Matériaux Sabag devient le premier partenaire à déployer le système MOBBOT en Suisse. Grâce à cette association, la technologie proposée par Mobbot révèle pleinement tout son potentiel. Conçu pour produire des pièces de grandes dimensions, en un temps record, avec la possibilité de modifier un projet jusqu’à la dernière minute, il est parfaitement compatible avec les standards en vigueur. Sans utilisation de coffrages, les structures en béton armé fabriquées par le robot mobile s’intègrent avec aisance dans l’écosystème de la construction existant.

« Il faut sans cesse en savoir plus que les hommes, je devais être une véritable encyclopédie car on ne pardonne rien aux femmes dans ce milieu »


Choix judicieux
Avec sa capacité d’adaptation et sa rapidité inégalées sur le marché actuel, Mobbot peut s’avérer être un choix judicieux pour le fabricant d’éléments en béton au bénéfice d’une expérience reconnue dans ce domaine très pointu. Matériaux Sabag se positionne en véritable précurseur en introduisant la production digitale d’éléments en béton dans sa nouvelle usine. D’après Cédric Theubet, Chef d’exploitation, « Nous serons ainsi en mesure de répondre à des demandes express et offrir à nos clients une grande flexibilité, répondant aux impératifs des chantiers. » Doté d’un grand réseau de partenaires bien établi dans le secteur des infrastructures et un savoir-faire unique, la plus-value pour leurs clients, apportée par la technologie Mobbot, réside notamment dans son bilan carbone, jusqu’à 30% en moins, en privilégiant d’une part la préfabrication sur mesure et d’autre part l’utilisation de matière première issue d’une exploitation locale. Un projet novateur, Mobbot fait le lien entre maquette numérique et le monde réel de la construction et fournit une solution technologique qui permet une production durable car l’impact CO2 est drastiquement réduit.

Aucun doute. Agnès Petit a créé un projet en béton, au sens propre comme au sens figuré. L’avenir de l’entreprise fribourgeoise semble assuré. Audacieuse, sa fondatrice a voulu changer et révolutionner un secteur, il faut le dire, peu féminin. Résultat, elle a tout simplement brisé « le plafond de verre ». Lors d’une interview dans le journal, Le Temps, elle a confié : «   Il faut sans cesse en savoir plus que les hommes, je devais être une véritable encyclopédie car on ne pardonne rien aux femmes dans ce milieu. » Cette passionnée d’aviation – elle dispose d’un brevet de pilote – et d’astronomie, a obtenu un doctorat en Cosmochimie à l’EPFZ, et a toujours mené carrière dans les milieux typiquement masculins. Toutefois, l’ingénieure avoue que cette voie est risquée et que l’échec est tout à fait possible, mais cela ne lui fait pas peur. Bien évidemment. Du fait de son expérience solide du terrain et de sa passion pour le monde planétaire, le parcours atypique de l’entrepreneuse nous rappelle la fameuse citation : « Visez toujours la lune, car même si vous la manquez, vous atterrirez parmi les étoiles. »