• Licenciements en vue chez Implenia

      Licenciements en vue chez Implenia

      Qui dit restructuration dit, le plus souvent, licenciements. Implenia ne fait pas exception à la règle: le groupe compte se séparer de 2000 salariés d’ici 2023. Leader de la construction en Suisse, le groupe prévoit en effet de se réorganiser en profondeur avec,...

    • YVERDON (VD) : La machine à écrire dans tous ses états

      YVERDON (VD) : La machine à écrire dans tous ses états

      Cinq expositions sur un même thème! Il n’en fallait pas moins pour rendre hommage à la machine à écrire, jadis fleuron du paysage industriel du nord vaudois. Intitulée « Rock me Baby » en référence à la « Baby », modèle star des ateliers yverdonnois Hermès, cette...

    • (FR) L’éolien a le vent en poupe

      (FR) L’éolien a le vent en poupe

      Pour le conseiller en charge de l'économie, le canton présente « un potentiel très important » en énergie éolienne. Sa production possible serait comprise entre 260 et 640 gigawattheures (Gwh) par an, de quoi alimenter quelque 35 000 ménages. Le plan directeur...

    • Élection bicéphale au Parti Socialiste Suisse

      Élection bicéphale au Parti Socialiste Suisse

      Mattea Meyer a été élue le samedi 17 octobre comme co-présidente du Parti socialiste suisse. Âgée de 32 ans, mère d'une fillette de trois ans, elle habite Winterthour et est entrée au Conseil national en 2015, après avoir siégé au Grand Conseil zurichois de 2011 à...

    • Prix environnemental de l’économie

      Prix environnemental de l’économie

      Ce prix prestigieux a été reçu le 17 septembre dernier par l'entreprise Eberhard Unternehmungen de Kloten. Placé pour la première fois sous la présidence de Doris Leuthardt, le jury a du choisir entre trois finalistes. Eberhard Unternehmungen, pionnière de l' urban...

    • Neuchâtel renouvelle sa confiance en Kilian Stoffel

      Neuchâtel renouvelle sa confiance en Kilian Stoffel

      Déjà nommé une première fois à la tête de l’Université de Neuchâtel en 2016, Kilian Stoffel a été reconduit pour un nouveau mandat de quatre ans au poste de recteur de l’institution. Une décision qui fait sens considérant les défis majeurs qu’il a su relever au cours...

    • Fabio Regazzi prend la tête de l’USAM

      Fabio Regazzi prend la tête de l’USAM

      L’Union suisse des arts et métiers (USAM) innove en élisant pour la première fois à sa tête un Tessinois: le conseiller national PDC Fabio Regazzi. Âgé de 57 ans, cet avocat et entrepreneur, qui succède ainsi à Jean-François Rime, se déclare «motivé et prêt à...

    • Livia Leu Agosti : une femme de tête pour négocier avec l’Europe

      Livia Leu Agosti : une femme de tête pour négocier avec l’Europe

      Lier le charme aux compétences pour composer avec Bruxelles? C’est le parti pris par Igniazio Cassis, chef du DFAE, avec l’élection à la tête du Département des affaires européennes de Livia Leu Agosti. Diplomate chevronnée et fine négociatrice, celle qui fut la...

    • Événement

      Retrouvez les derniers événements auxquels Dossiers Publics était présent

    • Une aide-soignante engagée

      Une aide-soignante engagée

      Doris Abbyad, aide-soignante aux HUG depuis 1983 (en unité d’attente de placement en EMS) et présidente de l’association Culture & Loisirs (association de personnel hospitalier et de santé sociale), nous livre son vécu de la crise du covid-19. Quelles difficultés...

    • Rentrée des entreprises 2019

      Rentrée des entreprises 2019

      Dossiers Publics était présent à la Rentrée des Entreprises 2019 à l'Arena de Genève, l'événement...

    • Articles

      Vous trouverez ici tous les articles de Dossiers Publics par catégorie
    • La Star du béton en 3D

      La Star du béton en 3D

      Agnès Petit, l’étoile montante de la scène de la construction brille par son approche innovatrice. Elle a créé Mobbot, une start-up qui a pour ambition de développer et commercialiser des systèmes d’impression 3D de structures de béton, une technologie unique en son...

      La technologie au service des aînés
      La technologie au service des aînés

      DomoSafety, une start-up issue de l’EPFL, a développé des outils d’aide à la décision à destination des professionnels de la santé. Ces outils intègrent des objets connectés installés à domicile, et permettent de suivre au plus près la santé de l’occupant. En...

      STEIMER DS SA : nouvelle direction, nouveaux horizons
      STEIMER DS SA : nouvelle direction, nouveaux horizons

      Reconnue depuis des dizaines d’années, Steimer DS SA (DS-SA) poursuit son développement avec l’arrivée d’Alain Fuglister à sa tête en remplacement du fondateur Didier Steimer. Diplômé de l’EPFL et plein de projets en tête, le trentenaire donne un nouveau souffle à la...

      Afrique, Black to the Future
      Afrique, Black to the Future

      Après avoir longtemps été confinée (sans mauvais jeu de mots) à un statut de continent sous-développé, l’Afrique connaît un essor sans précédent, brûlant allègrement les étapes vers la modernité, voire le futurisme. À tel point que le néologisme «afro-futurisme» est...

    • Cahiers spéciaux

      Retrouvez ici nos Cahiers Spéciaux traitant des grandes thématiques relatives à la Romandie
    • Environnement

      L’environnement, un creuset fertile pour la formation

      L’environnement, un creuset fertile pour la formation

      Face aux défis écologiques qui sous tendent notre marche vers l’avenir, les formations en lien avec l’environnement connaissent un essor sans précédent. Ainsi en Suisse, où les cursus se multiplient. S’il est un enjeu qui domine en ce début de siècle, c’est bien la...

      L’acier, matériau durable

      L’acier, matériau durable

      Bien que l'industrie sidérurgique soit responsable d’une consommation très importante de ressources et génère un volume de déchets proportionnel, les pressions exercées pour la rendre plus durable sont considérables. En tant que matériau de construction, l'acier offre...

      30e prix solaire suisse

      30e prix solaire suisse

      L'événement s’est déroulé le 20 octobre dernier au Kultur & Kongresshaus à Aarau. Les lauréats sont les installations solaires et bâtiments les plus efficaces sur le plan énergétique ainsi que les personnalités et institutions les plus engagées dans le solaire....

      Canton de Vaud

      Pascal Broulis: “l’État doit être un catalyseur de projets”

      Pascal Broulis: “l’État doit être un catalyseur de projets”

      Cathédrale de Lausanne, Château St-Maire, Vaudoise Arena, Vortex, Maison de l’Environnement, MCBA ou encore Plateforme 10, autant de noms évocateurs de chantiers et de réalisations d’envergure entrepris depuis 2017 dans le canton avec l’Etat de Vaud comme point commun...

      Vaud+, la marque territoriale qui rayonne

      Vaud+, la marque territoriale qui rayonne

      Le branding territorial n’est pas vraiment une nouveauté et ce n’est pas les cantons du Valais ou des Grisons qui diront le contraire. Et comme les Vaudoises et les Vaudois ont du talent, il fallait le dire haut et fort, il fallait le faire...

    • Akon and the City

      Akon and the City

      En réaction au « village global » que notre planète devient un peu plus chaque jour, on assiste...

Publicités

#1. Chute spectaculaire des taux de pollution au premier semestre 2020.

Avec la diminution du trafic routier et aérien, et la paralysie de l’économie mondiale, le covid-19 a fait chuter les émissions de CO2 dans le monde entier. Les émissions du plus grand pollueur mondial, la Chine, ont baissé d’au moins un quart entre le 3 février et le 1er mars, comparé à l’année passée. Les émissions de dioxyde d’azote ont aussi chuté en Europe au premier semestre 2020, notamment en Italie, en Espagne et en France. Toutefois, il se peut que cette accalmie ne soit que temporaire si les gouvernements relancent massivement leur économie.

#2. Corona, Lockdown, covid : des prénoms désormais en vogue en Asie.

Lorsque Colline Tabesa a donné naissance à sa fille le 13 avril dernier dans la ville Philippine de Bacalod, avec son mari John Tabesa ils ont décidé d’appeler leur fille Covid Marie. Expliquant ce choix, le papa a déclaré qu’il voulait « que son nom nous rappelle que le Covid ne nous a pas seulement fait souffrir. Malgré tout cela, une bénédiction nous est venue ». Dans le sud-est de l’Inde, c’est un médecin qui a convaincu deux jeunes mères d’appeler leurs filles Corona Kumar et Corona Kumari. « Je leur ai dit que cela aiderait à faire prendre conscience de la maladie et à éliminer la stigmatisation qui l’entoure », a déclaré S.F. Basha, le médecin. Et dans l’état du Rajasthan, un couple a nommé son enfant Lockdown (confinement en anglais).

#3. L’aéroport de Genève a vu un boom sur les jets privés.

Déjà avant la crise sanitaire, l’aéroport de Genève-Cointrin était le troisième plus grand hub européen de l’aviation d’affaires. Alors que le confinement a paralysé l’aviation commerciale, les jets privés eux n’ont pas déserté l’aéroport international. « On a eu jusqu’à 30 % de demandes en plus qu’à l’accoutumée » , relevait en mars Eymeric Segard, patron de LunaJets, premier courtier de jets privés européen, dont le siège est à Meyrin. De plus, les conséquences de la pandémie pourraient être bénéfiques pour l’aviation d’affaires, du moins à court terme.

#4. En mars des avions ont tourné en rond à vide au-dessus des aéroports européens.

Selon les directives en vigueur dans le ciel européen, les compagnies aériennes étaient obligées d’utiliser au moins 80 % de leurs créneaux horaires de décollage et d’atterrissage pour conserver leurs horaires pour l’année suivante. Avec la chute du nombre de passagers en raison de la crise sanitaire, cette règle obligeait les compagnies aériennes à gaspiller des milliers de litres de carburant en faisant voler des « avions fantômes » sans passagers. Heureusement, l’UE a suspendu cette règle le 30 mars. Cette mesure temporaire durera jusqu’au 24 octobre et « pourrait être prolongée” par la Commission européenne “si la situation continue », a déclaré le Conseil de l’UE.

#5. Pour protéger son pays, le président Turkmène a interdit l’utilisation du mot Coronavirus.

D’après Reporters sans frontières, le président Turkmène Gurbanguly Berdymukhammedov en personne aurait interdit aux médias d’utiliser le mot « coronavirus » . Le mot avait également été retiré des brochures d’information sur la santé distribuées dans les écoles, les hôpitaux et les lieux de travail. D’après des journalistes basés dans la capitale Ashgabat, les personnes portant des masques ou parlant du coronavirus dans la rue étaient susceptibles d’être arrêtées par des policiers en civil. Il est toutefois difficile de savoir ce qu’il se passe exactement au Turkmenistan, puisque cette république d’Asie Centrale est l’un des pays les plus hermétiques au monde.

#6. Abandon massif d’animaux de compagnie.

Un des effets secondaires les plus tristes du confinement a été l’abandon d’animaux de compagnie. Les restrictions imposées sur les déplacements dans certains pays ont empêché beaucoup de personnes de regagner leur domicile pendant un long laps de temps, laissant leurs chiens, chats ou autre hamsters livrés à eux-mêmes. Et dans les cas les plus extrêmes, certains animaux sont même morts de faim et de soif. Dans la ville de Wuhan, épicentre de l’épidémie, plus de 50 000 animaux domestiques se sont retrouvés abandonnés. Heureusement, des volontaires se sont organisés pour pénétrer dans ces maisons et sauver nos petits amis à quatre pattes.

#7. Restez à la maison : le serveur de World of Warcraft saturé.

Des milliards de personne ont été forcées à rester chez elles à cause du confinement. Si pour beaucoup cela a été une épreuve, pour nombre de gamers – les adaptes des jeu vidéos -, rester devant leurs écrans sans sortir était un rêve devenu réalité. En revanche, les amateurs de World of Warcraft, un jeu de rôle en ligne multijoueur, ont vécu une grande frustration en février passé. Alors que le confinement battait son plein en Chine, des millions de joueurs du pays asiatique se sont connectés en même temps sur le serveur. Résultat, ce dernier s’est rapidement retrouvé saturé et ralenti sur toute la planète, au plus grand dam des 5,6 millions d’utilisateurs mondiaux du jeu en ligne.

#8. Explosion des produits bio pendant la crise sanitaire.

La pandémie du covid-19 a entraîné une augmentation au niveau mondial de la demande pour des produits biologiques et frais, d’après un rapport publié par Ecovia Intelligence, une firme de recherche et consulting basée à Londres. Vu les circonstances particulières du confinement dans de nombreux pays, ce sont les détaillants en ligne de produits bio qui se sont taillé la part du lion. Au Royaume-Uni, Abel & Cole a déclaré une hausse de 25 % des commandes, et en Inde, la firme Nourish Organic a rapporté une augmentation de 30 % de ses ventes en avril. Cette évolution touche aussi la Suisse, puisque pour la première fois le bio passe la barre des 10 % de part de marché, comme le relevait la RTS le 6 mai dernier.