• Interview

      Dossiers Publics interroge celles et ceux qui font bouger la Suisse: les actrices et acteurs issus du monde politique ainsi que des secteurs privés et publics
    • Simone Wyss Fedele fait rayonner les PME suisses à l’étranger

      Simone Wyss Fedele fait rayonner les PME suisses à l’étranger

      Qui dit entreprises suisses pense Nestlé, Novartis, Glencore et autres titans que le monde entier nous envie. Mais comme l’arbre de Noël qui cache la forêt des lutins œuvrant dans l’ombre, ces géants de la Bourse ne doivent pas faire oublier que la Suisse regorge de...

      Garde suisse: un corps d’élite dans les coulisses du Vatican
      Garde suisse: un corps d’élite dans les coulisses du Vatican

      Hallebardier ayant servi sous le pape François, Guillaume Vergain se confie à Dossiers Publics et raconte ses années au sein de la Garde suisse pontificale, ce corps aussi légendaire que mystérieux. Comment devient-on garde suisse ? Quels sont les critères de...

      Entreprises de sécurité : le côté privé de la Force
      Entreprises de sécurité : le côté privé de la Force

      Les politiciens nous l’ont répété à l’envi depuis des années : « On ne peut pas mettre un policier derrière chaque citoyen » ! Ce qui, avouons-le, est plutôt une bonne nouvelle pour les plus paranoïaques d’entre nous… Garde du corps et directeur de deux entreprise...

    • JU: les soins aigus au cœur de Delémont

      JU: les soins aigus au cœur de Delémont

      Modulable, fonctionnel et accessible, c’est ainsi que Jacques Gygax, directeur de l’Hôpital du Jura, décrit l’établissement dédié aux soins aigus qu’il souhaite voir construire au cœur de Delémont, sur un terrain de 12'000 m2, propriété de la municipalité. Futur jalon...

    • VD: une maturité onéreuse

      VD: une maturité onéreuse

      L’harmonisation des pratiques a un coût, et le canton de Vaud pourrait bien en faire les frais dans le cadre de la nouvelle Ordonnance fédérale sur la reconnaissance des certificats de maturité gymnasiale, visant à harmoniser les disparités cantonales quant au cursus...

    • GE : moins de fonctionnaires pour Genève  ?

      GE : moins de fonctionnaires pour Genève  ?

      La fonction publique pèse-t-elle trop lourd sur les finances du canton ? C’est en tout cas l’avis émis par la droite genevoise, qui estime que le canton, régulièrement dans le rouge, pourrait bénéficier d’un gel de l’embauche de nouveaux fonctionnaires en cas de...

    • Gilles Stuck reprend les rênes du marché suisse chez Julius Bär

      Gilles Stuck reprend les rênes du marché suisse chez Julius Bär

      À nouvelle stratégie, nouvelle équipe dirigeante. Ainsi en a décidé Julius Bär, qui a choisi d’accompagner l’harmonisation de son approche du marché suisse par la désignation aux responsabilités de Gilles Stuck, collaborateur de la banque zurichoise depuis 2018 à la...

    • Key Family Partners accueille Emanuele Zanon Di Valgiurata

      Key Family Partners accueille Emanuele Zanon Di Valgiurata

      Connu pour avoir donné le jour à une nouvelle génération de multi-family offices offrant des solutions d’investissement sophistiquées et les plus hauts standards en matière de gouvernance, Key Family Partners agrandit son équipe avec la nomination au rang d’associé...

    • Hans Peter Wyss intègre la commission OPA de la FINMA

      Hans Peter Wyss intègre la commission OPA de la FINMA

      La Commission des offres publiques d’acquisition de la FINMA accueille un nouveau membre en la personne de Hans Peter Wyss, appelé en remplacement de Thomas Rufer, qui abandonnera le siège occupé depuis avril 2007 à la fin de cette année. Déjà vice-président du...

    • Un nouvel aumônier pour la garde pontificale

      Un nouvel aumônier pour la garde pontificale

      La garde pontificale ne saurait assurer son office sans l’encadrement et le soutien spirituels de son aumônier. Une mission d’importance, assurée pendant six ans par le père Thomas Widmer, auquel succède désormais le père Kolumban Reichlin. Né dans le canton de...

    • Événement

      Retrouvez les derniers événements auxquels Dossiers Publics était présent

    • Une aide-soignante engagée

      Une aide-soignante engagée

      Doris Abbyad, aide-soignante aux HUG depuis 1983 (en unité d’attente de placement en EMS) et présidente de l’association Culture & Loisirs (association de personnel hospitalier et de santé sociale), nous livre son vécu de la crise du covid-19. Quelles difficultés...

    • Rentrée des entreprises 2019

      Rentrée des entreprises 2019

      Dossiers Publics était présent à la Rentrée des Entreprises 2019 à l'Arena de Genève, l'événement...

    • Cahiers spéciaux

      Retrouvez ici nos Cahiers Spéciaux traitant des grandes thématiques relatives à la Romandie
    • Environnement

      La protection du climat grâce à des technologies innovantes

      La protection du climat grâce à des technologies innovantes

      Le Fonds de technologie cautionne des prêts aux entreprises suisses dont les produits innovants permettent d'obtenir une réduction durable des émissions de gaz à effet de serre. Qu'est-ce que le Fonds de technologie ? Le fonds de technologie est un instrument de la...

      Un catalyseur intelligent pour structures en béton

      Un catalyseur intelligent pour structures en béton

      Un catalyseur intelligent basé sur la nanotechnologie permet d’économiser le coût de la production et de réduire l’empreinte carbone du béton. Développée par l’équipe de Nanogence SA, cette innovation vise à créer des bénéfices concrets en faveur de la durabilité....

      Gamaya, quand les drones volent au secours de l’agriculture

      Gamaya, quand les drones volent au secours de l’agriculture

      Avec sa caméra hyperspectrale miniature, combinée à l’intelligence artificielle et embarquée sur un drone, la start-up Gamaya permet aux agriculteurs d’estimer les besoins de leurs champs avec une précision inédite : un pas de géant pour l’agriculture durable. Dans le...

      Canton de Vaud

      Pascal Broulis: “l’État doit être un catalyseur de projets”

      Pascal Broulis: “l’État doit être un catalyseur de projets”

      Cathédrale de Lausanne, Château St-Maire, Vaudoise Arena, Vortex, Maison de l’Environnement, MCBA ou encore Plateforme 10, autant de noms évocateurs de chantiers et de réalisations d’envergure entrepris depuis 2017 dans le canton avec l’Etat de Vaud comme point commun...

      Vaud+, la marque territoriale qui rayonne

      Vaud+, la marque territoriale qui rayonne

      Le branding territorial n’est pas vraiment une nouveauté et ce n’est pas les cantons du Valais ou des Grisons qui diront le contraire. Et comme les Vaudoises et les Vaudois ont du talent, il fallait le dire haut et fort, il fallait le faire...

  • Kits Média

Publicités

L’Organisation mondiale du commerce, basée à Genève, a depuis le 1er mars, une nouvelle directrice: Ngozi Okonjo-Iweala. Son élection est une grande première pour l’institution et reflète l’avancée de la parité dans le monde, particulièrement en Afrique.

Ngozi Okonjo-Iweala, l’ancienne ministre nigériane des Finances, a pris ses fonctions de directrice générale de l’Organisation mondiale du commerce ce 1er mars. Elle est ainsi la première Africaine et la première femme à diriger l’organisme qui régit le gendarme commercial mondial. « C’est un moment très important pour l’OMC », avait déclaré David Walker, son président du Conseil général, réagissant à sa nomination en février durant une conférence online. Pour lui répondre, Okonjo-Iweala a promis de relever les défis économiques et sanitaires mondiaux provoqués par la pandémie de Covid-19, se disant « honorée » d’avoir été choisie pour diriger l’organisation. « Une OMC forte est vitale si nous voulons nous remettre complètement et rapidement de la dévastation provoquée par la pandémie de Covid-19. J’ai hâte de travailler avec les membres pour façonner et mettre en œuvre les réponses politiques dont nous avons besoin pour relancer l’économie mondiale », a-t-elle dit, avant d’ajouter: « Notre organisation est confrontée à de nombreux défis, mais en travaillant ensemble, nous pouvons collectivement rendre l’OMC plus forte, plus agile et mieux adaptée aux réalités d’aujourd’hui ».

Qui est Ngozi Okonjo-Iweala?
Ngozi Okonjo-Iweala est une économiste nigériane dont la carrière dans le développement et la finance s’étend sur plus de quatre décennies. Ministre des Finances du Nigeria pendant deux mandats consécutifs, d’abord de 2003 à 2006, puis de 2011 à 2015, elle a également été la première femme à occuper ce poste dans son pays. Okonjo-Iweala a été aussi ministre des Affaires étrangères du Nigeria après son premier mandat en tant que ministre des Finances, devenant à nouveau la première femme à occuper ce poste. Si elle ne l’a été que pendant deux mois, ce fut assez pour se tailler une solide réputation de négociatrice acharnée, jouant un rôle déterminant dans la réduction de la dette du Nigeria. Okonjo-Iweala a par ailleurs passé plus de 20 ans à travailler avec la Banque mondiale, où elle est devenue directrice générale de l’organisation, supervisant au total 181 milliards de dollars d’opérations.

L’arrivée d’Okonjo-Iweala au sommet de l’OMC intervient quelques mois à peine après que l’administration Trump avait décidé de bloquer sa candidature en soutenant à sa place la ministre sud-coréenne du Commerce, Yoo Myung-hee, qui s’est finalement retirée de la course début février. Okonjo-Iweala reprend maintenant une organisation qui fait face à une multitude de défis qui l’ont entravée ces dernières années, par exemple l’épineuse gestion des frictions croissantes entre les superpuissances économiques que sont les États-Unis et la Chine.

Nous pouvons collectivement rendre l’OMC plus forte, plus agile et mieux adaptée aux réalités d’aujourd’hui ”

Ngozi Okonjo-Iweala

Ngozi Okonjo-Iweala et la pandémie de Covid-19
La nouvelle directrice de l’OMC a été pendant quatre ans la présidente du conseil d’administration de GAVI, l’Alliance du vaccin. Là, elle a œuvré pour une meilleure diffusion de la vaccination à travers le monde, en particulier pour les populations vulnérables. Elle reconnaît le rôle que l’OMC doit jouer dans ce domaine, en particulier pendant la pandémie de Covid-19. Après sa nomination à l’OMC, Okonjo-Iweala a déclaré que sa priorité serait de se concentrer sur les conséquences de la pandémie, en particulier dans les secteurs de l’économie et de la santé. Selon elle, les tâches urgentes comprennent une meilleure efficacité dans l’approvisionnement et la commercialisation des vaccins contre le Covid-19 au niveau international. Elle est pour la levée des restrictions à l’exportation sur les fournitures et les vaccins et l’encouragement à la fabrication de vaccins dans plus de pays, comme l’a rapporté AP.

Elle a également abordé la question du « manque de confiance » entre les membres de l’OMC et a exprimé le besoin urgent de bâtir un esprit de coopération après des années de conflits assaisonnés de sanctions et taxes entre les pays membres.


Comme le notait Jackie Bischof, éditeur du média Quartz Africa, c’est un motif de satisfaction que de voir les femmes africaines atteindre de tels sommets – signe des nombreux progrès accomplis par le continent en matière de parité entre les sexes. L’Afrique compte un nombre remarquablement élevé de femmes entrepreneurs et la plus forte représentation de femmes dans les conseils d’administration que toute autre région du monde -25%, contre une moyenne mondiale de 17%, selon le rapport de McKinsey 2019 sur l’égalité des sexes pour les femmes africaines.