• Interview

      Dossiers Publics interroge celles et ceux qui font bouger la Suisse: les actrices et acteurs issus du monde politique ainsi que des secteurs privés et publics
    • Career Women’s Forum, Les femmes sur le devant de la scène

      Career Women’s Forum, Les femmes sur le devant de la scène

      Œuvrer à l’égalité entre les sexes via une association de femmes professionnelles qui se réunissent, échangent et s’entraident ? C’est le postulat de base du Career Women’s Forum, qui fête ses 40 ans en 2022. Rencontre avec sa présidente, Véronique Riondel Angebault...

      Nils Soguel : Au cœur de l’action publique
      Nils Soguel : Au cœur de l’action publique

      Le directeur de l'Institut de hautes études en administration publique (IDHEAP) revient pour Dossiers Publics sur l'historique et le rôle de la haute école située sur le campus de l'Université de Lausanne, à l'occasion de son 40e anniversaire. D.P. : Cher professeur,...

      Olga Darazs : ingénieuse par nature
      Olga Darazs : ingénieuse par nature

      Présidente du conseil d'administration du Groupe CSD INGÉNIEURS depuis 2011, l'hydrogéologue Olga Darazs revient, dans cet entretien, sur les moments marquants de ce groupe qui a su évoluer en apportant des solutions aux principaux défis environnementaux. Plus grande...

    • VS : enjeux environnementaux expliqués aux élèves

      VS : enjeux environnementaux expliqués aux élèves

      Le Musée de la nature du Valais et la Haute École pédagogique du Valais présentent l’exposition itinérante Objectif Terre aux établissements du secondaire post-obligatoire. Cette expo permet de mieux comprendre les enjeux liés aux choix relatifs à l’avenir de la...

    • JU : archives de journaux locaux numérisés

      JU : archives de journaux locaux numérisés

      La Bibliothèque cantonale jurassienne en collaboration avec la Bibliothèque nationale suisse met à disposition librement en ligne toutes les éditions des journaux L’Ajoie et Le Franc-Montagnard de leur création jusqu’à nos jours. Les archives des deux titres sont...

    • Suisse : effets indésirables du vaccin

      Suisse : effets indésirables du vaccin

      Au total, 12 334 déclarations d’effets indésirables de vaccins contre le COVID-19 ont été évaluées en Suisse par Swissmedic à la date du 8 février 2022. Quelque 67,7 % des déclaration portaient sur le vaccin Moderna (63 % des doses administrées en Suisse) et...

    • De la RTS au canton de Genève

      De la RTS au canton de Genève

      Cheffe de la rubrique politique de la RTS, Esther Mamarbachi va désormais travailler pour le compte du canton de Genève. La journaliste et présentatrice a été nommée secrétaire générale adjointe du Département genevois de l'économie et de l'emploi dirigé par la...

    • OFROU: une nouvelle responsable pour les autoroutes romandes

      OFROU: une nouvelle responsable pour les autoroutes romandes

      Dès août 2022, Valentina Kumpusch, 48 ans, sera la nouvelle vice-directrice de l’Office fédéral des routes (OFROU) et cheffe de la division Infrastructure routière en remplacement de Pascal Mertenat, démissionnaire pour des raisons de santé. Elle assumera la...

    • VD: du service pénitentiaire au commandement de la police

      VD: du service pénitentiaire au commandement de la police

      Cheffe du Service pénitentiaire (SPEN) depuis un peu plus de 10 ans, Sylvie Bula a été nommée commandante de la Police cantonale vaudoise par le Conseil d'État. Elle va entrer en fonction en juillet prochain à l'occasion du départ à la retraite de l'ancien juge...

    • GE: nouveau Secrétaire général du département des infrastructures

      GE: nouveau Secrétaire général du département des infrastructures

      Secrétaire général du département des infrastructures (DI) depuis 18 ans, Philippe Matthey, va quitter l’État en juillet prochain pour une rente-pont AVS. Le Conseil d'État a désigné M. Guy Schrenzel pour lui succéder. Secrétaire général adjoint au DI depuis 2017, il...

    • Virginie Masserey, de Berne à Lausanne

      Virginie Masserey, de Berne à Lausanne

      Avec Patrick Mathys, elle a été le visage de l’OFSP durant la crise du COVID-19. Médecin et infectiologue, Virginie Masserey, 57 ans, responsable de la section Contrôle de l’infection et programme de vaccination, va quitter l’Office fédéral de la santé publique (OFSP)...

    • Cahiers spéciaux

      Retrouvez ici nos Cahiers Spéciaux traitant des grandes thématiques relatives à la Romandie
    • Environnement

      9e Forum mondial de l’eau

      9e Forum mondial de l’eau

      Organisée conjointement par le Conseil mondial de l’eau et le Gouvernement sénégalais, la 9e édition du Forum mondial de l’eau se tient à Dakar du 21 au 26 mars 2022 avec pour thème « la sécurité de l’eau pour la paix et le développement ». En l’absence d’un...

      Canton de Vaud

      Pascal Broulis: « l’État doit être un catalyseur de projets »

      Pascal Broulis: « l’État doit être un catalyseur de projets »

      Cathédrale de Lausanne, Château St-Maire, Vaudoise Arena, Vortex, Maison de l’Environnement, MCBA ou encore Plateforme 10, autant de noms évocateurs de chantiers et de réalisations d’envergure entrepris depuis 2017 dans le canton avec l’Etat de Vaud comme point commun...

      Vaud+, la marque territoriale qui rayonne

      Vaud+, la marque territoriale qui rayonne

      Le branding territorial n’est pas vraiment une nouveauté et ce n’est pas les cantons du Valais ou des Grisons qui diront le contraire. Et comme les Vaudoises et les Vaudois ont du talent, il fallait le dire haut et fort, il fallait le faire...

  • Kits média

Publicités

Un imposant château, niché sur les hauteurs de Montreux, dans le village de Caux. En soi, rien de très particulier. Si ce n’est son histoire, inscrite dans la longue relation qu’entretient la Suisse avec la diplomatie internationale. Petit focus sur ce lieu hors du commun.

Inauguré en 1904 en tant qu’hôtel, ce palace doté d’une vue imprenable sur le Léman et les Alpes se retrouve à l’abandon durant l’après-guerre, les deux conflits mondiaux successifs s’étant avéré catastrophiques pour le secteur de l’hôtellerie. Mais en 1946, le Réarmement moral (aujourd’hui devenu la fondation Initiatives & Changements), mouvement international en faveur de la paix, rachète le château. Acquisition qui se fait grâce aux dons de près d’une centaine de familles suisses membres dudit Réarmement moral.

Aux origines du Réarmement moral
Derrière ce nom, qui peut sembler à la fois belliqueux et vertueux, se cache le pasteur luthérien américain d’origine suisse Frank Buchman (1878 – 1961). Dans le contexte politiquement chargé des années 30, où l’on assiste à la montée des extrêmes, il fonde, avec un cercle de proches, le groupe d’Oxford, dont le but initial était de susciter un engagement chrétien auprès de personnages influents lors de réceptions privées.

Convaincu que les plus grands dangers auxquels l’humanité faisaient face étaient à la fois le communisme athée, le nazisme et les vices du capitalisme, Buchman et ses disciples lancent un appel à un « réarmement moral et spirituel ». C’est ainsi que Buchman lance le mouvement en 1938. Lequel suscitera des adhésions surtout parmi les libéraux de droite et les conservateurs.

De 1942 à 1971, le Réarmement moral a pour quartier général l’île Mackinac, située sur le lac Huron, dans l’état américain du Michigan. Mais dès 1946, avec le rachat du Caux Palace, c’est un autre lac qui se voit servir de décor aux rencontres de Buchman et ses amis: le Léman.

Entre 1946 et 1950 une série de réunions entre responsables allemands et français contribuent à la réconciliation des deux anciens ennemis

Le rôle de Caux dans la réconciliation franco-allemande
Dès lors, les rencontres diplomatiques ont pour coulisses la Riviera vaudoise. Entre 1946 et 1950, une série de réunions entre responsables allemands et français contribue à la réconciliation des deux anciens ennemis. Le rôle joué par Buchman dans cette issue est d’ailleurs clé, puisque c’est grâce aux rencontres de Caux que le pasteur réussit à créer un lien de confiance entre le chancelier allemand Konrad Adenauer et Robert Schuman, alors Ministre Français des Affaires Étrangères.

Cette réconciliation entre deux ennemis historiques culmine en 1952 avec la création de la Communauté européenne du charbon et de l’acier, précurseur de la communauté européenne. Mais les dialogues de Caux en faveur de la réconciliation après-guerre ne se limitent pas au couple franco-allemand. Ainsi, en 1950, Buchman accueille la première délégation diplomatique japonaise à voyager après le conflit mondial. Elle inclut des parlementaires, les maires d’Hiroshima et Nagasaki et des dirigeants économiques. Elle fait escale à Caux avant d’embarquer pour une visite officielle aux États-Unis.

Caux Réarmement Moral
Première réunion de la Table ronde de Caux en 1986

En plus d’œuvrer à la réconciliation entre les anciens belligérants, Frank Buchman et son mouvement facilitent aussi des médiations dans le cadre de la décolonisation de certains pays africains. Le Réarmement moral a ainsi joué un rôle dans la décolonisation pacifique au Maroc et en Tunisie. Dans le contexte de la guerre froide, Buchman prêche en faveur des valeurs chrétiennes auprès des nouvelles élites des pays du tiers-monde, pour contrer l’expansion du communisme.

La transformation
C’est aussi au Caux Palace que se rencontrent entre 1968 et 1969 des délégations venues du Sud-Tyrol italien, région germanophone en proie à une quasi-guerre civile ethnolinguistique avec Rome.

Mais le Réarmement moral va se transformer. En effet, le mouvement connaît un déclin dans les années 70, et avec la fin de la guerre froide, se retrouve privé d’une partie de sa raison d’être. Pour assurer la pérennité de l’héritage du pasteur Buchman, il faut un renouveau et c’est une personnalité de la diplomatie suisse et de la Genève internationale qui va s’en charger: Cornelio Sommaruga.

Celui qui fut notamment Secrétaire d’État aux affaires économiques extérieures entre 1984 et 1987 et Président du Comité international de la Croix-Rouge de 1987 à 1999 sera d’abord en charge de la branche suisse du Réarmement moral, qui organise les Rencontres de Caux, avant de présider aux destinées de la maison-mère de 2002 à 2004. A son instigation, le mouvement change de nom en 2001, pour devenir la fondation Initiatives et changements. Rebranding qui a pour objectif de tourner la page de l’orientation politique anticommuniste des décennies précédentes, tout en gardant « l’esprit de Caux » prôné par Buchman.


LE CAUX FORUM, UN RENDEZ-VOUS ANNUEL


L’année 2021 est particulière pour Caux : elle marque les 75 ans de la présence d’Initiatives et Changement sur les hauts de Montreux, et a vu un retour partiel en présentiel du forum avec un format hybride, après une édition 2020 entièrement en ligne.


En outre, le Caux Palace a également accueilli le Sommet mondial sur la négociation humanitaire sur les lignes de front entre le 28 juin et le 3 juillet. Financé par le DFAE et organisé par le Centre de compétences en négociation humanitaire (CCHN), il s’agit d’une initiative conjointe du CICR, du Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, du Programme Alimentaire Mondial (PAM) et de la branche suisse de Médecins Sans Frontières, notamment.