• Interview

      Dossiers Publics interroge celles et ceux qui font bouger la Suisse: les actrices et acteurs issus du monde politique ainsi que des secteurs privés et publics
    • Pompiers, les gardiens du feu sacré
      Pompiers, les gardiens du feu sacré

      Avec un cahier des charges des plus diversifiés, les sapeurs-pompiers sont sur tous les fronts, et pourtant on les connaît souvent mal. Nous sommes allés à la rencontre du major Rémy Décombaz, commandant du Corps de sapeurs-pompiers volontaires « Cœur de Lavaux »...

      Sécurité 2.0, l’objectif de Mauro Poggia
      Sécurité 2.0, l’objectif de Mauro Poggia

      Quelles solutions pour notre société en voie de numérisation? Conscient des enjeux posés par cette mutation, le conseiller d’État genevois Mauro Poggia multiplie les actions et les partenariats, avec en ligne de mire la sécurité de demain. Déjà au centre des...

    • VS: des mesures pour préserver la vache d’hérens

      VS: des mesures pour préserver la vache d’hérens

      Star emblématique des alpages valaisans, la vache d’Hérens tend à se raréfier, malgré le succès sans cesse renouvelé de ses fameux combats de Reines. Une diminution du cheptel que connaissent aussi les neuf autres races ovines et bovines locales, et que le canton a...

    • GE: pour une meilleure gestion de l’eau potable…

      GE: pour une meilleure gestion de l’eau potable…

      Face aux défis posés par l’urgence climatique, la pollution et une démographie galopante, l’eau s’impose plus que jamais comme un enjeu majeur en matière de santé publique. Confrontée en 2019 à un rapport de sa Cour des comptes pointant certaines faiblesses dans sa...

    • VS : des vagues au cœur des alpes

      VS : des vagues au cœur des alpes

      Les adeptes du surf vont s’en donner à cœur joie ! Non contents de pouvoir pratiquer leur sport de glisse favori sur les pentes enneigées du Valais, ils sont désormais invités à tester leur agilité sur les rouleaux océaniques d’Alaïa Bay. Première piscine à vagues...

    • Pierre Maudet recruté dans la cybersécurité par Wisekey

      Pierre Maudet recruté dans la cybersécurité par Wisekey

      Peu de temps après avoir quitté le Conseil d'État genevois, Pierre Maudet a déjà trouvé un nouvel emploi. La firme genevoise Wisekey, spécialisée dans la cybersécurité, a annoncé le 3 mai son embauche au poste de directeur de la transformation numérique. L'ancien...

    • Joseph Bonnemain redonne espoir au diocèse de Coire (gr)

      Joseph Bonnemain redonne espoir au diocèse de Coire (gr)

      Le diocèse de Coire ne pouvait rêver meilleur homme pour ramener la paix et la sérénité au cœur d’une congrégation malmenée par des décennies de conflits. Nommé par le pape en personne, ce Jurassien d’origine avait d’abord étudié la médecine, avant de se consacrer à...

    • Christine Schraner Burgener, une diplomate pour veiller aux migrations

      Christine Schraner Burgener, une diplomate pour veiller aux migrations

      Une fois encore, la gent féminine démontre qu’elle a toute sa place aux plus hautes responsabilités. Avec la nomination de Christine Schraner Burgener à la tête du dernier Secrétariat d’état encore en mains masculines, cette fonction quasi ministérielle est désormais...

    • Denise Tonella face au défi du Landesmuseum de Zürich

      Denise Tonella face au défi du Landesmuseum de Zürich

      Le moins que l’on puisse dire, c’est que le Landesmuseum de Zürich tient une place à part. Soutenu par la Confédération, pourvu de multiples filiales, constamment en travaux, à la tête de collections pléthoriques, la vénérable institution inaugurée en 1898 représente...

    • Michaela Schärer prend la direction de la Protection de la population

      Michaela Schärer prend la direction de la Protection de la population

      Quel meilleur choix, pour reprendre les rênes de l’OFPP, qu’une personnalité aguerrie, forgée par une longue carrière au service de l’administration, et plus particulièrement au sein même du DDPS ? Première femme nommée à cette fonction, Michaela Schärer est tout cela...

    • Événement

      Retrouvez les derniers événements auxquels Dossiers Publics était présent

    • Une aide-soignante engagée

      Une aide-soignante engagée

      Doris Abbyad, aide-soignante aux HUG depuis 1983 (en unité d’attente de placement en EMS) et présidente de l’association Culture & Loisirs (association de personnel hospitalier et de santé sociale), nous livre son vécu de la crise du covid-19. Quelles difficultés...

    • Rentrée des entreprises 2019

      Rentrée des entreprises 2019

      Dossiers Publics était présent à la Rentrée des Entreprises 2019 à l'Arena de Genève, l'événement...

    • Cahiers spéciaux

      Retrouvez ici nos Cahiers Spéciaux traitant des grandes thématiques relatives à la Romandie
    • Environnement

      Daphne Technology, comme un air de mer propre

      Daphne Technology, comme un air de mer propre

      Limiter la pollution atmosphérique par la purification des gaz d’échappement et révolutionner l’industrie du transport maritime, c’est le rêve d’une start-up née à l’EPFL. Active dans la très en vogue technologie propre, et désormais forte d’un financement de l’UE,...

      L’acier, matériau durable

      L’acier, matériau durable

      Bien que l'industrie sidérurgique soit responsable d’une consommation très importante de ressources et génère un volume de déchets proportionnel, les pressions exercées pour la rendre plus durable sont considérables. En tant que matériau de construction, l'acier offre...

      Canton de Vaud

      Pascal Broulis: “l’État doit être un catalyseur de projets”

      Pascal Broulis: “l’État doit être un catalyseur de projets”

      Cathédrale de Lausanne, Château St-Maire, Vaudoise Arena, Vortex, Maison de l’Environnement, MCBA ou encore Plateforme 10, autant de noms évocateurs de chantiers et de réalisations d’envergure entrepris depuis 2017 dans le canton avec l’Etat de Vaud comme point commun...

      Vaud+, la marque territoriale qui rayonne

      Vaud+, la marque territoriale qui rayonne

      Le branding territorial n’est pas vraiment une nouveauté et ce n’est pas les cantons du Valais ou des Grisons qui diront le contraire. Et comme les Vaudoises et les Vaudois ont du talent, il fallait le dire haut et fort, il fallait le faire...

  • Kit Média 2021

Publicités

Cette technologie permet de stocker sous forme de méthane (gaz naturel synthétique) ou d’hydrogène, le courant excédentaire produit par des sources d’énergie renouvelable telles les centrales solaires, éoliennes ou hydrauliques.

3 questions posées à l’occasion de l’inauguration en septembre 2020 du poste de détente et de comptage de Sion, une installation Power-to-Gas.

François Fellay (directeur de Oiken), René Bautz (directeur général Gaznat) et le professeur Andreas Züttel à l’heure de l’inauguration de l’installation Power-to-Gas au poste de détente et de comptage de Sion.

René Bautz, Directeur général de Gaznat

1. Qu’est-ce que Gaznat attend concrètement avec la mise en service de ce premier réacteur de méthanation dans un poste de détente et de comptage?
Gaznat s’est engagée à contribuer à un approvisionnement neutre en carbone d’ici l’horizon 2050. Le développement de cette technologie Power-to-Gas, avec un tout nouveau réacteur de méthanation, est une première étape. Elle nous permet déjà d’agir au niveau de nos infrastructures et d’apporter une solution innovante pour décarboner nos postes de détente et de comptage. D’autres applications vont suivre, notamment dans le domaine du stockage d’énergie.

2. Qu’est-ce qui différencie votre installation Power-to-Gas au PDC de Sion de la première installation Power-to-Gas industrielle de Suisse à Dietikon (ZH), dont le premier coup de pioche vient d’être donné?
L’installation de Dietikon est basée sur un bioréacteur pour produire le gaz de synthèse tandis que l’installation que nous inaugurons aujourd’hui à Sion est un tout nouveau réacteur, développé à l’EPFL, basé sur un processus catalytique avec un très haut taux de conversion de CO2, supérieur à 99%, et une densité de puissance élevée.

3. Dans la lutte contre le réchauffement climatique, les technologies du captage et du stockage du dioxyde de carbone (CO2) sont étudiées avec beaucoup d’attention car elles représentent un potentiel de réduction des émissions de gaz à effet de serre, et correspondent aux objectifs de la stratégie énergétique 2050. Dans quelle mesure le captage du CO2 de votre projet présente un vrai potentiel pour atteindre les objectifs de la stratégie 2050 ? Quelle technologie prévoyez-vous pour capter ce CO2?
Dans une première phase, le CO2 utilisé dans le poste de détente et de comptage de Sion est capté à partir d’un site industriel. Dans une deuxième phase, il est prévu d’utiliser les nouvelles technologies de capture développée à l’EPFL – par exemple les membranes nanopores en graphène – pour capter le CO2 à partir de flux de combustion sur des installations émettrices de dioxyde de carbone.

Ces technologies sont en phases avec le Green Deal européen et les stratégies de décarbonisation. Le CO2 est non seulement capté, mais réutilisé pour produire de l’énergie renouvelable. En outre, le gaz de synthèse ainsi produit pourra être facilement stocké dans des stockages souterrains saisonniers et utilisé en hiver pour compenser le manque de production.


François Fellay, Directeur général de OIKEN

1. Qu’est-ce que OIKEN attend concrètement avec la mise en service de ce premier réacteur de méthanation poste de détente et de comptage de Sion?
La fabrication de gaz de synthèse (que ce soit de l’hydrogène ou du méthane) ouvre, en transformant de l’électricité en gaz, une nouvelle ère pour les entreprises multi-énergies comme OIKEN. Le réacteur de méthanation inauguré aujourd’hui est un premier exemple concret de collaboration avec nos partenaires locaux EPFL et HES) sur une thématique cruciale pour la transition énergétique. Il permet de valoriser notre collaboration, nos compétences communes et de renforcer notre collaboration. Il fournira une base pour le développement de projets plus importants.

2. Comment voyez-vous les perspectives de développement et de distribution du gaz de synthèse renouvelable dans votre réseau?
Le gaz fossile est appelé à diminuer fortement dans les prochaines décennies. Le maintien du réseau de gaz (viabilité économique) dépendra donc de notre capacité à substituer ce gaz fossile par du gaz renouvelable ou du gaz de synthèse.


La production de ce dernier provoque l’émergence de nouveaux métiers et le développement de systèmes de convergence des réseaux. Et pour compléter ce panel et accentuer encore la cohérence du système, OIKEN est également partie prenante du projet de stockage gazier d’Oberwald qui, couplé à la méthanation, offrira une solution idéale à la problématique du déficit hivernal d’électricité.

3. A qui s’adresse le gaz de synthèse actuellement distribué dans le réseau de OIKEN? Y a-t-il une demande pour ce type de gaz ?
Les gaz de synthèse vont permettre de répondre aux besoins en alimentation d’appoint des chauffages à distance renouvelables dont les demandes vont exploser avec la nouvelle loi sur le CO2. De leur côté, nos clients souhaitent de plus en plus être des acteurs de la transition énergétique. Il est de la responsabilité d’OIKEN de leur proposer des réponses dans ce sens avec de la chaleur dépourvue de CO2.


Prof. Dr. Andreas Züttel, Directeur du LMER, EPFL

1. En quoi la technologie développée l’EPFL pour une installation Power-to-Gas dans un poste de détente et de comptage est une innovation?
Jusqu’à présent, une partie du gaz a été brûlée dans la station de détente de gaz afin de réchauffer le gaz après détente. Avec le réacteur Sabatier, nous produisons du méthane synthétique à partir de CO2 et d’hydrogène, qui est mélangé avec du gaz naturel. L’hydrogène est générée à partir d’eau et d’énergie renouvelable par électrolyse.

La chaleur dégagée lors de la réaction exothermique est utilisée pour chauffer le gaz lors de la détente. Le réacteur à haut rendement représente une première étape vers une alimentation en gaz neutre en CO2, le remplacement du gaz naturel par du méthane synthétique.

2. Pour quelles raisons les tests en laboratoire ont-ils duré trois ans?
Au cours des trois années, un projet a été planifié et un financement demandé. Un nouveau réacteur a ensuite été développé sur la base du petit réacteur très efficace breveté par l’EPFL et Gaznat, avec une puissance d’un ordre de grandeur supérieure. Le réacteur n’a pas été simplement agrandi, mais optimisé et conçu avec une modélisation thermodynamique.

3. Quelles sont les perspectives scientifiques d’un tel projet?
Scientifiquement, nous avons fait un grand pas en avant dans le développement d’un réacteur avec une efficacité beaucoup plus élevée que les réacteurs disponibles dans le commerce en utilisant les gradients de température dans le lit de réaction. Dans le présent projet, nous avons pu multiplier par 10 la puissance du réacteur et sommes donc en route vers des réacteurs industriels.

Poste de détente et de comptage de Sion