• Interview

      Dossiers Publics interroge celles et ceux qui font bouger la Suisse: les actrices et acteurs issus du monde politique ainsi que des secteurs privés et publics
    • Simone Wyss Fedele fait rayonner les PME suisses à l’étranger

      Simone Wyss Fedele fait rayonner les PME suisses à l’étranger

      Qui dit entreprises suisses pense Nestlé, Novartis, Glencore et autres titans que le monde entier nous envie. Mais comme l’arbre de Noël qui cache la forêt des lutins œuvrant dans l’ombre, ces géants de la Bourse ne doivent pas faire oublier que la Suisse regorge de...

      Garde suisse: un corps d’élite dans les coulisses du Vatican
      Garde suisse: un corps d’élite dans les coulisses du Vatican

      Hallebardier ayant servi sous le pape François, Guillaume Vergain se confie à Dossiers Publics et raconte ses années au sein de la Garde suisse pontificale, ce corps aussi légendaire que mystérieux. Comment devient-on garde suisse ? Quels sont les critères de...

      Entreprises de sécurité : le côté privé de la Force
      Entreprises de sécurité : le côté privé de la Force

      Les politiciens nous l’ont répété à l’envi depuis des années : « On ne peut pas mettre un policier derrière chaque citoyen » ! Ce qui, avouons-le, est plutôt une bonne nouvelle pour les plus paranoïaques d’entre nous… Garde du corps et directeur de deux entreprise...

    • JU: les soins aigus au cœur de Delémont

      JU: les soins aigus au cœur de Delémont

      Modulable, fonctionnel et accessible, c’est ainsi que Jacques Gygax, directeur de l’Hôpital du Jura, décrit l’établissement dédié aux soins aigus qu’il souhaite voir construire au cœur de Delémont, sur un terrain de 12'000 m2, propriété de la municipalité. Futur jalon...

    • VD: une maturité onéreuse

      VD: une maturité onéreuse

      L’harmonisation des pratiques a un coût, et le canton de Vaud pourrait bien en faire les frais dans le cadre de la nouvelle Ordonnance fédérale sur la reconnaissance des certificats de maturité gymnasiale, visant à harmoniser les disparités cantonales quant au cursus...

    • GE : moins de fonctionnaires pour Genève  ?

      GE : moins de fonctionnaires pour Genève  ?

      La fonction publique pèse-t-elle trop lourd sur les finances du canton ? C’est en tout cas l’avis émis par la droite genevoise, qui estime que le canton, régulièrement dans le rouge, pourrait bénéficier d’un gel de l’embauche de nouveaux fonctionnaires en cas de...

    • Gilles Stuck reprend les rênes du marché suisse chez Julius Bär

      Gilles Stuck reprend les rênes du marché suisse chez Julius Bär

      À nouvelle stratégie, nouvelle équipe dirigeante. Ainsi en a décidé Julius Bär, qui a choisi d’accompagner l’harmonisation de son approche du marché suisse par la désignation aux responsabilités de Gilles Stuck, collaborateur de la banque zurichoise depuis 2018 à la...

    • Key Family Partners accueille Emanuele Zanon Di Valgiurata

      Key Family Partners accueille Emanuele Zanon Di Valgiurata

      Connu pour avoir donné le jour à une nouvelle génération de multi-family offices offrant des solutions d’investissement sophistiquées et les plus hauts standards en matière de gouvernance, Key Family Partners agrandit son équipe avec la nomination au rang d’associé...

    • Hans Peter Wyss intègre la commission OPA de la FINMA

      Hans Peter Wyss intègre la commission OPA de la FINMA

      La Commission des offres publiques d’acquisition de la FINMA accueille un nouveau membre en la personne de Hans Peter Wyss, appelé en remplacement de Thomas Rufer, qui abandonnera le siège occupé depuis avril 2007 à la fin de cette année. Déjà vice-président du...

    • Un nouvel aumônier pour la garde pontificale

      Un nouvel aumônier pour la garde pontificale

      La garde pontificale ne saurait assurer son office sans l’encadrement et le soutien spirituels de son aumônier. Une mission d’importance, assurée pendant six ans par le père Thomas Widmer, auquel succède désormais le père Kolumban Reichlin. Né dans le canton de...

    • Événement

      Retrouvez les derniers événements auxquels Dossiers Publics était présent

    • Une aide-soignante engagée

      Une aide-soignante engagée

      Doris Abbyad, aide-soignante aux HUG depuis 1983 (en unité d’attente de placement en EMS) et présidente de l’association Culture & Loisirs (association de personnel hospitalier et de santé sociale), nous livre son vécu de la crise du covid-19. Quelles difficultés...

    • Rentrée des entreprises 2019

      Rentrée des entreprises 2019

      Dossiers Publics était présent à la Rentrée des Entreprises 2019 à l'Arena de Genève, l'événement...

  • Kits média

Publicités

L’Institut de Formation de la Construction (IFC) encadre la formation de base, complémentaire et supérieure et œuvre à une formation uniforme sur le plan national

L’IFC propose une palette complète de formations vouées à suivre l’évolution des professionnels. Partant du métier d’aide-maçon, le candidat pourra ensuite suivre les cours estampillés Eduqua qui le mèneront au Certificat Fédéral de Capacité de maçon ou de constructeur de routes. Au gré des besoins, une offre de perfectionnement existe pour les grutiers et machinistes, ainsi qu’ un parcours sécurité, pour n’en citer que quelques-unes. La formation uniformisée au niveau fédéral pour les machinistes K-BMF sera lancée en septembre.

Des formations modulaires peuvent aussi ponctuer l’avancement des professionnels de la construction. Les thématiques abordées concernent la technique (nivellement, lecture de plan, arpentage), le calcul, de base ou avancé selon les niveaux, ou encore la scie sur table. 

Prendre des responsabilités

Si son parcours le guide vers l’encadrement d’équipes, l’IFC permettra au postulant d’acquérir les connaissances et les compétences nécessaires pour mener à bien ses nouvelles fonctions de chef d’équipe ou de contremaître maçon. «Les fonctions de cadre sont d’ailleurs de plus en plus prisées par des candidates féminines», nous a confié Hanane Arnaud, directrice de l’IFC «dont la présence sur les chantiers va croissant, appelant encore à une évolution dans la culture de ces
métiers». 

Dédié aux professionnels en activité dans les métiers du bâtiment, de la construction et du génie-civil, le Certificat de chef d’équipe s’ obtient après un cursus de deux ans (deux cycles) suivi à Genève et Tolochenaz (examen). Le professionnel apprend alors à gérer le travail de façon autonome, une sphère de compétences qui englobe la technique, la production, la communication, la sécurité et la qualité. Cela lui conférera les savoirs et savoir-faire requis pour seconder le contremaître, dans les grands chantiers, par exemple en prenant en charge la gestion d’une partie voire un secteur d’ouvrage. Le financement de cette formation peut faire l’objet d’une demande de bourse auprès service cantonal concerné.

Les contremaîtres, pour leur part, dirigent les chantiers dans le bâtiment et le génie civil selon les indications de l’entrepreneur. Ils sont les supérieurs responsables, sur place, de la construction de l’ouvrage selon les plans des architectes et des ingénieurs. La préparation du travail ainsi que le contrôle de la réalisation font partie des tâches des contremaîtres. Coffrage, bétonnage, maçonnage, crépi sur le chantier sont de leurs responsabilités. Les contremaîtres déterminent la charge de travail et gèrent le personnel et le matériel. Leur connaissance précise du déroulement de la construction leur permet d’assurer des tâches administratives et de surveillance (reporting, budget, qualité). Ils sont responsables du respect des consignes de sécurité au travail et de la protection de l’environnement.

Optimiser la formation

La Suisse connaît une vague de standardisation nationale de la formation, par exemple au niveau de l’examen pour la conduite d’engins de chantier. Ce dernier a fait l’objet du rassemblement entre la Société Suisse des Entrepreneurs, des syndicats SYNA et UNIA qui ont créé l’association K-BMF pour aboutir à un règlement d’examen unique.

En 2018, l’IFC a également édité un guide de suivi utile à la formation des apprentis. «Partant du constat d’un besoin de vulgarisation du manuel de formation dans la construction, qui est une véritable bible, nous avons créé un guide didactique et synthétique. Il s’ adresse aux départements des ressources humaines des maîtres d’apprentissage, ainsi qu’ au personnel d’encadrement sur les chantiers». explique la directrice Hanane Arnaud. 

Plus d’informations : ifc-ge.ch