• Interview

      Dossiers Publics interroge celles et ceux qui font bouger la Suisse: les actrices et acteurs issus du monde politique ainsi que des secteurs privés et publics
    • Pompiers, les gardiens du feu sacré
      Pompiers, les gardiens du feu sacré

      Avec un cahier des charges des plus diversifiés, les sapeurs-pompiers sont sur tous les fronts, et pourtant on les connaît souvent mal. Nous sommes allés à la rencontre du major Rémy Décombaz, commandant du Corps de sapeurs-pompiers volontaires « Cœur de Lavaux »...

      Sécurité 2.0, l’objectif de Mauro Poggia
      Sécurité 2.0, l’objectif de Mauro Poggia

      Quelles solutions pour notre société en voie de numérisation? Conscient des enjeux posés par cette mutation, le conseiller d’État genevois Mauro Poggia multiplie les actions et les partenariats, avec en ligne de mire la sécurité de demain. Déjà au centre des...

    • VS: des mesures pour préserver la vache d’hérens

      VS: des mesures pour préserver la vache d’hérens

      Star emblématique des alpages valaisans, la vache d’Hérens tend à se raréfier, malgré le succès sans cesse renouvelé de ses fameux combats de Reines. Une diminution du cheptel que connaissent aussi les neuf autres races ovines et bovines locales, et que le canton a...

    • GE: pour une meilleure gestion de l’eau potable…

      GE: pour une meilleure gestion de l’eau potable…

      Face aux défis posés par l’urgence climatique, la pollution et une démographie galopante, l’eau s’impose plus que jamais comme un enjeu majeur en matière de santé publique. Confrontée en 2019 à un rapport de sa Cour des comptes pointant certaines faiblesses dans sa...

    • VS : des vagues au cœur des alpes

      VS : des vagues au cœur des alpes

      Les adeptes du surf vont s’en donner à cœur joie ! Non contents de pouvoir pratiquer leur sport de glisse favori sur les pentes enneigées du Valais, ils sont désormais invités à tester leur agilité sur les rouleaux océaniques d’Alaïa Bay. Première piscine à vagues...

    • Pierre Maudet recruté dans la cybersécurité par Wisekey

      Pierre Maudet recruté dans la cybersécurité par Wisekey

      Peu de temps après avoir quitté le Conseil d'État genevois, Pierre Maudet a déjà trouvé un nouvel emploi. La firme genevoise Wisekey, spécialisée dans la cybersécurité, a annoncé le 3 mai son embauche au poste de directeur de la transformation numérique. L'ancien...

    • Joseph Bonnemain redonne espoir au diocèse de Coire (gr)

      Joseph Bonnemain redonne espoir au diocèse de Coire (gr)

      Le diocèse de Coire ne pouvait rêver meilleur homme pour ramener la paix et la sérénité au cœur d’une congrégation malmenée par des décennies de conflits. Nommé par le pape en personne, ce Jurassien d’origine avait d’abord étudié la médecine, avant de se consacrer à...

    • Christine Schraner Burgener, une diplomate pour veiller aux migrations

      Christine Schraner Burgener, une diplomate pour veiller aux migrations

      Une fois encore, la gent féminine démontre qu’elle a toute sa place aux plus hautes responsabilités. Avec la nomination de Christine Schraner Burgener à la tête du dernier Secrétariat d’état encore en mains masculines, cette fonction quasi ministérielle est désormais...

    • Denise Tonella face au défi du Landesmuseum de Zürich

      Denise Tonella face au défi du Landesmuseum de Zürich

      Le moins que l’on puisse dire, c’est que le Landesmuseum de Zürich tient une place à part. Soutenu par la Confédération, pourvu de multiples filiales, constamment en travaux, à la tête de collections pléthoriques, la vénérable institution inaugurée en 1898 représente...

    • Michaela Schärer prend la direction de la Protection de la population

      Michaela Schärer prend la direction de la Protection de la population

      Quel meilleur choix, pour reprendre les rênes de l’OFPP, qu’une personnalité aguerrie, forgée par une longue carrière au service de l’administration, et plus particulièrement au sein même du DDPS ? Première femme nommée à cette fonction, Michaela Schärer est tout cela...

    • Événement

      Retrouvez les derniers événements auxquels Dossiers Publics était présent

    • Une aide-soignante engagée

      Une aide-soignante engagée

      Doris Abbyad, aide-soignante aux HUG depuis 1983 (en unité d’attente de placement en EMS) et présidente de l’association Culture & Loisirs (association de personnel hospitalier et de santé sociale), nous livre son vécu de la crise du covid-19. Quelles difficultés...

    • Rentrée des entreprises 2019

      Rentrée des entreprises 2019

      Dossiers Publics était présent à la Rentrée des Entreprises 2019 à l'Arena de Genève, l'événement...

    • Cahiers spéciaux

      Retrouvez ici nos Cahiers Spéciaux traitant des grandes thématiques relatives à la Romandie
    • Environnement

      L’acier, matériau durable

      L’acier, matériau durable

      Bien que l'industrie sidérurgique soit responsable d’une consommation très importante de ressources et génère un volume de déchets proportionnel, les pressions exercées pour la rendre plus durable sont considérables. En tant que matériau de construction, l'acier offre...

      L’environnement, un creuset fertile pour la formation

      L’environnement, un creuset fertile pour la formation

      Face aux défis écologiques qui sous tendent notre marche vers l’avenir, les formations en lien avec l’environnement connaissent un essor sans précédent. Ainsi en Suisse, où les cursus se multiplient. S’il est un enjeu qui domine en ce début de siècle, c’est bien la...

      Canton de Vaud

      Pascal Broulis: “l’État doit être un catalyseur de projets”

      Pascal Broulis: “l’État doit être un catalyseur de projets”

      Cathédrale de Lausanne, Château St-Maire, Vaudoise Arena, Vortex, Maison de l’Environnement, MCBA ou encore Plateforme 10, autant de noms évocateurs de chantiers et de réalisations d’envergure entrepris depuis 2017 dans le canton avec l’Etat de Vaud comme point commun...

      Vaud+, la marque territoriale qui rayonne

      Vaud+, la marque territoriale qui rayonne

      Le branding territorial n’est pas vraiment une nouveauté et ce n’est pas les cantons du Valais ou des Grisons qui diront le contraire. Et comme les Vaudoises et les Vaudois ont du talent, il fallait le dire haut et fort, il fallait le faire...

  • Kit Média 2021

Publicités

Limiter la pollution atmosphérique par la purification des gaz d’échappement et révolutionner l’industrie du transport maritime, c’est le rêve d’une start-up née à l’EPFL. Active dans la très en vogue technologie propre, et désormais forte d’un financement de l’UE, Daphne Technology surfe sur la vague de la durabilité en mer.

L’Union européenne a approuvé une subvention de 2,5 millions d’euros en appui au développement et à la commercialisation du système de purification des gaz d’échappement le plus avancé du marché. Conformément aux nouvelles directives de l’Organisation maritime internationale (OMI), en vigueur depuis le 1er janvier 2020, les émissions de gaz des bateaux de la marine marchande doivent avoir une teneur en soufre inférieure à 0,5% afin de limiter la pollution atmosphérique. Dès lors, les armateurs sont obligés d’équiper leurs navires de filtres ou de changer de carburant, des mesures coûteuses et inefficaces.

En parallèle, une innovation technologique propre voit le jour, laquelle va stimuler le marché du transport maritime : il s’agit d’un système de filtration basé sur un convertisseur breveté, composé d’une chambre à électrons pilotée par une alimentation électronique de puissance avancée. Celle-ci réduit massivement les émissions des gaz d’échappement des navires, tels que les glissements de méthane, d’oxyde de soufre et d’azote, et les glissements d’ammoniac.

Nous sommes en 2017, dans un laboratoire de l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne. Mario Michan, docteur en physique du CERN, invente un processus de purification pour convertir les polluants indésirables dans les gaz d’échappement en sulfate d’ammonium. Concrètement, les gaz nocifs recrachés par les moteurs des navires sont irradiés avec des électrons dans un environnement préconditionné, avant d’être transformés en engrais. Bien conscient du potentiel d’application industrielle de ses découvertes, l’ingénieur contacte un consultant spécialisé dans le transport maritime à Göteborg, et ils créent ensemble Daphne Technology. Désormais CEO, Mario Michan, surfe sur la vague de la durabilité en mer. L’ancien officier de marine, né en Colombie, dirige son équipe depuis le siège social à Saint-Sulpice (VD), et, aujourd’hui, en étroite collaboration avec une antenne en Suède et en Norvège. Son ambition ? Révolutionner l’industrie de la flotte internationale, en toute simplicité.

Daphne Technology a mis au point la première solution «tout-en-un» au monde qui réduit simultanément les polluants SOx et NOx des gaz d’échappement des moteurs de navires, sans rejet d’eau ou d’eaux usées.

Subvention de l’Union européenne
Dans le cadre de l’Horizon 2020, un programme accélérateur, l’Union européenne a approuvé une subvention de 2,5 millions d’euros en appui au développement et à la commercialisation du système de purification des gaz d’échappement le plus avancé du marché. Air pur, mer propre, telle est la devise de Daphne Technology. Son équipe de scientifiques, d’experts en technologie, d’ingénieurs et de concepteurs s’engage à développer des solutions révolutionnaires pour diminuer l’impact néfaste de la pollution atmosphérique sur la santé humaine, l’environnement et l’économie mondiale. Sponsorisée par Aramco, le plus grand pétrolier au monde, la jeune pousse œuvre activement pour répondre aux normes de l’Accord de Paris et aux ambitions de l’OMI en matière d’environnement et de changement climatique. À l’heure actuelle, le spin-off de l’EPFL voit son équipe et ses locaux s’agrandir, et prévoit d’équiper environ 150 navires de sa technologie d’ici à 2025, permettant des économies considérables en matière de coût d’exploitation, et contribuant à la réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Vert et universel
Les épurateurs, ou filtres d’échappement industriels traditionnels, produisent des déchets chimiques qui sont traités au prix fort, ou tout simplement rejetés dans l’océan. Toutefois, le système mis au point par Daphne Technology propose de transformer ces polluants huileux en formes non dangereuses pouvant être recyclées pour une utilisation ultérieure. Au cœur du procédé se trouve une innovation de pointe, dont un convertisseur vert et universel ; rapide, économe et facile d’installation. Par ailleurs, il est possible de réaménager le convertisseur sur un navire existant ou de l’implémenter dans la conception initiale du navire.

transport maritime Daphne Technology
L’équipe interdisciplinaire de Daphne Technology composée de scientifiques, d’experts en technologie, d’ingénieurs et de concepteurs

Le rythme des changements réglementaires environnementaux représente un défi important pour les armateurs et les bateaux de croisières du monde entier. À titre d’exemple, l’organisation onusienne exige dorénavant une réduction de 85% des émissions d’oxyde de soufre (SOx) et de 80% des émissions d’oxyde d’azote (NOx). Pour y répondre, Daphne Technology a mis au point la première solution « tout-en-un » au monde qui réduit simultanément les polluants SOx et NOx des gaz d’échappement des moteurs de navires, sans rejet d’eau ou d’eaux usées. Pour ce qui est des navires fonctionnant au fioul lourd, la technologie de Daphne permet de convertir les gaz polluants en un engrais non dangereux et précieux, sur la base d’un modèle circulaire.

Face à un autre défi à venir pour l’industrie du transport maritime souligné par l’OMI, à savoir le glissement du méthane dû à une augmentation du nombre de navires alimentés au gaz naturel liquéfié, Daphne a élaboré une nouvelle technologie. Cette innovation a déjà permis de réduire de plus de 90% le glissement du méthane (émissions de CH4), ainsi que les émissions de SOx et de NOx. Dans le même temps, l’équipe d’experts s’attelle au sujet des glissements d’ammoniac pour les futurs navires fonctionnant avec ce carburant. Peu importe le prochain défi, étant seule à fournir à l’industrie des solutions réglementaires agnostiques prêtes à être mises sur le marché, et à s’attaquer à la gamme de polluants que le transport maritime doit éradiquer de toute urgence, Daphne saura sans nul doute le surmonter.

Swiss Startup Award
Chaque année, la référence dans l’écosystème suisse des start-up, le TOP 100 Swiss Startup Award, récompense les meilleurs talents dans le domaine de la deeptech. Daphne Technology a figuré au palmarès des 25 meilleures start-up vaudoises dans la catégorie TOP cleantech 2020. Son directeur, Mario Michan, a été sélectionné en tant que Venture Leader China 2020 pour participer au programme de réseautage qui met en lien 10 start-up suisses de haute technologie et investisseurs chinois.


Transport maritime et pollution

Élément clé de la mondialisation, le transport maritime compte plus de 50 000 bateaux et assure plus de 90% du commerce mondial de marchandises, un marché colossal qui se traduit, bien évidemment, en émissions. Selon l’Action climat de la Commission européenne, l’industrie génère annuellement environ 1000 millions de tonnes de CO2, 15 millions de tonnes d’oxydes de soufre (SOx) et 25 millions de tonnes d’oxydes d’azote (NOx). Les particules et gaz toxiques, nocifs pour l’atmosphère, entraînent des pluies acides qui nuisent aux cultures, aux forêts et aux océans. En addition, la pollution créée par le transport maritime international représente environ 50 000 décès prématurés par an en Europe, engendrant un coût annuel de plus de 58 milliards d’euros pour la société.


À mesure que le secteur se développe, les émissions liées au transport maritime devraient augmenter de 50% à 250% d’ici à 2050. Dans ce contexte, il devient urgent de réduire les gaz à effet de serre afin d’atténuer les multiples dommages à l’environnement.

transport maritime Daphne Technology