• Licenciements en vue chez Implenia

      Licenciements en vue chez Implenia

      Qui dit restructuration dit, le plus souvent, licenciements. Implenia ne fait pas exception à la règle: le groupe compte se séparer de 2000 salariés d’ici 2023. Leader de la construction en Suisse, le groupe prévoit en effet de se réorganiser en profondeur avec,...

    • YVERDON (VD) : La machine à écrire dans tous ses états

      YVERDON (VD) : La machine à écrire dans tous ses états

      Cinq expositions sur un même thème! Il n’en fallait pas moins pour rendre hommage à la machine à écrire, jadis fleuron du paysage industriel du nord vaudois. Intitulée « Rock me Baby » en référence à la « Baby », modèle star des ateliers yverdonnois Hermès, cette...

    • DELÉMONT (JU) : Un concours d’urbanisme pour «Gare Sud»

      DELÉMONT (JU) : Un concours d’urbanisme pour «Gare Sud»

      Soucieuse d’apporter la meilleure cohésion possible au futur développement du secteur « Gare Sud », Delémont se fend d’un concours d’idées en urbanisme visant à l’aménagement de cette zone de 100 000 m2. Lancé le 15 octobre dernier par le Service de l’urbanisme, de...

    • Élection bicéphale au Parti Socialiste Suisse

      Élection bicéphale au Parti Socialiste Suisse

      Mattea Meyer a été élue le samedi 17 octobre comme co-présidente du Parti socialiste suisse. Âgée de 32 ans, mère d'une fillette de trois ans, elle habite Winterthour et est entrée au Conseil national en 2015, après avoir siégé au Grand Conseil zurichois de 2011 à...

    • Prix environnemental de l’économie

      Prix environnemental de l’économie

      Ce prix prestigieux a été reçu le 17 septembre dernier par l'entreprise Eberhard Unternehmungen de Kloten. Placé pour la première fois sous la présidence de Doris Leuthardt, le jury a du choisir entre trois finalistes. Eberhard Unternehmungen, pionnière de l' urban...

    • Neuchâtel renouvelle sa confiance en Kilian Stoffel

      Neuchâtel renouvelle sa confiance en Kilian Stoffel

      Déjà nommé une première fois à la tête de l’Université de Neuchâtel en 2016, Kilian Stoffel a été reconduit pour un nouveau mandat de quatre ans au poste de recteur de l’institution. Une décision qui fait sens considérant les défis majeurs qu’il a su relever au cours...

    • Fabio Regazzi prend la tête de l’USAM

      Fabio Regazzi prend la tête de l’USAM

      L’Union suisse des arts et métiers (USAM) innove en élisant pour la première fois à sa tête un Tessinois: le conseiller national PDC Fabio Regazzi. Âgé de 57 ans, cet avocat et entrepreneur, qui succède ainsi à Jean-François Rime, se déclare «motivé et prêt à...

    • Livia Leu Agosti : une femme de tête pour négocier avec l’Europe

      Livia Leu Agosti : une femme de tête pour négocier avec l’Europe

      Lier le charme aux compétences pour composer avec Bruxelles? C’est le parti pris par Igniazio Cassis, chef du DFAE, avec l’élection à la tête du Département des affaires européennes de Livia Leu Agosti. Diplomate chevronnée et fine négociatrice, celle qui fut la...

    • Événement

      Retrouvez les derniers événements auxquels Dossiers Publics était présent

    • Une aide-soignante engagée

      Une aide-soignante engagée

      Doris Abbyad, aide-soignante aux HUG depuis 1983 (en unité d’attente de placement en EMS) et présidente de l’association Culture & Loisirs (association de personnel hospitalier et de santé sociale), nous livre son vécu de la crise du covid-19. Quelles difficultés...

    • Rentrée des entreprises 2019

      Rentrée des entreprises 2019

      Dossiers Publics était présent à la Rentrée des Entreprises 2019 à l'Arena de Genève, l'événement...

    • Articles

      Vous trouverez ici tous les articles de Dossiers Publics par catégorie
    • La Star du béton en 3D

      La Star du béton en 3D

      Agnès Petit, l’étoile montante de la scène de la construction brille par son approche innovatrice. Elle a créé Mobbot, une start-up qui a pour ambition de développer et commercialiser des systèmes d’impression 3D de structures de béton, une technologie unique en son...

      Choisir son utilitaire
      Choisir son utilitaire

      Essentiel à la fonction du paysagiste, le fourgon utilitaire est son meilleur ami. Or, à l’heure de la transition écologique, le choix d’un véhicule non polluant s’impose. Lors de l’achat d’un utilitaire, l’un des premiers critères déterminant dont le paysagiste va...

      La technologie au service des aînés
      La technologie au service des aînés

      DomoSafety, une start-up issue de l’EPFL, a développé des outils d’aide à la décision à destination des professionnels de la santé. Ces outils intègrent des objets connectés installés à domicile, et permettent de suivre au plus près la santé de l’occupant. En...

      STEIMER DS SA : nouvelle direction, nouveaux horizons
      STEIMER DS SA : nouvelle direction, nouveaux horizons

      Reconnue depuis des dizaines d’années, Steimer DS SA (DS-SA) poursuit son développement avec l’arrivée d’Alain Fuglister à sa tête en remplacement du fondateur Didier Steimer. Diplômé de l’EPFL et plein de projets en tête, le trentenaire donne un nouveau souffle à la...

    • Cahiers spéciaux

      Retrouvez ici nos Cahiers Spéciaux traitant des grandes thématiques relatives à la Romandie
    • Canton de Vaud

      Pascal Broulis: “l’État doit être un catalyseur de projets”

      Pascal Broulis: “l’État doit être un catalyseur de projets”

      Cathédrale de Lausanne, Château St-Maire, Vaudoise Arena, Vortex, Maison de l’Environnement, MCBA ou encore Plateforme 10, autant de noms évocateurs de chantiers et de réalisations d’envergure entrepris depuis 2017 dans le canton avec l’Etat de Vaud comme point commun...

      Vaud+, la marque territoriale qui rayonne

      Vaud+, la marque territoriale qui rayonne

      Le branding territorial n’est pas vraiment une nouveauté et ce n’est pas les cantons du Valais ou des Grisons qui diront le contraire. Et comme les Vaudoises et les Vaudois ont du talent, il fallait le dire haut et fort, il fallait le faire...

      Smart City

      Smart parking: quand se garer devient un plaisir

      Smart parking: quand se garer devient un plaisir

      Tous les lieux de stationnement sont différents. Et parfois cette différence affichée est pour son utilisateur source de stress. Désormais, grâce à l’information instantanée, trouver une place pour son véhicule devient (presque) un jeu d’enfant Tout d’abord, il y a...

      L’entrepreneur qui voulait transformer nos modes de vie

      L’entrepreneur qui voulait transformer nos modes de vie

      Né à Lausanne à l’ère du numérique, Christophe Haldi fait partie de la génération Y. À 30 ans, il est aujourd’hui CEO et fondateur de la société eeproperty, spécialiste de systèmes de gestion intelligents La liste des 30 under 30  du prestigieux magazine américain...

      Le SOC: la botte secrète de l’État de Vaud contre les cyberpirates

      Le SOC: la botte secrète de l’État de Vaud contre les cyberpirates

      Créée en 2015, cette unité de cinq personnes agit comme un poste de pilotage qui offre une vue consolidée et permet de mieux répondre aux cyber-attaques Perturbations, manipulations, sabotages et autres attaques ciblées par l’intermédiaire de réseaux électroniques...

    • Akon and the City

      Akon and the City

      En réaction au « village global » que notre planète devient un peu plus chaque jour, on assiste...

Publicités

La pandémie fait l’objet de maintes théories du complot qui vont de la version la plus plausible – le virus est issu d’un laboratoire de Wuhan –, à la moins probable – le virus a été créé par Bill Gates –. Une nouvelle affaire de « fake news » alimente l’hypothèse de l’Afrique comme terrain d’expérimentation

En plein milieu de crise sanitaire, une vidéo diffusée et partagée des milliers de fois sur les réseaux sociaux a créé la polémique, suscitant de vives réactions auprès des politiques, associations et célébrités, tous confondus. Rappelons des faits. En avril dernier, Camille Locht, directeur de recherche à l’Inserm à Lille, et Jean-Paul Mira, chef de service à l’hôpital Cochin à Paris, sont invités sur le plateau de la chaine d’informations française LCI. Les deux scientifiques échangent sur le potentiel de tester le vaccin anti-tuberculose (BCG) contre le covid-19 sur le continent africain. À la fin de l’émission, diffusée en direct, une personne, encore inconnue, a l’idée d’en soustraire une partie, et de la publier sur la toile. Le clip est devenu viral.

L’extrait en question concerne une suggestion provocatrice venant de Jean-Paul Mira. Ce dernier propose d’entamer une étude sur le continent, « où il n’y a pas de masques, pas de traitements, pas de réanimation » . Son homologue, Camille Locht, se montre favorable au projet et répond d’être lui-même « en train de réfléchir à une étude en parallèle en Afrique. » La discussion s’articulait bien autour des études démontrant que le vieux vaccin du BCG pourrait stimuler l’immunité contre le covid-19, mais ces propos, en isolation, rendent impossible d’en deviner le contexte.

La dispute provoquée par l’émission de télévision est regrettable car elle contribue à augmenter la méfiance des pays africains déjà concernés par les abus

Camille Locht et Pr. Jean-Paul Mira sur LCI

Évidemment, le montage vidéo fait croire que les Africains sont les cibles d’un test de vaccin contre le coronavirus, donc de nombreuses publications le partagent, et ainsi il fait le tour de l’internet. Au-delà des commentaires sur Twitter ou Facebook, l’histoire fait grand bruit jusqu’à faire réagir le ministre des Affaires étrangères. Il assure que les propos « ne reflétaient pas la position des autorités françaises. » Par ailleurs, le président du Sénégal, Macky Sall s’est indigné, affirmant « L’Afrique ne saurait s’offrir comme terre de cobayes, » et, à son tour, l’ancienne star du foot ivoirien, Didier Drogba, s’est agacé, arguant que « L’Afrique n’est pas un laboratoire » .

Fake News
Face au déferlement des critiques suivant la mise en ligne de l’extrait, l’Inserm tente de se défendre et publie un communiqué dans lequel il évoque une vidéo tronquée qui fait « l’objet d’interprétations erronées » . Effectivement, en consultant la séquence dans sa totalité, nous comprenons mieux l’origine de la controverse. Du fait de son montage, la vidéo a donné lieu à un « fake news » .

À l’époque où la France était en confinement strict, et sujette aux mesures de sécurité drastiques, distanciation sociale, hygiène des mains, port de masques, le pays jouissait d’une haute protection contre le virus. Il était alors clair que l’intensité de l’infection diminuerait au fur et à mesure que la situation évoluait. En revanche, afin de mener une étude clinique, il fallait qu’une très grande partie de la population soit malade. Voici pourquoi les experts en déduisaient que le test de vaccin expérimental devrait se faire à l’étranger, et, plus particulièrement en Afrique, qui par sa taille et son infrastructure sanitaire, aurait de plus fortes chances d’héberger des cas, en nombres suffisants, de covid-19. Il était donc tout à fait acceptable de vouloir étendre ce type d’essai sur le continent. Pour en finir avec l’histoire, Camille Locht et Jean-Paul Mira, ont présenté leurs excuses auprès de tous ceux « qui ont été heurtés ou choqués par des propos maladroitement prononcés. »

Terrain d’expérimentation
La dispute provoquée par l’émission de télévision est regrettable car elle contribue à augmenter la méfiance des pays africains déjà concernés par les abus, notamment le Nigéria, à l’égard des vaccins. En parallèle, le patron de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le docteur éthiopien, Tedros Adhanom Ghebreyesus, est régulièrement appelé à démentir les rumeurs qui voudraient que le continent soit un terrain d’expérimentation. Une tâche rendue d’autant plus difficile que le virologue congolais, le Pr. Jean-Jacques Muyembe, a affirmé dans la foulée, que son pays, la République Démocrate du Congo, était candidat d’un vaccin contre le coronavirus. Le professeur a dû revenir sur ses propos face au tollé engendré, car à ce jour, aucune étude de ce genre n’est en cours sur le continent africain. Cependant, des tests ont bien démarré dans d’autres pays, notamment en Australie (4160 volontaires) et aux Pays-Bas (1000 personnes), alors qu’en Allemagne et aux États-Unis les essais sont en cours de préparation.