• Interview

      Dossiers Publics interroge celles et ceux qui font bouger la Suisse: les actrices et acteurs issus du monde politique ainsi que des secteurs privés et publics
    • Simone Wyss Fedele fait rayonner les PME suisses à l’étranger

      Simone Wyss Fedele fait rayonner les PME suisses à l’étranger

      Qui dit entreprises suisses pense Nestlé, Novartis, Glencore et autres titans que le monde entier nous envie. Mais comme l’arbre de Noël qui cache la forêt des lutins œuvrant dans l’ombre, ces géants de la Bourse ne doivent pas faire oublier que la Suisse regorge de...

      Garde suisse: un corps d’élite dans les coulisses du Vatican
      Garde suisse: un corps d’élite dans les coulisses du Vatican

      Hallebardier ayant servi sous le pape François, Guillaume Vergain se confie à Dossiers Publics et raconte ses années au sein de la Garde suisse pontificale, ce corps aussi légendaire que mystérieux. Comment devient-on garde suisse ? Quels sont les critères de...

      Entreprises de sécurité : le côté privé de la Force
      Entreprises de sécurité : le côté privé de la Force

      Les politiciens nous l’ont répété à l’envi depuis des années : « On ne peut pas mettre un policier derrière chaque citoyen » ! Ce qui, avouons-le, est plutôt une bonne nouvelle pour les plus paranoïaques d’entre nous… Garde du corps et directeur de deux entreprise...

    • JU: les soins aigus au cœur de Delémont

      JU: les soins aigus au cœur de Delémont

      Modulable, fonctionnel et accessible, c’est ainsi que Jacques Gygax, directeur de l’Hôpital du Jura, décrit l’établissement dédié aux soins aigus qu’il souhaite voir construire au cœur de Delémont, sur un terrain de 12'000 m2, propriété de la municipalité. Futur jalon...

    • VD: une maturité onéreuse

      VD: une maturité onéreuse

      L’harmonisation des pratiques a un coût, et le canton de Vaud pourrait bien en faire les frais dans le cadre de la nouvelle Ordonnance fédérale sur la reconnaissance des certificats de maturité gymnasiale, visant à harmoniser les disparités cantonales quant au cursus...

    • GE : moins de fonctionnaires pour Genève  ?

      GE : moins de fonctionnaires pour Genève  ?

      La fonction publique pèse-t-elle trop lourd sur les finances du canton ? C’est en tout cas l’avis émis par la droite genevoise, qui estime que le canton, régulièrement dans le rouge, pourrait bénéficier d’un gel de l’embauche de nouveaux fonctionnaires en cas de...

    • Gilles Stuck reprend les rênes du marché suisse chez Julius Bär

      Gilles Stuck reprend les rênes du marché suisse chez Julius Bär

      À nouvelle stratégie, nouvelle équipe dirigeante. Ainsi en a décidé Julius Bär, qui a choisi d’accompagner l’harmonisation de son approche du marché suisse par la désignation aux responsabilités de Gilles Stuck, collaborateur de la banque zurichoise depuis 2018 à la...

    • Key Family Partners accueille Emanuele Zanon Di Valgiurata

      Key Family Partners accueille Emanuele Zanon Di Valgiurata

      Connu pour avoir donné le jour à une nouvelle génération de multi-family offices offrant des solutions d’investissement sophistiquées et les plus hauts standards en matière de gouvernance, Key Family Partners agrandit son équipe avec la nomination au rang d’associé...

    • Hans Peter Wyss intègre la commission OPA de la FINMA

      Hans Peter Wyss intègre la commission OPA de la FINMA

      La Commission des offres publiques d’acquisition de la FINMA accueille un nouveau membre en la personne de Hans Peter Wyss, appelé en remplacement de Thomas Rufer, qui abandonnera le siège occupé depuis avril 2007 à la fin de cette année. Déjà vice-président du...

    • Un nouvel aumônier pour la garde pontificale

      Un nouvel aumônier pour la garde pontificale

      La garde pontificale ne saurait assurer son office sans l’encadrement et le soutien spirituels de son aumônier. Une mission d’importance, assurée pendant six ans par le père Thomas Widmer, auquel succède désormais le père Kolumban Reichlin. Né dans le canton de...

    • Événement

      Retrouvez les derniers événements auxquels Dossiers Publics était présent

    • Une aide-soignante engagée

      Une aide-soignante engagée

      Doris Abbyad, aide-soignante aux HUG depuis 1983 (en unité d’attente de placement en EMS) et présidente de l’association Culture & Loisirs (association de personnel hospitalier et de santé sociale), nous livre son vécu de la crise du covid-19. Quelles difficultés...

    • Rentrée des entreprises 2019

      Rentrée des entreprises 2019

      Dossiers Publics était présent à la Rentrée des Entreprises 2019 à l'Arena de Genève, l'événement...

  • Kits média

Publicités

Notre chère vieille Suisse propre en ordre recèle parfois des anecdotes et des secrets pour le moins insolites… En voici quelques exemples, à faire cauchemarder un fonctionnaire fédéral en charge de la promotion culturelle.

#1. Le sous-marin à pédales qui charcutait les frontières

En 1948, les gardes-côtes du poste frontière de Gandria, sur le lac de Lugano, ont capturé un sous-marin en provenance de la rive italienne. L’engin, à pédales et mesurant trois mètres de long, transportait 450 kg de… salami ! Il faut dire qu’à l’époque, et tout au long du 19e siècle, la contrebande était une activité prolifique dans les régions frontalières du Tessin, souvent très pauvres. Une clôture équipée de clochettes fut même érigée par les douaniers suisses sur un vaste pan de montagne, pour rendre la tâche plus ardue aux passeurs de l’époque.

#2. Marine suisse, collection hiver 2020-2021

canots-patrouilleurs marine suisse

Vous avez aimé le débat autour de l’acquisition de nouveaux avions de chasse ? Vous allez adorer apprendre que l’armée suisse a renouvelé sa flotte lacustre en fin d’année dernière. Depuis la seconde guerre mondiale, notre armée est en effet dotée d’une « marine militaire ».

Pas de porte-avion, mais des canots-patrouilleurs de 13m de long, avec tourelle de tir et une capacité de 15 hommes d’équipage. Ce qui peut sembler étonnant « au milieu des Alpes », souligne Le Temps.

#3. Y a-t-il une pilote dans l’avion de chasse ?

Fanny Chollet première femme pilote de chasse suisse

La première femme pilote de chasse suisse s’appelle Fanny Chollet. Âgée de 29 ans, elle est la seule représentante du beau sexe habilitée à piloter l’avion de combat F/A-18 Hornet, et donc à assurer la sécurité aérienne suisse. Son « intronisation » a eu lieu en 2019. Pour celles et ceux qui trouvaient que la parité avait encore un long chemin à faire sur terre, nous vous déconseillons fortement d’observer le ciel.

#4. Des fortifications hors du commun(iste)

fortifications souterraines suisses

Où l’on apprend que l’armée suisse a attendu les communistes pendant cinquante ans sous la roche. A Saint-Maurice en Valais, des bunkers secrets de près de 20 kilomètres ont logé des recrues dans leurs entrailles de béton pendant un demi-siècle. Construits dans des excavations, ces abris étaient armés de canons uniques au monde qui tiraient jusqu’à Montreux ou Sion.

Le premier tube de métal, qui se confond avec les rondins de bois avoisinants, dépasse d’une petite cabane de bûcheron où l’on a poussé l’art du camouflage jusqu’à dessiner une porte et ajouter une cheminée. L’ensemble pivote à 360 degrés et crache plus de vingt coups à la minute dans un rayon de 24 kilomètres.

#5. L’armée suisse en mode braderie









destockage militaire suisse

Si je vous dis  Swiss made , à quoi pensez-vous ? En premier lieu à l’horlogerie, probablement. Peut-être moins immédiatement aux sacs de sable, aux rations de survie,  aux casquettes des douanes avec emblème… Ah oui, il y a tout de même le chocolat … de l’armée suisse. Les déstockages de celle-ci font recette à travers le monde entier, avec des acheteurs venus du Pakistan, de Russie, du Japon…

C’est en 1992 que Fritz Dick, patron de Dicks-Armyshop, a acheté un premier stock de matériel réformé aux enchères. Dépassé par un succès qu’il n’attendait pas, il a même ouvert une succursale en Californie, où la demande est toutefois plus orientée « survivaliste ». « Là-bas, ils veulent du matériel plus dur, genre vraiment paramilitaire », confie-t-il.

#6. Wonder Woman cyber-helvétique

Myriam Dunn Cavelty

Figure connue et reconnue en matière de politique de sécurité informatique, la chercheuse suisse Myriam Dunn Cavelty a constitué la plus grande équipe de recherche au monde dans son domaine, au sein de l’École polytechnique de Zurich (EPFZ). Consultante de l’armée suisse et des autorités fédérales, elle travaille dans le monde entier, entre recherche et conseil. 

Un statut d’experte internationale de haut vol qui lui a valu d’être invitée à prendre la parole lors du très select Forum économique mondial de Davos (WEF) en 2019, où elle a illustré l’importance d’une perspective sociopolitique en matière de sécurité informatique.

#7. Des guerriers suisses façon Fast and Furious

Lansquenet mercenaire suisse

Les conventions de Genève n’étaient pas encore passées par là. Entre Morgarten (1315) et Marignan(1515), les guerriers confédérés sont les véritables antéchrists des champs de bataille. Une chronique allemande du début du XVe siècle les décrit comme « un peuple sauvage, des montagnards féroces comme des bêtes ». « Les Suisses ne combattaient pas dans un état d’esprit chevaleresque. Ils n’avaient pas pitié des nobles, n’hésitaient pas à les tuer et ne faisaient pas de prisonniers ». Les terribles «sylvestres» (sauvages des forêts), ou encore «alpines inclémentes» (habitants des Alpes dépourvus de clémence) sont également craints pour leur pratique du pillage. Mes aïeux !

#8. Des frontières mouvantes qui jettent un froid

cabane de guide du Cervin

En raison de la fonte des glaciers alpins, la frontière entre la Suisse et l’Italie est en perpétuel mouvement. Ce ne sont que quelques mètres de différence au sommet des montagnes, mais cela peut donner lieu à des conflits.

En l’occurrence, la cabane de guide du Cervin dans la vallée d’Aoste se trouverait désormais, selon nos officiels, à raison d’environ deux tiers sur le territoire helvétique. Prisé par les skieurs venant de Breuil-Cervinia ou de Zermatt, ce refuge-restaurant est vital pour l’économie locale. Mais nos amis transalpins ne l’entendent pas de cette oreille…