• Interview

      Dossiers Publics interroge celles et ceux qui font bouger la Suisse: les actrices et acteurs issus du monde politique ainsi que des secteurs privés et publics
    • Simone Wyss Fedele fait rayonner les PME suisses à l’étranger

      Simone Wyss Fedele fait rayonner les PME suisses à l’étranger

      Qui dit entreprises suisses pense Nestlé, Novartis, Glencore et autres titans que le monde entier nous envie. Mais comme l’arbre de Noël qui cache la forêt des lutins œuvrant dans l’ombre, ces géants de la Bourse ne doivent pas faire oublier que la Suisse regorge de...

      Garde suisse: un corps d’élite dans les coulisses du Vatican
      Garde suisse: un corps d’élite dans les coulisses du Vatican

      Hallebardier ayant servi sous le pape François, Guillaume Vergain se confie à Dossiers Publics et raconte ses années au sein de la Garde suisse pontificale, ce corps aussi légendaire que mystérieux. Comment devient-on garde suisse ? Quels sont les critères de...

      Entreprises de sécurité : le côté privé de la Force
      Entreprises de sécurité : le côté privé de la Force

      Les politiciens nous l’ont répété à l’envi depuis des années : « On ne peut pas mettre un policier derrière chaque citoyen » ! Ce qui, avouons-le, est plutôt une bonne nouvelle pour les plus paranoïaques d’entre nous… Garde du corps et directeur de deux entreprise...

    • JU: les soins aigus au cœur de Delémont

      JU: les soins aigus au cœur de Delémont

      Modulable, fonctionnel et accessible, c’est ainsi que Jacques Gygax, directeur de l’Hôpital du Jura, décrit l’établissement dédié aux soins aigus qu’il souhaite voir construire au cœur de Delémont, sur un terrain de 12'000 m2, propriété de la municipalité. Futur jalon...

    • VD: une maturité onéreuse

      VD: une maturité onéreuse

      L’harmonisation des pratiques a un coût, et le canton de Vaud pourrait bien en faire les frais dans le cadre de la nouvelle Ordonnance fédérale sur la reconnaissance des certificats de maturité gymnasiale, visant à harmoniser les disparités cantonales quant au cursus...

    • GE : moins de fonctionnaires pour Genève  ?

      GE : moins de fonctionnaires pour Genève  ?

      La fonction publique pèse-t-elle trop lourd sur les finances du canton ? C’est en tout cas l’avis émis par la droite genevoise, qui estime que le canton, régulièrement dans le rouge, pourrait bénéficier d’un gel de l’embauche de nouveaux fonctionnaires en cas de...

    • Gilles Stuck reprend les rênes du marché suisse chez Julius Bär

      Gilles Stuck reprend les rênes du marché suisse chez Julius Bär

      À nouvelle stratégie, nouvelle équipe dirigeante. Ainsi en a décidé Julius Bär, qui a choisi d’accompagner l’harmonisation de son approche du marché suisse par la désignation aux responsabilités de Gilles Stuck, collaborateur de la banque zurichoise depuis 2018 à la...

    • Key Family Partners accueille Emanuele Zanon Di Valgiurata

      Key Family Partners accueille Emanuele Zanon Di Valgiurata

      Connu pour avoir donné le jour à une nouvelle génération de multi-family offices offrant des solutions d’investissement sophistiquées et les plus hauts standards en matière de gouvernance, Key Family Partners agrandit son équipe avec la nomination au rang d’associé...

    • Hans Peter Wyss intègre la commission OPA de la FINMA

      Hans Peter Wyss intègre la commission OPA de la FINMA

      La Commission des offres publiques d’acquisition de la FINMA accueille un nouveau membre en la personne de Hans Peter Wyss, appelé en remplacement de Thomas Rufer, qui abandonnera le siège occupé depuis avril 2007 à la fin de cette année. Déjà vice-président du...

    • Un nouvel aumônier pour la garde pontificale

      Un nouvel aumônier pour la garde pontificale

      La garde pontificale ne saurait assurer son office sans l’encadrement et le soutien spirituels de son aumônier. Une mission d’importance, assurée pendant six ans par le père Thomas Widmer, auquel succède désormais le père Kolumban Reichlin. Né dans le canton de...

    • Événement

      Retrouvez les derniers événements auxquels Dossiers Publics était présent

    • Une aide-soignante engagée

      Une aide-soignante engagée

      Doris Abbyad, aide-soignante aux HUG depuis 1983 (en unité d’attente de placement en EMS) et présidente de l’association Culture & Loisirs (association de personnel hospitalier et de santé sociale), nous livre son vécu de la crise du covid-19. Quelles difficultés...

    • Rentrée des entreprises 2019

      Rentrée des entreprises 2019

      Dossiers Publics était présent à la Rentrée des Entreprises 2019 à l'Arena de Genève, l'événement...

  • Kits média

Publicités

« Aujourd’hui, avec ses différentes actions et projets, la Ville de Renens suscite l’intérêt et devient toujours plus attractive. On peut y percevoir une touche d’universalité. »

Jean-François Clément, Syndic

Chef-lieu du district de l’Ouest lausannois, Renens a passé du statut de village agricole – viticole de 1500 âmes en 1900, à celui de ville industrielle de plus de 21 000 habitants aujourd’hui. Au début du XXe siècle, grâce notamment à un agrandissement de la gare, la population a doublé, et les activités industrielles et commerciales confineront fermes et vignes à l’histoire. Jean-François Clément, Syndic, partage sa vision de Renens d’aujourd’hui et de demain.

Jean-François Clément, vous êtes originaire de Bex, infirmier de formation et Syndic depuis 2016. Parlez-nous de votre parcours pour le moins atypique.
J’ai effectivement passé une partie de ma jeunesse dans à Bex. Je suis ensuite venu à Lausanne pour y étudier au gymnase, puis je me suis orienté vers le monde de la santé. Je me suis formé à l’école de soins infirmiers du CHUV, puis je me suis spécialisé en soins intensifs ; ce qui m’a notamment amené à participer à des missions humanitaires en Turquie, en Arménie et en Albanie. Travailler dans le monde des soins, accompagner l’humain de la naissance à la mort, c’est une magnifique école de vie. Un solide ancrage dans des valeurs telles que le respect, la solidarité, la coopération, l’éducation, l’égalité, est nécessaire et sous-tend ce travail.

En 1990, je me suis installé à Renens avec ma famille et tout en poursuivant ma carrière d’infirmier, je suis entré en politique en qualité de Conseiller communal. avec une première législature de 2006 à 2011. En 2011, j’ai été réélu, et depuis 2016, j’ai la chance d’être le Syndic de la Ville de Renens. La question du lien entre mon travail d’infirmier et celui de syndic m’est souvent posée. Pour la plupart en effet, ce lien n’est pas visible, pourtant il est évident: le but des soins infirmiers est de viser le bien-être des individus et des collectivités, en maximisant le potentiel de santé (forces, ressources, capacités) dont ils disposent. Or ceux-ci ne peuvent être considérés isolément, sans leur appartenance à leur environnement (social, économique, culturel, physique, etc.), dont ils dépendent, avec lequel ils sont constamment en interaction, et qui a donc un impact sur leur santé. L’environnement constitue un des déterminants de la santé, et c’est sur celui-ci que j’ai un pouvoir d’agir privilégié en tant que politicien, pour proposer des solutions permettant le bien-être des individus et des collectivités.

Quels sont les plus grands défis que vous devrez encore relever pendant votre mandat ?
Nous sommes dans une phase de réalisation de chantiers d’importance. Des chantiers nombreux, volumineux, et simultanés. Nous rénovons la gare. Nous construisons le « saut-de-mouton » pour un meilleur transit de la ligne du Léman 2030. Nous améliorons le passage nord-sud sous les voies de chemin de fer et nous attendons le tram. Nous avons récemment reçu la commission pour le bus à haut-niveau de service (BHNS) qui amènera les passagers de Lutry jusqu’à Crissier dans un premier temps, et à Bussigny par la suite. Chef-lieu du district de l’Ouest lausannois, district des Hautes Écoles, de l’Université, de l’ÉCAL, et de L’EPFL, il nous importe de permettre à chacun d’accéder à une formation adaptée. Nous voulons soigner et promouvoir le lien social et les lieux de rencontre, les lieux propices à la vie associative et culturelle : nous avons notamment développé la Ferme des Tilleuls et allons prochainement définir un nouveau lieu emblématique dans le quartier de la Savonnerie.

Renens Lausanne Jean-François Clément
La première ligne de bus à haut niveau de service (BHNS) de Suisse reliera en 2023 Lutry à Crissier en passant par le centre de Lausanne

Nouveau tram, nouvelle ligne de bus, extension du réseau ferroviaire – véritable révolution en termes de mobilité. Quel sera l’impact économique, écologique et social pour les habitants ?
Nous améliorons l’offre en transports publics. Cela va contribuer à préserver l’environnement, et à favoriser la transition énergétique. Au niveau social, l’impact des transports publics c’est d’apporter des moyens efficaces et écologiques de déplacement. Je suis un utilisateur des transports publics et aime beaucoup y recourir. Il y a un vrai lien social. Le contact est là, on peut échanger.

Qui dit amélioration du système de transport dit développement immobilier et commercial. Face à cette croissance, comment préserver les espaces verts pour la nature et pour la population ?
Nous sommes conscients qu’il est essentiel pour la qualité de vie de citoyennes et de citoyens de proposer des espaces agréables dans lesquels la nature trouve sa place. Cette volonté s’exprime depuis de très nombreuses années dans l’action de la Municipalité et des services de l’administration renanaise. Différents labels attestent de ces actions: label Cité de l’énergie Gold, label Commune en santé ou encore la distinction Fair Trade Town pour le commerce équitable. Renens a peu d’espaces verts, mais nous les préservons et entretenons avec beaucoup d’attention. Nous avons des projets de création de jardins de poche et nous incitons les personnes qui utilisent les jardins familiaux à adopter des codes de conduite respectueux de la nature, à n’utiliser ni pesticides, ni engrais. Nous les incitons à faire de leur jardin des espaces de vie, qui soient respectueux de la nature, la faune et la flore.

Mais aussi, chaque nouveau projet de développement urbain développé à Renens – qu’il s’agisse de logement ou mobilité – comprend des espaces importants laissés à la nature en ville.

Quelle est votre vision pour le Renens du futur ?
Une bonne qualité de vie soutenue par le lien social, un engagement citoyen et des démarches participatives, le bien vivre ensemble, l’égalité femmes – hommes, des revenus suffisants et des loyers accessibles. Et bien sûr, des pas majeurs dans la transition énergétique, le développement durable et la protection de l’environnement.

Renens Lausanne Jean-François Clément
Plan des travaux, édition février 2020