• Interview

      Dossiers Publics interroge celles et ceux qui font bouger la Suisse: les actrices et acteurs issus du monde politique ainsi que des secteurs privés et publics
    • Simone Wyss Fedele fait rayonner les PME suisses à l’étranger

      Simone Wyss Fedele fait rayonner les PME suisses à l’étranger

      Qui dit entreprises suisses pense Nestlé, Novartis, Glencore et autres titans que le monde entier nous envie. Mais comme l’arbre de Noël qui cache la forêt des lutins œuvrant dans l’ombre, ces géants de la Bourse ne doivent pas faire oublier que la Suisse regorge de...

      Garde suisse: un corps d’élite dans les coulisses du Vatican
      Garde suisse: un corps d’élite dans les coulisses du Vatican

      Hallebardier ayant servi sous le pape François, Guillaume Vergain se confie à Dossiers Publics et raconte ses années au sein de la Garde suisse pontificale, ce corps aussi légendaire que mystérieux. Comment devient-on garde suisse ? Quels sont les critères de...

      Entreprises de sécurité : le côté privé de la Force
      Entreprises de sécurité : le côté privé de la Force

      Les politiciens nous l’ont répété à l’envi depuis des années : « On ne peut pas mettre un policier derrière chaque citoyen » ! Ce qui, avouons-le, est plutôt une bonne nouvelle pour les plus paranoïaques d’entre nous… Garde du corps et directeur de deux entreprise...

    • JU: les soins aigus au cœur de Delémont

      JU: les soins aigus au cœur de Delémont

      Modulable, fonctionnel et accessible, c’est ainsi que Jacques Gygax, directeur de l’Hôpital du Jura, décrit l’établissement dédié aux soins aigus qu’il souhaite voir construire au cœur de Delémont, sur un terrain de 12'000 m2, propriété de la municipalité. Futur jalon...

    • VD: une maturité onéreuse

      VD: une maturité onéreuse

      L’harmonisation des pratiques a un coût, et le canton de Vaud pourrait bien en faire les frais dans le cadre de la nouvelle Ordonnance fédérale sur la reconnaissance des certificats de maturité gymnasiale, visant à harmoniser les disparités cantonales quant au cursus...

    • GE : moins de fonctionnaires pour Genève  ?

      GE : moins de fonctionnaires pour Genève  ?

      La fonction publique pèse-t-elle trop lourd sur les finances du canton ? C’est en tout cas l’avis émis par la droite genevoise, qui estime que le canton, régulièrement dans le rouge, pourrait bénéficier d’un gel de l’embauche de nouveaux fonctionnaires en cas de...

    • Gilles Stuck reprend les rênes du marché suisse chez Julius Bär

      Gilles Stuck reprend les rênes du marché suisse chez Julius Bär

      À nouvelle stratégie, nouvelle équipe dirigeante. Ainsi en a décidé Julius Bär, qui a choisi d’accompagner l’harmonisation de son approche du marché suisse par la désignation aux responsabilités de Gilles Stuck, collaborateur de la banque zurichoise depuis 2018 à la...

    • Key Family Partners accueille Emanuele Zanon Di Valgiurata

      Key Family Partners accueille Emanuele Zanon Di Valgiurata

      Connu pour avoir donné le jour à une nouvelle génération de multi-family offices offrant des solutions d’investissement sophistiquées et les plus hauts standards en matière de gouvernance, Key Family Partners agrandit son équipe avec la nomination au rang d’associé...

    • Hans Peter Wyss intègre la commission OPA de la FINMA

      Hans Peter Wyss intègre la commission OPA de la FINMA

      La Commission des offres publiques d’acquisition de la FINMA accueille un nouveau membre en la personne de Hans Peter Wyss, appelé en remplacement de Thomas Rufer, qui abandonnera le siège occupé depuis avril 2007 à la fin de cette année. Déjà vice-président du...

    • Un nouvel aumônier pour la garde pontificale

      Un nouvel aumônier pour la garde pontificale

      La garde pontificale ne saurait assurer son office sans l’encadrement et le soutien spirituels de son aumônier. Une mission d’importance, assurée pendant six ans par le père Thomas Widmer, auquel succède désormais le père Kolumban Reichlin. Né dans le canton de...

    • Événement

      Retrouvez les derniers événements auxquels Dossiers Publics était présent

    • Une aide-soignante engagée

      Une aide-soignante engagée

      Doris Abbyad, aide-soignante aux HUG depuis 1983 (en unité d’attente de placement en EMS) et présidente de l’association Culture & Loisirs (association de personnel hospitalier et de santé sociale), nous livre son vécu de la crise du covid-19. Quelles difficultés...

    • Rentrée des entreprises 2019

      Rentrée des entreprises 2019

      Dossiers Publics était présent à la Rentrée des Entreprises 2019 à l'Arena de Genève, l'événement...

    • Cahiers spéciaux

      Retrouvez ici nos Cahiers Spéciaux traitant des grandes thématiques relatives à la Romandie
    • Environnement

      La protection du climat grâce à des technologies innovantes

      La protection du climat grâce à des technologies innovantes

      Le Fonds de technologie cautionne des prêts aux entreprises suisses dont les produits innovants permettent d'obtenir une réduction durable des émissions de gaz à effet de serre. Qu'est-ce que le Fonds de technologie ? Le fonds de technologie est un instrument de la...

      Un catalyseur intelligent pour structures en béton

      Un catalyseur intelligent pour structures en béton

      Un catalyseur intelligent basé sur la nanotechnologie permet d’économiser le coût de la production et de réduire l’empreinte carbone du béton. Développée par l’équipe de Nanogence SA, cette innovation vise à créer des bénéfices concrets en faveur de la durabilité....

      Gamaya, quand les drones volent au secours de l’agriculture

      Gamaya, quand les drones volent au secours de l’agriculture

      Avec sa caméra hyperspectrale miniature, combinée à l’intelligence artificielle et embarquée sur un drone, la start-up Gamaya permet aux agriculteurs d’estimer les besoins de leurs champs avec une précision inédite : un pas de géant pour l’agriculture durable. Dans le...

      Canton de Vaud

      Pascal Broulis: “l’État doit être un catalyseur de projets”

      Pascal Broulis: “l’État doit être un catalyseur de projets”

      Cathédrale de Lausanne, Château St-Maire, Vaudoise Arena, Vortex, Maison de l’Environnement, MCBA ou encore Plateforme 10, autant de noms évocateurs de chantiers et de réalisations d’envergure entrepris depuis 2017 dans le canton avec l’Etat de Vaud comme point commun...

      Vaud+, la marque territoriale qui rayonne

      Vaud+, la marque territoriale qui rayonne

      Le branding territorial n’est pas vraiment une nouveauté et ce n’est pas les cantons du Valais ou des Grisons qui diront le contraire. Et comme les Vaudoises et les Vaudois ont du talent, il fallait le dire haut et fort, il fallait le faire...

  • Kits Média

Publicités

Avant de disparaître en 2006, le célèbre funiculaire qui reliait Ouchy au centre-ville a, durant plus d’un siècle, transporté des milliers de Lausannois

C’est au cours du Conseil communal du 6 juin 1873, qu’a été adoptée la convention conclue entre l’Autorité et le Comité du chemin de fer Lausanne-Ouchy, pour la cession de terrains en vue de la construction d’un funiculaire sensé relier les bords du lac à la ville. En effet, l’ouverture de la gare de Chemin de Fer Ouest-Suisse a donné naissance à l’idée d’une liaison entre les ports d’Ouchy et de Lausanne, permettant le transport de marchandises et de matériaux de construction acheminés par bateau sur le lac ainsi que, bien sûr, de personnes. Dans cette convention, la Commune de Lausanne accorde à la Compagnie du chemin de fer de Lausanne à Ouchy, la cession gratuite du terrain communal des côtes de Montbenon.

La convention souligne entre autre le fait que toutes les parties métalliques des bâtiments à construire seront peintes en gris; que le voûtage du Flon sera opéré par la Commune sur une longueur de 400 mètres en aval du pont Pichard, mais, est-il précisé, la Commune ne sera pas tenue d’affecter à cette opération une somme excédant 20’000 francs par année. D’autre part, il est précisé que si la Compagnie juge utile d’exécuter les travaux dans un délai plus court que ne le comporte cette condition, il sera tenu compte de ses besoins, mais la Compagnie fera à la Commune l’avance des fonds nécessaires et qui excéderaient les annuités précitées.

Une présence familière et nécessaire
Les travaux débutent en 1874 avec le percement des deux tunnels, un grand à double voie sous la colline de Montbenon, un plus petit sous la gare et par le comblement de la vallée du Flon. Tous les ouvriers sont des réfugiés français ayant participé à l’insurrection de la Commune de Paris. Sous surveillance policière, ces anciens révolutionnaires avancent péniblement dans des terrains gorgés d’eau. L’appartement du chef de gare se fissure, les coûts du projet explosent. Cela n’empêche pas la Gazette de Lausanne de célébrer à longueur de numéros l’exploit d’une telle réalisation.

Le 16 mars 1877, Lausanne inaugure avec faste ce qui est en fait un exploit technique: construire entre Ouchy et le Flon, une ligne de moins de 1,5 kilomètre. Non seulement les convois de trois voitures gravissent un dénivelé de 120 mètres en moins de dix minutes, mais ils circulent à une fréquence inouïe pour l’époque: toutes les quinze minutes. Les 25 000 Lausannois qui viennent de se doter d’un des premiers chemins de fer métropolitains du monde, lui trouveront rapidement un surnom: la « Ficelle ». Le Lausanne-Ouchy (LO) est également le premier funiculaire moderne de Suisse. Les pentes de la capitale vaudoise sont vaincues. Enfin. Les premières réflexions pour relier le débarcadère d’Ouchy à la ville, en passant par la gare au bord des vignes, remontent au début des années 1860.

Le 16 mars 1877, Lausanne inaugure avec faste ce qui est en fait un exploit technique

Comme nous l’avons vu, le Lausanne-Ouchy ne transporte pas que des passagers, il véhicule aussi des marchandises. Cette tâche était confiée à un second funiculaire, celui qui assure, dès 1879, la navette entre la gare et le Flon. Le spectacle étonnant d’imposants wagons chemin de fer traversant la place de la Gare pour être accrochés à la petite « Ficelle » perdurera jusqu’en 1953. Après la modernisation des années cinquante, le trafic marchandises est déplacé à la gare de Lausanne-Sébeillon, jusqu’en 1979.

La ville se développe au rythme du passage de ses trains urbains. En 1898, la station de Montriond est inaugurée: les vignes appartiennent désormais au passé. Après des débuts difficiles, la compagnie privée commence à engranger de coquets bénéfices. Le nombre de voyageurs ne cesse de grimper. L’exploitant du LO et du LG put ainsi moderniser la ligne: le nouveau Lausanne-Gare fut inauguré le 24 octobre 1954 et le nouveau Lausanne-Ouchy le 9 mai 1958. La « Ficelle » entrait alors dans la modernité: les véhicules tractés par câble cèdant la place à des locomotives électriques.

Le succès ne se dément pas. La ville de Lausanne rachète la compagnie de chemin de fer en 1985. Moins de vingt ans plus tard, des ouvriers commencent à prolonger la ligne. Le Lausanne-Ouchy s’apprête à vaincre de nouvelles pentes. La « Ficelle » se transforme en métro sur pneus qui, depuis le 27 octobre 2008, sous le nom de M2, continue d’agrandir la ville, en direction d’Epalinges cette fois.

Jean-Jacques Mercier
(1826-1903)
Jean-Jacques Mercier, père de la « Ficelle », a transformé la tannerie familiale des bords du Flon en industrie prospère. Très engagé dans la vie politique, il est membre du Conseil communal de Lausanne entre 1866 et 1879 et participe à l’élaboration de la Constitution du canton. Promoteur des premiers « buildings » lausannois, il se lance dans le tourisme en rachetant le Château d’Ouchy. Opposé à l’impôt progressif, il se réfugie à l’étranger en 1893 et décède à Nice.