• Interview

      Dossiers Publics interroge celles et ceux qui font bouger la Suisse: les actrices et acteurs issus du monde politique ainsi que des secteurs privés et publics
    • Simone Wyss Fedele fait rayonner les PME suisses à l’étranger

      Simone Wyss Fedele fait rayonner les PME suisses à l’étranger

      Qui dit entreprises suisses pense Nestlé, Novartis, Glencore et autres titans que le monde entier nous envie. Mais comme l’arbre de Noël qui cache la forêt des lutins œuvrant dans l’ombre, ces géants de la Bourse ne doivent pas faire oublier que la Suisse regorge de...

      Garde suisse: un corps d’élite dans les coulisses du Vatican
      Garde suisse: un corps d’élite dans les coulisses du Vatican

      Hallebardier ayant servi sous le pape François, Guillaume Vergain se confie à Dossiers Publics et raconte ses années au sein de la Garde suisse pontificale, ce corps aussi légendaire que mystérieux. Comment devient-on garde suisse ? Quels sont les critères de...

      Entreprises de sécurité : le côté privé de la Force
      Entreprises de sécurité : le côté privé de la Force

      Les politiciens nous l’ont répété à l’envi depuis des années : « On ne peut pas mettre un policier derrière chaque citoyen » ! Ce qui, avouons-le, est plutôt une bonne nouvelle pour les plus paranoïaques d’entre nous… Garde du corps et directeur de deux entreprise...

    • JU: les soins aigus au cœur de Delémont

      JU: les soins aigus au cœur de Delémont

      Modulable, fonctionnel et accessible, c’est ainsi que Jacques Gygax, directeur de l’Hôpital du Jura, décrit l’établissement dédié aux soins aigus qu’il souhaite voir construire au cœur de Delémont, sur un terrain de 12'000 m2, propriété de la municipalité. Futur jalon...

    • VD: une maturité onéreuse

      VD: une maturité onéreuse

      L’harmonisation des pratiques a un coût, et le canton de Vaud pourrait bien en faire les frais dans le cadre de la nouvelle Ordonnance fédérale sur la reconnaissance des certificats de maturité gymnasiale, visant à harmoniser les disparités cantonales quant au cursus...

    • GE : moins de fonctionnaires pour Genève  ?

      GE : moins de fonctionnaires pour Genève  ?

      La fonction publique pèse-t-elle trop lourd sur les finances du canton ? C’est en tout cas l’avis émis par la droite genevoise, qui estime que le canton, régulièrement dans le rouge, pourrait bénéficier d’un gel de l’embauche de nouveaux fonctionnaires en cas de...

    • Gilles Stuck reprend les rênes du marché suisse chez Julius Bär

      Gilles Stuck reprend les rênes du marché suisse chez Julius Bär

      À nouvelle stratégie, nouvelle équipe dirigeante. Ainsi en a décidé Julius Bär, qui a choisi d’accompagner l’harmonisation de son approche du marché suisse par la désignation aux responsabilités de Gilles Stuck, collaborateur de la banque zurichoise depuis 2018 à la...

    • Key Family Partners accueille Emanuele Zanon Di Valgiurata

      Key Family Partners accueille Emanuele Zanon Di Valgiurata

      Connu pour avoir donné le jour à une nouvelle génération de multi-family offices offrant des solutions d’investissement sophistiquées et les plus hauts standards en matière de gouvernance, Key Family Partners agrandit son équipe avec la nomination au rang d’associé...

    • Hans Peter Wyss intègre la commission OPA de la FINMA

      Hans Peter Wyss intègre la commission OPA de la FINMA

      La Commission des offres publiques d’acquisition de la FINMA accueille un nouveau membre en la personne de Hans Peter Wyss, appelé en remplacement de Thomas Rufer, qui abandonnera le siège occupé depuis avril 2007 à la fin de cette année. Déjà vice-président du...

    • Un nouvel aumônier pour la garde pontificale

      Un nouvel aumônier pour la garde pontificale

      La garde pontificale ne saurait assurer son office sans l’encadrement et le soutien spirituels de son aumônier. Une mission d’importance, assurée pendant six ans par le père Thomas Widmer, auquel succède désormais le père Kolumban Reichlin. Né dans le canton de...

    • Événement

      Retrouvez les derniers événements auxquels Dossiers Publics était présent

    • Une aide-soignante engagée

      Une aide-soignante engagée

      Doris Abbyad, aide-soignante aux HUG depuis 1983 (en unité d’attente de placement en EMS) et présidente de l’association Culture & Loisirs (association de personnel hospitalier et de santé sociale), nous livre son vécu de la crise du covid-19. Quelles difficultés...

    • Rentrée des entreprises 2019

      Rentrée des entreprises 2019

      Dossiers Publics était présent à la Rentrée des Entreprises 2019 à l'Arena de Genève, l'événement...

  • Kits média

Publicités

La gare de Renens devrait être la troisième gare de Suisse romande en 2020. Elle verra s’arrêter le futur tram t1, en plus des trains CFF, des bus tl et du métro m1. Son aménagement est une tâche prioritaire

En novembre dernier, une opération tout aussi impressionnante que spectaculaire s’est déroulée dans une ambiance de fête lors de la pose des trois premiers tronçons de la passerelle Rayon Vert. Bravant le froid et la nuit, un public curieux et courageux est venu assister à ce moment historique. En guise de récompense, dégustations de fondue, verres de vin et boissons chaudes offerts par les communes qui financent la construction de la passerelle. Pascal Grütter, Chef de projet à la Ville de Renens, nous dévoile les secrets d’un chantier hors norme.

Une étape importante est franchie lorsque les premiers tronçons du Rayon Vert sont posés durant trois nuits en novembre dernier. Comment avez-vous vécu ce moment historique ?
Le premier soir, il y avait un peu de l’appréhension et de l’impatience. Le deuxième soir, un peu d’euphorie, une ambiance de fête. Beaucoup de gens de la population sont venus voir cet événement. Parmi lesquels Monsieur le Syndic et plusieurs municipaux étaient présents. Nous avons offert la fondue, des verres de vin et du thé chaud sur la place nord. La troisième nuit, c’était le soulagement, la fierté et le bonheur de voir les trois premiers tronçons de cette passerelle enfin se poser.


Quels ont été les principaux défis auxquels vous vous êtes confronté ?
Aujourd’hui, un des plus grands défis se trouve dans la coordination entre les différents maîtres d’ouvrage et chantiers qui se déroulent en parallèle. Plus précisément, les CFF Infrastructures qui rénovent entièrement la gare, les CFF immobilier qui construisent des nouveaux bâtiments, les tl qui ont agrandi le terminus du m1 qui aura un accès à la passerelle, et l’arrivée du tram, au nord.

Chaque jour, plus de 600 trains et près de 20 000 voyageurs transitent par la gare de Renens. Nous avons construit les fondations et les murs des des appuis et accès à la passerelle Rayon Vert, en même temps que les CFF agrandissaient leurs quais, tout en maintenant une activité ferroviaire et la sécurité des voyageurs.

La troisième nuit, c’était le soulagement, la fierté et le bonheur de voir cette passerelle enfin se poser

La région de l’Ouest lausannois subit nombre de travaux importants. Quel est le secret de la communication entre les différents projets ?
Il y a plusieurs canaux de communication : Les CFF Infrastructures, un gros partenaire avec Léman 2030, communiquent énormément autour des différents projets de leman 2030. Les tl communiquent sur le m1, les bus, et le tram. La Commune de Renens communique via son site internet, Renens Mouvement ainsi que via « Le Petit Journal de la gare de Renens » en ligne et sur Instagram.

Aujourd’hui, la gare de Renens est un chantier à ciel ouvert. Comment gérer les risques liés à la sécurité des voyageurs ?
La gestion se fait principalement par une coordination fine des travaux ainsi que par le respect des lois et des normes de sécurité qui ont été édictées par les CFF. Il y a toujours des chefs de sécurité sur les chantiers CFF. C’est aussi aux entreprises de faire en sorte d’être très réactif. Dès qu’ils voient quelque chose d’anormal, c’est réparé ou amélioré le plus vite possible. Toute la place sud est fermée maintenant pour les travaux Rayon Vert. A chaque phase de chantier nous établissons un nouveau plan pour déterminer où les voyageurs pourront transiter par exemple, ou bien où mettre les panneaux de signalisation. Cela concerne tous les maîtres d’ouvrage. Pendant les travaux de gros œuvre il n’y avait qu’une seule entreprise, voire deux, travaillaient à un endroit. Mais durant les travaux de second œuvre, il y aura plusieurs entreprises qui interviendront. C’est à ce moment-là qu’il faudra être encore plus vigilant pour éviter des accidents.

Modélisation 3D de la passerelle Rayon Vert

Quelles sont les prochaines étapes importantes ?
D’ici cet été, nous avons la tête nord et toute la tête sud à construire, ainsi que la structure métallique. En juin, nous allons poser notre quatrième tronçon par-dessus la rue du terminus où à peu près dix mille véhicules passent par jour. Avant cela, nous devons d’abord finir la rampe en béton pour pouvoir construire le tronçon sur la place libérée à cet effet. Les travaux de second œuvre interviendront par la suite pour construire la toiture, la couverture en polycarbonate par-dessus la passerelle ainsi que le mobilier urbain et les bacs de plantations. Dès cet automne, nous plantons les arbres sur les places en vue d’ouvrir la passerelle au public en fin d’année. Une fois que les arbres auront pris quelques feuilles et que les dernières finitions seront terminées sur les places, l’inauguration officielle avec une fête populaire aura lieu au printemps 2021.