• Interview

      Dossiers Publics interroge celles et ceux qui font bouger la Suisse: les actrices et acteurs issus du monde politique ainsi que des secteurs privés et publics
    • Career Women’s Forum, Les femmes sur le devant de la scène

      Career Women’s Forum, Les femmes sur le devant de la scène

      Œuvrer à l’égalité entre les sexes via une association de femmes professionnelles qui se réunissent, échangent et s’entraident ? C’est le postulat de base du Career Women’s Forum, qui fête ses 40 ans en 2022. Rencontre avec sa présidente, Véronique Riondel Angebault...

      Nils Soguel : Au cœur de l’action publique
      Nils Soguel : Au cœur de l’action publique

      Le directeur de l'Institut de hautes études en administration publique (IDHEAP) revient pour Dossiers Publics sur l'historique et le rôle de la haute école située sur le campus de l'Université de Lausanne, à l'occasion de son 40e anniversaire. D.P. : Cher professeur,...

      Olga Darazs : ingénieuse par nature
      Olga Darazs : ingénieuse par nature

      Présidente du conseil d'administration du Groupe CSD INGÉNIEURS depuis 2011, l'hydrogéologue Olga Darazs revient, dans cet entretien, sur les moments marquants de ce groupe qui a su évoluer en apportant des solutions aux principaux défis environnementaux. Plus grande...

    • VS : enjeux environnementaux expliqués aux élèves

      VS : enjeux environnementaux expliqués aux élèves

      Le Musée de la nature du Valais et la Haute École pédagogique du Valais présentent l’exposition itinérante Objectif Terre aux établissements du secondaire post-obligatoire. Cette expo permet de mieux comprendre les enjeux liés aux choix relatifs à l’avenir de la...

    • JU : archives de journaux locaux numérisés

      JU : archives de journaux locaux numérisés

      La Bibliothèque cantonale jurassienne en collaboration avec la Bibliothèque nationale suisse met à disposition librement en ligne toutes les éditions des journaux L’Ajoie et Le Franc-Montagnard de leur création jusqu’à nos jours. Les archives des deux titres sont...

    • Suisse : effets indésirables du vaccin

      Suisse : effets indésirables du vaccin

      Au total, 12 334 déclarations d’effets indésirables de vaccins contre le COVID-19 ont été évaluées en Suisse par Swissmedic à la date du 8 février 2022. Quelque 67,7 % des déclaration portaient sur le vaccin Moderna (63 % des doses administrées en Suisse) et...

    • De la RTS au canton de Genève

      De la RTS au canton de Genève

      Cheffe de la rubrique politique de la RTS, Esther Mamarbachi va désormais travailler pour le compte du canton de Genève. La journaliste et présentatrice a été nommée secrétaire générale adjointe du Département genevois de l'économie et de l'emploi dirigé par la...

    • OFROU: une nouvelle responsable pour les autoroutes romandes

      OFROU: une nouvelle responsable pour les autoroutes romandes

      Dès août 2022, Valentina Kumpusch, 48 ans, sera la nouvelle vice-directrice de l’Office fédéral des routes (OFROU) et cheffe de la division Infrastructure routière en remplacement de Pascal Mertenat, démissionnaire pour des raisons de santé. Elle assumera la...

    • VD: du service pénitentiaire au commandement de la police

      VD: du service pénitentiaire au commandement de la police

      Cheffe du Service pénitentiaire (SPEN) depuis un peu plus de 10 ans, Sylvie Bula a été nommée commandante de la Police cantonale vaudoise par le Conseil d'État. Elle va entrer en fonction en juillet prochain à l'occasion du départ à la retraite de l'ancien juge...

    • GE: nouveau Secrétaire général du département des infrastructures

      GE: nouveau Secrétaire général du département des infrastructures

      Secrétaire général du département des infrastructures (DI) depuis 18 ans, Philippe Matthey, va quitter l’État en juillet prochain pour une rente-pont AVS. Le Conseil d'État a désigné M. Guy Schrenzel pour lui succéder. Secrétaire général adjoint au DI depuis 2017, il...

    • Virginie Masserey, de Berne à Lausanne

      Virginie Masserey, de Berne à Lausanne

      Avec Patrick Mathys, elle a été le visage de l’OFSP durant la crise du COVID-19. Médecin et infectiologue, Virginie Masserey, 57 ans, responsable de la section Contrôle de l’infection et programme de vaccination, va quitter l’Office fédéral de la santé publique (OFSP)...

    • Cahiers spéciaux

      Retrouvez ici nos Cahiers Spéciaux traitant des grandes thématiques relatives à la Romandie
    • Environnement

      9e Forum mondial de l’eau

      9e Forum mondial de l’eau

      Organisée conjointement par le Conseil mondial de l’eau et le Gouvernement sénégalais, la 9e édition du Forum mondial de l’eau se tient à Dakar du 21 au 26 mars 2022 avec pour thème « la sécurité de l’eau pour la paix et le développement ». En l’absence d’un...

      Canton de Vaud

      Pascal Broulis: « l’État doit être un catalyseur de projets »

      Pascal Broulis: « l’État doit être un catalyseur de projets »

      Cathédrale de Lausanne, Château St-Maire, Vaudoise Arena, Vortex, Maison de l’Environnement, MCBA ou encore Plateforme 10, autant de noms évocateurs de chantiers et de réalisations d’envergure entrepris depuis 2017 dans le canton avec l’Etat de Vaud comme point commun...

      Vaud+, la marque territoriale qui rayonne

      Vaud+, la marque territoriale qui rayonne

      Le branding territorial n’est pas vraiment une nouveauté et ce n’est pas les cantons du Valais ou des Grisons qui diront le contraire. Et comme les Vaudoises et les Vaudois ont du talent, il fallait le dire haut et fort, il fallait le faire...

  • Kits média

Publicités

L’Organisation mondiale du commerce, basée à Genève, a depuis le 1er mars, une nouvelle directrice: Ngozi Okonjo-Iweala. Son élection est une grande première pour l’institution et reflète l’avancée de la parité dans le monde, particulièrement en Afrique.

Ngozi Okonjo-Iweala, l’ancienne ministre nigériane des Finances, a pris ses fonctions de directrice générale de l’Organisation mondiale du commerce ce 1er mars. Elle est ainsi la première Africaine et la première femme à diriger l’organisme qui régit le gendarme commercial mondial. « C’est un moment très important pour l’OMC », avait déclaré David Walker, son président du Conseil général, réagissant à sa nomination en février durant une conférence online. Pour lui répondre, Okonjo-Iweala a promis de relever les défis économiques et sanitaires mondiaux provoqués par la pandémie de Covid-19, se disant « honorée » d’avoir été choisie pour diriger l’organisation. « Une OMC forte est vitale si nous voulons nous remettre complètement et rapidement de la dévastation provoquée par la pandémie de Covid-19. J’ai hâte de travailler avec les membres pour façonner et mettre en œuvre les réponses politiques dont nous avons besoin pour relancer l’économie mondiale », a-t-elle dit, avant d’ajouter: « Notre organisation est confrontée à de nombreux défis, mais en travaillant ensemble, nous pouvons collectivement rendre l’OMC plus forte, plus agile et mieux adaptée aux réalités d’aujourd’hui ».

Qui est Ngozi Okonjo-Iweala?
Ngozi Okonjo-Iweala est une économiste nigériane dont la carrière dans le développement et la finance s’étend sur plus de quatre décennies. Ministre des Finances du Nigeria pendant deux mandats consécutifs, d’abord de 2003 à 2006, puis de 2011 à 2015, elle a également été la première femme à occuper ce poste dans son pays. Okonjo-Iweala a été aussi ministre des Affaires étrangères du Nigeria après son premier mandat en tant que ministre des Finances, devenant à nouveau la première femme à occuper ce poste. Si elle ne l’a été que pendant deux mois, ce fut assez pour se tailler une solide réputation de négociatrice acharnée, jouant un rôle déterminant dans la réduction de la dette du Nigeria. Okonjo-Iweala a par ailleurs passé plus de 20 ans à travailler avec la Banque mondiale, où elle est devenue directrice générale de l’organisation, supervisant au total 181 milliards de dollars d’opérations.

L’arrivée d’Okonjo-Iweala au sommet de l’OMC intervient quelques mois à peine après que l’administration Trump avait décidé de bloquer sa candidature en soutenant à sa place la ministre sud-coréenne du Commerce, Yoo Myung-hee, qui s’est finalement retirée de la course début février. Okonjo-Iweala reprend maintenant une organisation qui fait face à une multitude de défis qui l’ont entravée ces dernières années, par exemple l’épineuse gestion des frictions croissantes entre les superpuissances économiques que sont les États-Unis et la Chine.

Nous pouvons collectivement rendre l’OMC plus forte, plus agile et mieux adaptée aux réalités d’aujourd’hui ”

Ngozi Okonjo-Iweala

Ngozi Okonjo-Iweala et la pandémie de Covid-19
La nouvelle directrice de l’OMC a été pendant quatre ans la présidente du conseil d’administration de GAVI, l’Alliance du vaccin. Là, elle a œuvré pour une meilleure diffusion de la vaccination à travers le monde, en particulier pour les populations vulnérables. Elle reconnaît le rôle que l’OMC doit jouer dans ce domaine, en particulier pendant la pandémie de Covid-19. Après sa nomination à l’OMC, Okonjo-Iweala a déclaré que sa priorité serait de se concentrer sur les conséquences de la pandémie, en particulier dans les secteurs de l’économie et de la santé. Selon elle, les tâches urgentes comprennent une meilleure efficacité dans l’approvisionnement et la commercialisation des vaccins contre le Covid-19 au niveau international. Elle est pour la levée des restrictions à l’exportation sur les fournitures et les vaccins et l’encouragement à la fabrication de vaccins dans plus de pays, comme l’a rapporté AP.

Elle a également abordé la question du « manque de confiance » entre les membres de l’OMC et a exprimé le besoin urgent de bâtir un esprit de coopération après des années de conflits assaisonnés de sanctions et taxes entre les pays membres.


Comme le notait Jackie Bischof, éditeur du média Quartz Africa, c’est un motif de satisfaction que de voir les femmes africaines atteindre de tels sommets – signe des nombreux progrès accomplis par le continent en matière de parité entre les sexes. L’Afrique compte un nombre remarquablement élevé de femmes entrepreneurs et la plus forte représentation de femmes dans les conseils d’administration que toute autre région du monde -25%, contre une moyenne mondiale de 17%, selon le rapport de McKinsey 2019 sur l’égalité des sexes pour les femmes africaines.