• Interview

      Dossiers Publics interroge celles et ceux qui font bouger la Suisse: les actrices et acteurs issus du monde politique ainsi que des secteurs privés et publics
    • Career Women’s Forum, Les femmes sur le devant de la scène

      Career Women’s Forum, Les femmes sur le devant de la scène

      Œuvrer à l’égalité entre les sexes via une association de femmes professionnelles qui se réunissent, échangent et s’entraident ? C’est le postulat de base du Career Women’s Forum, qui fête ses 40 ans en 2022. Rencontre avec sa présidente, Véronique Riondel Angebault...

      Nils Soguel : Au cœur de l’action publique
      Nils Soguel : Au cœur de l’action publique

      Le directeur de l'Institut de hautes études en administration publique (IDHEAP) revient pour Dossiers Publics sur l'historique et le rôle de la haute école située sur le campus de l'Université de Lausanne, à l'occasion de son 40e anniversaire. D.P. : Cher professeur,...

      Olga Darazs : ingénieuse par nature
      Olga Darazs : ingénieuse par nature

      Présidente du conseil d'administration du Groupe CSD INGÉNIEURS depuis 2011, l'hydrogéologue Olga Darazs revient, dans cet entretien, sur les moments marquants de ce groupe qui a su évoluer en apportant des solutions aux principaux défis environnementaux. Plus grande...

    • VS : enjeux environnementaux expliqués aux élèves

      VS : enjeux environnementaux expliqués aux élèves

      Le Musée de la nature du Valais et la Haute École pédagogique du Valais présentent l’exposition itinérante Objectif Terre aux établissements du secondaire post-obligatoire. Cette expo permet de mieux comprendre les enjeux liés aux choix relatifs à l’avenir de la...

    • JU : archives de journaux locaux numérisés

      JU : archives de journaux locaux numérisés

      La Bibliothèque cantonale jurassienne en collaboration avec la Bibliothèque nationale suisse met à disposition librement en ligne toutes les éditions des journaux L’Ajoie et Le Franc-Montagnard de leur création jusqu’à nos jours. Les archives des deux titres sont...

    • Suisse : effets indésirables du vaccin

      Suisse : effets indésirables du vaccin

      Au total, 12 334 déclarations d’effets indésirables de vaccins contre le COVID-19 ont été évaluées en Suisse par Swissmedic à la date du 8 février 2022. Quelque 67,7 % des déclaration portaient sur le vaccin Moderna (63 % des doses administrées en Suisse) et...

    • De la RTS au canton de Genève

      De la RTS au canton de Genève

      Cheffe de la rubrique politique de la RTS, Esther Mamarbachi va désormais travailler pour le compte du canton de Genève. La journaliste et présentatrice a été nommée secrétaire générale adjointe du Département genevois de l'économie et de l'emploi dirigé par la...

    • OFROU: une nouvelle responsable pour les autoroutes romandes

      OFROU: une nouvelle responsable pour les autoroutes romandes

      Dès août 2022, Valentina Kumpusch, 48 ans, sera la nouvelle vice-directrice de l’Office fédéral des routes (OFROU) et cheffe de la division Infrastructure routière en remplacement de Pascal Mertenat, démissionnaire pour des raisons de santé. Elle assumera la...

    • VD: du service pénitentiaire au commandement de la police

      VD: du service pénitentiaire au commandement de la police

      Cheffe du Service pénitentiaire (SPEN) depuis un peu plus de 10 ans, Sylvie Bula a été nommée commandante de la Police cantonale vaudoise par le Conseil d'État. Elle va entrer en fonction en juillet prochain à l'occasion du départ à la retraite de l'ancien juge...

    • GE: nouveau Secrétaire général du département des infrastructures

      GE: nouveau Secrétaire général du département des infrastructures

      Secrétaire général du département des infrastructures (DI) depuis 18 ans, Philippe Matthey, va quitter l’État en juillet prochain pour une rente-pont AVS. Le Conseil d'État a désigné M. Guy Schrenzel pour lui succéder. Secrétaire général adjoint au DI depuis 2017, il...

    • Virginie Masserey, de Berne à Lausanne

      Virginie Masserey, de Berne à Lausanne

      Avec Patrick Mathys, elle a été le visage de l’OFSP durant la crise du COVID-19. Médecin et infectiologue, Virginie Masserey, 57 ans, responsable de la section Contrôle de l’infection et programme de vaccination, va quitter l’Office fédéral de la santé publique (OFSP)...

    • Cahiers spéciaux

      Retrouvez ici nos Cahiers Spéciaux traitant des grandes thématiques relatives à la Romandie
    • Environnement

      9e Forum mondial de l’eau

      9e Forum mondial de l’eau

      Organisée conjointement par le Conseil mondial de l’eau et le Gouvernement sénégalais, la 9e édition du Forum mondial de l’eau se tient à Dakar du 21 au 26 mars 2022 avec pour thème « la sécurité de l’eau pour la paix et le développement ». En l’absence d’un...

      Canton de Vaud

      Pascal Broulis: « l’État doit être un catalyseur de projets »

      Pascal Broulis: « l’État doit être un catalyseur de projets »

      Cathédrale de Lausanne, Château St-Maire, Vaudoise Arena, Vortex, Maison de l’Environnement, MCBA ou encore Plateforme 10, autant de noms évocateurs de chantiers et de réalisations d’envergure entrepris depuis 2017 dans le canton avec l’Etat de Vaud comme point commun...

      Vaud+, la marque territoriale qui rayonne

      Vaud+, la marque territoriale qui rayonne

      Le branding territorial n’est pas vraiment une nouveauté et ce n’est pas les cantons du Valais ou des Grisons qui diront le contraire. Et comme les Vaudoises et les Vaudois ont du talent, il fallait le dire haut et fort, il fallait le faire...

  • Kits média

Publicités

Michel Joye, directeur des Transports publics de la région lausannoise (tl), dirige depuis 20 ans une entreprise qui compte aujourd’hui plus de 1500 collaborateurs. Il répond à nos questions sur sa gestion de la crise sanitaire et sur les changements à venir.

Comment le rythme des tl (Transports publics lausannois) a-t-il évolué au fil de la crise  ?
Michel Joye : Nous avons adapté notre offre au fil de l’évolution de la situation et des besoins particuliers notamment autour du m2 et de la desserte du CHUV. Au plus fort de la crise, pendant le semi-confinement, le plus grand défi était la protection. La protection de nos collaborateurs et aussi la préservation des équipes clés pour le fonctionnement du m2, par exemple les opérateurs du centre de gestion du trafic. La protection des clients, en particulier sur le m2 qui emmènent les collaborateurs du CHUV sur leur lieu de travail. Nous avons monitoré le trafic, chaque jour, pour chaque rame et pour chaque inter-station, pour assurer au mieux la distance sociale. Cela nous a conduit à mettre par exemple en service des navettes bus en complément entre les stations Ouchy-Olympique, Lausanne-Gare et CHUV.

« Mais après chaque crise, il y a des opportunités »

Michel Joye, directeur des tl

Ensuite, nous avons accompagné le déconfinement par étape en renforçant nos horaires dès le 27 avril et en diffusant une campagne de sensibilisation portant les messages de co-responsabilité et de solidarité des voyageurs pour la protection maximale de toutes et tous. Cette campagne « Responsables ensemble » nous a accompagné dans toutes les phases de l’assouplissement du confinement jusqu’au rétablissement complet de notre réseau de transports publics en juin. C’était très important pour nous d’entretenir le dialogue avec nos clients et de les rassurer dans cette période difficile.

Auriez-vous des chiffres à nous communiquer ?
Après être descendu à 15 % de la fréquentation habituelle pendant la période de semi-confinement, nous étions à la mi-juin autour de 55 %. La tendance de la fréquentation est clairement à la hausse, les clients reprennent confiance. Nous prévoyons une augmentation linéaire pour atteindre 90 % de la fréquentation habituelle à la fin de l’année.

Avec les transports publics limités et non préconisés durant la crise, vers quel type de transport pensez-vous que les Suisses vont se tourner à présent ?

Les fondamentaux n’ont pas changé. La crise climatique demeure un enjeu majeur et le transport public reste l’unique moyen de transports permettant de déplacer de grandes quantités de voyageurs, avec une excellente efficience énergétique et une faible consommation d’espace. J’aime bien rappeler qu’une file de voiture de 500 m représente sur la route l’équivalent d’un bus plein. En quelques mois, nous avons tous changé nos habitudes et pas seulement dans le domaine de la mobilité. Elles vont encore évoluer mais nul ne sait comment aujourd’hui. Pour regagner la confiance des clients, il faudra en revanche faire évoluer la proposition de valeur du transport public. En trois mots plus d’espace dans les véhicules, plus de netteté et plus de considération pour le voyageur individuel dans son déplacement.

A long terme, pensez-vous que l’on puisse revenir au niveau de mobilité en transports en commun précédant la crise ?
C’est certain que la fréquentation devrait être impactée par la pandémie. Cela prendra de longs mois pour retrouver la fréquentation de début mars, peut-être jusqu’en 2021. Il en va de même pour toute l’industrie des services qui est très dépendante des habitudes des gens. Mais après chaque crise il y a des opportunités. La capacité offerte et la qualité du service à l’heure de pointe ont été un sujet sensible. Les nouvelles habitudes de travail pourraient contribuer à amortir cette problématique. Dans cette idée, nous avons d’ailleurs lancé mi-mai un nouveau service, permettant d’identifier le taux d’occupation des véhicules pour accompagner les voyageurs dans la préparation de leur déplacement et éviter les heures de pointe lorsque c’est possible.