• Interview

      Dossiers Publics interroge celles et ceux qui font bouger la Suisse: les actrices et acteurs issus du monde politique ainsi que des secteurs privés et publics
    • Career Women’s Forum, Les femmes sur le devant de la scène

      Career Women’s Forum, Les femmes sur le devant de la scène

      Œuvrer à l’égalité entre les sexes via une association de femmes professionnelles qui se réunissent, échangent et s’entraident ? C’est le postulat de base du Career Women’s Forum, qui fête ses 40 ans en 2022. Rencontre avec sa présidente, Véronique Riondel Angebault...

      Nils Soguel : Au cœur de l’action publique
      Nils Soguel : Au cœur de l’action publique

      Le directeur de l'Institut de hautes études en administration publique (IDHEAP) revient pour Dossiers Publics sur l'historique et le rôle de la haute école située sur le campus de l'Université de Lausanne, à l'occasion de son 40e anniversaire. D.P. : Cher professeur,...

      Olga Darazs : ingénieuse par nature
      Olga Darazs : ingénieuse par nature

      Présidente du conseil d'administration du Groupe CSD INGÉNIEURS depuis 2011, l'hydrogéologue Olga Darazs revient, dans cet entretien, sur les moments marquants de ce groupe qui a su évoluer en apportant des solutions aux principaux défis environnementaux. Plus grande...

    • VS : enjeux environnementaux expliqués aux élèves

      VS : enjeux environnementaux expliqués aux élèves

      Le Musée de la nature du Valais et la Haute École pédagogique du Valais présentent l’exposition itinérante Objectif Terre aux établissements du secondaire post-obligatoire. Cette expo permet de mieux comprendre les enjeux liés aux choix relatifs à l’avenir de la...

    • JU : archives de journaux locaux numérisés

      JU : archives de journaux locaux numérisés

      La Bibliothèque cantonale jurassienne en collaboration avec la Bibliothèque nationale suisse met à disposition librement en ligne toutes les éditions des journaux L’Ajoie et Le Franc-Montagnard de leur création jusqu’à nos jours. Les archives des deux titres sont...

    • Suisse : effets indésirables du vaccin

      Suisse : effets indésirables du vaccin

      Au total, 12 334 déclarations d’effets indésirables de vaccins contre le COVID-19 ont été évaluées en Suisse par Swissmedic à la date du 8 février 2022. Quelque 67,7 % des déclaration portaient sur le vaccin Moderna (63 % des doses administrées en Suisse) et...

    • De la RTS au canton de Genève

      De la RTS au canton de Genève

      Cheffe de la rubrique politique de la RTS, Esther Mamarbachi va désormais travailler pour le compte du canton de Genève. La journaliste et présentatrice a été nommée secrétaire générale adjointe du Département genevois de l'économie et de l'emploi dirigé par la...

    • OFROU: une nouvelle responsable pour les autoroutes romandes

      OFROU: une nouvelle responsable pour les autoroutes romandes

      Dès août 2022, Valentina Kumpusch, 48 ans, sera la nouvelle vice-directrice de l’Office fédéral des routes (OFROU) et cheffe de la division Infrastructure routière en remplacement de Pascal Mertenat, démissionnaire pour des raisons de santé. Elle assumera la...

    • VD: du service pénitentiaire au commandement de la police

      VD: du service pénitentiaire au commandement de la police

      Cheffe du Service pénitentiaire (SPEN) depuis un peu plus de 10 ans, Sylvie Bula a été nommée commandante de la Police cantonale vaudoise par le Conseil d'État. Elle va entrer en fonction en juillet prochain à l'occasion du départ à la retraite de l'ancien juge...

    • GE: nouveau Secrétaire général du département des infrastructures

      GE: nouveau Secrétaire général du département des infrastructures

      Secrétaire général du département des infrastructures (DI) depuis 18 ans, Philippe Matthey, va quitter l’État en juillet prochain pour une rente-pont AVS. Le Conseil d'État a désigné M. Guy Schrenzel pour lui succéder. Secrétaire général adjoint au DI depuis 2017, il...

    • Virginie Masserey, de Berne à Lausanne

      Virginie Masserey, de Berne à Lausanne

      Avec Patrick Mathys, elle a été le visage de l’OFSP durant la crise du COVID-19. Médecin et infectiologue, Virginie Masserey, 57 ans, responsable de la section Contrôle de l’infection et programme de vaccination, va quitter l’Office fédéral de la santé publique (OFSP)...

    • Cahiers spéciaux

      Retrouvez ici nos Cahiers Spéciaux traitant des grandes thématiques relatives à la Romandie
    • Environnement

      9e Forum mondial de l’eau

      9e Forum mondial de l’eau

      Organisée conjointement par le Conseil mondial de l’eau et le Gouvernement sénégalais, la 9e édition du Forum mondial de l’eau se tient à Dakar du 21 au 26 mars 2022 avec pour thème « la sécurité de l’eau pour la paix et le développement ». En l’absence d’un...

      Olga Darazs : ingénieuse par nature

      Olga Darazs : ingénieuse par nature

      Présidente du conseil d'administration du Groupe CSD INGÉNIEURS depuis 2011, l'hydrogéologue Olga Darazs revient, dans cet entretien, sur les moments marquants de ce groupe qui a su évoluer en apportant des solutions aux principaux défis environnementaux. Plus grande...

      Canton de Vaud

      Pascal Broulis: « l’État doit être un catalyseur de projets »

      Pascal Broulis: « l’État doit être un catalyseur de projets »

      Cathédrale de Lausanne, Château St-Maire, Vaudoise Arena, Vortex, Maison de l’Environnement, MCBA ou encore Plateforme 10, autant de noms évocateurs de chantiers et de réalisations d’envergure entrepris depuis 2017 dans le canton avec l’Etat de Vaud comme point commun...

      Vaud+, la marque territoriale qui rayonne

      Vaud+, la marque territoriale qui rayonne

      Le branding territorial n’est pas vraiment une nouveauté et ce n’est pas les cantons du Valais ou des Grisons qui diront le contraire. Et comme les Vaudoises et les Vaudois ont du talent, il fallait le dire haut et fort, il fallait le faire...

  • Kits média

Publicités

Présente au Sénégal depuis 2012, la fondation suisse Access To Water (A2W) est active dans des projets d’accès à l’eau potable, à la santé, à l’éducation et à la création d’emploi, dans des zones rurales victimes de stress hydrique. L’action de cette structure basée à Bulle (FR) a permis de distribuer plus de 150 millions de litres d’eau potable dans des régions sénégalaises où l’eau est rare, fluorée, polluée et souvent salée. C’est dans ce cadre que la fondation participe au 9e Forum mondial de l’eau. Président et fondateur d’A2W, Renaud de Watteville donne dans cet entretien sa vision de l’accès à l’eau potable dans le but d’améliorer le cadre de vie des populations rurales.

Les projets sont gérés depuis la Suisse ?
Renaud de Watteville  : Non, ils sont gérés localement par une équipe absolument formidable.
Pour qu’un projet réussisse, il faut qu’il ait un ancrage local extrêmement fort. Nous avons la chance d’avoir un soutien des communautés et des autorités locales.

Quelles sont les actions phares menées par votre fondation ?
Les premières années, la fondation a mis en place un réseau de kiosques d’eau potable qui a permis de produire plus de 150 millions de litres dans les régions rurales. Depuis 2019, afin de financer son expansion, ce projet a été repris par des privés.

Et les principaux projets en cours ?
Depuis 2020, la fondation a mis en place un nouveau projet : l’eau est donnée gratuitement aux populations vivant dans des zones sous stress hydrique. Les machines sont installées dans des postes de santé et des écoles. Un système de maintenance est mis en place. Il est financé sous la forme d’un forfait au niveau de la communauté. Nous avons commencé par des petites machines qui traitaient environ 50 à 100 litres par jour. Nous en avons installé 87. Depuis le mois de février de cette année, nous installons des machines plus grandes qui arrivent à produire jusqu’à 1400 litres par jour. Nous nous préparons à porter de l’eau gratuitement à plus de 80 000 personnes à raison de 2 litres par jour et par personne d’ici à la fin de l’année.

Nous travaillons actuellement sur le développement de nouvelles machines de traitement d’eau qui seront suivies grâce à un système de nanosatellite développé et géré en Suisse avec Astrocast

Renaud de Watteville, président et fondateur d’A2W

Quelques idées révolutionnaires sont également en cours, non ?
Oui, c’est vrai. Nous travaillons actuellement sur le développement de nouvelles machines de traitement d’eau qui seront suivies grâce à un système de nanosatellite développé et géré en Suisse avec Astrocast. Cela sera probablement les premières machines livrées en pirogue et suivies par nanosatellites ! La fondation est également active dans la recherche et le développement de solutions de traitement d’eau en partenariat avec l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL).

Quel est le bilan de l’action menée jusqu’ici ?
L’impact du projet est immédiat. La santé des communautés rurales s’améliore rapidement. Les maladies liées à l’eau disparaissent. Dans les zones où l’eau et saumâtre, l’hypertension diminue rapidement, particulièrement pour les personnes âgées. Dans les régions souffrant du fluor, l’impact est également immédiat. L’action de la fondation a également des incidences positives sur le plan économique et social. En effet, l’absentéisme diminue, les enfants apprennent mieux à l’école. La clé pour accompagner les populations et améliorer leur qualité de vie, c’est d’abord l’eau potable. Les populations n’ont plus besoin de parcourir de nombreux kilomètres pour aller chercher de l’eau. La production d’eau potable se fait sur place. Et le liquide précieux est utilisé dans des bouteilles recyclées.

Pourquoi le choix du Sénégal ?
Ça, c’est une très bonne question ! En fait, je ne sais pas ! J’imaginais faire un projet-pilote en Asie. Mais, un jour, quelqu’un m’a parlé du Sénégal avec une telle force et une telle autorité que je me suis dit que cela devait se faire ainsi. Et après mon premier voyage, je n’ai pas hésité une seconde. La réalité des besoins et l’engagement des populations m’ont convaincu immédiatement. J’espère que le projet sénégalais sera un exemple pour d’autres régions, pour d’autres pays.

Bio express

Renaud de Watteville (63 ans) est un ancien pilote professionnel. Mais après deux ans de formation, il a dû renoncer à sa carrière à cause de problèmes de vue. Passionné de voile et de voyages, il a parcouru le monde avant de travailler, dès 1984, pour le centre sportif de l’Université de Lausanne et, ensuite, de l’EPFL. En 1989, il a lancé une agence événementielle et a eu notamment des mandats de Swiss Tourism, Nestlé, Swatch, Expo.02, Red Bull et la coupe du monde de snowboard à Leysin pendant 23 ans. En 2008, Renaud de Watteville a fondé Swiss Fresh Water (SFW). C’est l’occasion pour lui de mettre son expérience à disposition d’un projet industriel ayant un fort impact humain. En 2012, il crée la Fondation Access To Water. Et en 2018, il quitte SFW pour se consacrer à 100 % à la fondation. Renaud de Watteville est marié et père de deux enfants adultes.