• L’épargne suisse pas encore assez verte

      L’épargne suisse pas encore assez verte

      La finance durable est à la mode et le Conseil fédéral l’a bien compris, qui a réaffirmé en juin dernier sa volonté de faire de la Suisse l’un des principaux centres mondiaux du secteur. Pour autant, les petits épargnants semblent avoir encore du mal à suivre cette...

    • La Confédération mise sur l’Eurotube

      La Confédération mise sur l’Eurotube

      À l’heure où les questions climatiques et environnementales se font toujours plus prégnantes, l’accès à des solutions de transport durables s’impose comme l’un des grands défis de ces prochaines décennies. La Confédération l’a bien compris, qui a décidé de miser sur...

    • Licenciements en vue chez Implenia

      Licenciements en vue chez Implenia

      Qui dit restructuration dit, le plus souvent, licenciements. Implenia ne fait pas exception à la règle: le groupe compte se séparer de 2000 salariés d’ici 2023. Leader de la construction en Suisse, le groupe prévoit en effet de se réorganiser en profondeur avec,...

    • Fabio Regazzi prend la tête de l’USAM

      Fabio Regazzi prend la tête de l’USAM

      L’Union suisse des arts et métiers (USAM) innove en élisant pour la première fois à sa tête un Tessinois: le conseiller national PDC Fabio Regazzi. Âgé de 57 ans, cet avocat et entrepreneur, qui succède ainsi à Jean-François Rime, se déclare «motivé et prêt à...

    • Livia Leu Agosti : une femme de tête pour négocier avec l’Europe

      Livia Leu Agosti : une femme de tête pour négocier avec l’Europe

      Lier le charme aux compétences pour composer avec Bruxelles? C’est le parti pris par Igniazio Cassis, chef du DFAE, avec l’élection à la tête du Département des affaires européennes de Livia Leu Agosti. Diplomate chevronnée et fine négociatrice, celle qui fut la...

    • Élection bicéphale au Parti Socialiste Suisse

      Élection bicéphale au Parti Socialiste Suisse

      Mattea Meyer a été élue le samedi 17 octobre comme co-présidente du Parti socialiste suisse. Âgée de 32 ans, mère d'une fillette de trois ans, elle habite Winterthour et est entrée au Conseil national en 2015, après avoir siégé au Grand Conseil zurichois de 2011 à...

    • Prix environnemental de l’économie

      Prix environnemental de l’économie

      Ce prix prestigieux a été reçu le 17 septembre dernier par l'entreprise Eberhard Unternehmungen de Kloten. Placé pour la première fois sous la présidence de Doris Leuthardt, le jury a du choisir entre trois finalistes. Eberhard Unternehmungen, pionnière de l' urban...

    • Neuchâtel renouvelle sa confiance en Kilian Stoffel

      Neuchâtel renouvelle sa confiance en Kilian Stoffel

      Déjà nommé une première fois à la tête de l’Université de Neuchâtel en 2016, Kilian Stoffel a été reconduit pour un nouveau mandat de quatre ans au poste de recteur de l’institution. Une décision qui fait sens considérant les défis majeurs qu’il a su relever au cours...

    • Événement

      Retrouvez les derniers événements auxquels Dossiers Publics était présent

    • Une aide-soignante engagée

      Une aide-soignante engagée

      Doris Abbyad, aide-soignante aux HUG depuis 1983 (en unité d’attente de placement en EMS) et présidente de l’association Culture & Loisirs (association de personnel hospitalier et de santé sociale), nous livre son vécu de la crise du covid-19. Quelles difficultés...

    • Rentrée des entreprises 2019

      Rentrée des entreprises 2019

      Dossiers Publics était présent à la Rentrée des Entreprises 2019 à l'Arena de Genève, l'événement...

    • Articles

      Vous trouverez ici tous les articles de Dossiers Publics par catégorie
    • Recyclage du PET: révolution en marche

      Recyclage du PET: révolution en marche

      Un spin-off de l’EPFL sur le campus d’Energypolis à Sion, DePoly a mis au point une méthode de recyclage chimique du PET permettant de résoudre le problème des déchets plastiques qui polluent notre environnement, et cela de manière durable. En 2018, Dr. Samantha...

      La Star du béton en 3D
      La Star du béton en 3D

      Agnès Petit, l’étoile montante de la scène de la construction brille par son approche innovatrice. Elle a créé Mobbot, une start-up qui a pour ambition de développer et commercialiser des systèmes d’impression 3D de structures de béton, une technologie unique en son...

      O’VIVES, où il fait bon vivre
      O’VIVES, où il fait bon vivre

      Les nouveaux quartiers d’habitation, alliant infrastructures de transport, surfaces administratives et commerces sortent de terre à un rythme effréné, tandis que les architectes et ingénieurs affichent leur volonté de contribuer au monde plus durable. Piloté par CFF...

      Le Simplon célèbre ses 100 ans
      Le Simplon célèbre ses 100 ans

      L’année 2020 est l’occasion d’un important jubilé pour la Compagnie Générale de Navigation sur le Léman (CGN). Cette année, l’un des bateaux les plus imposants du lac fête son centenaire. Le fleuron de la flotte belle-époque lémanique aurait pu ne jamais souffler ses...

    • Cahiers spéciaux

      Retrouvez ici nos Cahiers Spéciaux traitant des grandes thématiques relatives à la Romandie
    • Environnement

      L’acier, matériau durable

      L’acier, matériau durable

      Bien que l'industrie sidérurgique soit responsable d’une consommation très importante de ressources et génère un volume de déchets proportionnel, les pressions exercées pour la rendre plus durable sont considérables. En tant que matériau de construction, l'acier offre...

      L’environnement, un creuset fertile pour la formation

      L’environnement, un creuset fertile pour la formation

      Face aux défis écologiques qui sous tendent notre marche vers l’avenir, les formations en lien avec l’environnement connaissent un essor sans précédent. Ainsi en Suisse, où les cursus se multiplient. S’il est un enjeu qui domine en ce début de siècle, c’est bien la...

      Canton de Vaud

      Pascal Broulis: “l’État doit être un catalyseur de projets”

      Pascal Broulis: “l’État doit être un catalyseur de projets”

      Cathédrale de Lausanne, Château St-Maire, Vaudoise Arena, Vortex, Maison de l’Environnement, MCBA ou encore Plateforme 10, autant de noms évocateurs de chantiers et de réalisations d’envergure entrepris depuis 2017 dans le canton avec l’Etat de Vaud comme point commun...

      Vaud+, la marque territoriale qui rayonne

      Vaud+, la marque territoriale qui rayonne

      Le branding territorial n’est pas vraiment une nouveauté et ce n’est pas les cantons du Valais ou des Grisons qui diront le contraire. Et comme les Vaudoises et les Vaudois ont du talent, il fallait le dire haut et fort, il fallait le faire...

    • Akon and the City

      Akon and the City

      En réaction au « village global » que notre planète devient un peu plus chaque jour, on assiste...

Publicités

Cette technologie permet de stocker sous forme de méthane (gaz naturel synthétique) ou d’hydrogène, le courant excédentaire produit par des sources d’énergie renouvelable telles les centrales solaires, éoliennes ou hydrauliques.

3 questions posées à l’occasion de l’inauguration en septembre 2020 du poste de détente et de comptage de Sion, une installation Power-to-Gas.

François Fellay (directeur de Oiken), René Bautz (directeur général Gaznat) et le professeur Andreas Züttel à l’heure de l’inauguration de l’installation Power-to-Gas au poste de détente et de comptage de Sion.

René Bautz, Directeur général de Gaznat

1. Qu’est-ce que Gaznat attend concrètement avec la mise en service de ce premier réacteur de méthanation dans un poste de détente et de comptage?
Gaznat s’est engagée à contribuer à un approvisionnement neutre en carbone d’ici l’horizon 2050. Le développement de cette technologie Power-to-Gas, avec un tout nouveau réacteur de méthanation, est une première étape. Elle nous permet déjà d’agir au niveau de nos infrastructures et d’apporter une solution innovante pour décarboner nos postes de détente et de comptage. D’autres applications vont suivre, notamment dans le domaine du stockage d’énergie.

2. Qu’est-ce qui différencie votre installation Power-to-Gas au PDC de Sion de la première installation Power-to-Gas industrielle de Suisse à Dietikon (ZH), dont le premier coup de pioche vient d’être donné?
L’installation de Dietikon est basée sur un bioréacteur pour produire le gaz de synthèse tandis que l’installation que nous inaugurons aujourd’hui à Sion est un tout nouveau réacteur, développé à l’EPFL, basé sur un processus catalytique avec un très haut taux de conversion de CO2, supérieur à 99%, et une densité de puissance élevée.

3. Dans la lutte contre le réchauffement climatique, les technologies du captage et du stockage du dioxyde de carbone (CO2) sont étudiées avec beaucoup d’attention car elles représentent un potentiel de réduction des émissions de gaz à effet de serre, et correspondent aux objectifs de la stratégie énergétique 2050. Dans quelle mesure le captage du CO2 de votre projet présente un vrai potentiel pour atteindre les objectifs de la stratégie 2050 ? Quelle technologie prévoyez-vous pour capter ce CO2?
Dans une première phase, le CO2 utilisé dans le poste de détente et de comptage de Sion est capté à partir d’un site industriel. Dans une deuxième phase, il est prévu d’utiliser les nouvelles technologies de capture développée à l’EPFL – par exemple les membranes nanopores en graphène – pour capter le CO2 à partir de flux de combustion sur des installations émettrices de dioxyde de carbone.

Ces technologies sont en phases avec le Green Deal européen et les stratégies de décarbonisation. Le CO2 est non seulement capté, mais réutilisé pour produire de l’énergie renouvelable. En outre, le gaz de synthèse ainsi produit pourra être facilement stocké dans des stockages souterrains saisonniers et utilisé en hiver pour compenser le manque de production.


François Fellay, Directeur général de OIKEN

1. Qu’est-ce que OIKEN attend concrètement avec la mise en service de ce premier réacteur de méthanation poste de détente et de comptage de Sion?
La fabrication de gaz de synthèse (que ce soit de l’hydrogène ou du méthane) ouvre, en transformant de l’électricité en gaz, une nouvelle ère pour les entreprises multi-énergies comme OIKEN. Le réacteur de méthanation inauguré aujourd’hui est un premier exemple concret de collaboration avec nos partenaires locaux EPFL et HES) sur une thématique cruciale pour la transition énergétique. Il permet de valoriser notre collaboration, nos compétences communes et de renforcer notre collaboration. Il fournira une base pour le développement de projets plus importants.

2. Comment voyez-vous les perspectives de développement et de distribution du gaz de synthèse renouvelable dans votre réseau?
Le gaz fossile est appelé à diminuer fortement dans les prochaines décennies. Le maintien du réseau de gaz (viabilité économique) dépendra donc de notre capacité à substituer ce gaz fossile par du gaz renouvelable ou du gaz de synthèse.


La production de ce dernier provoque l’émergence de nouveaux métiers et le développement de systèmes de convergence des réseaux. Et pour compléter ce panel et accentuer encore la cohérence du système, OIKEN est également partie prenante du projet de stockage gazier d’Oberwald qui, couplé à la méthanation, offrira une solution idéale à la problématique du déficit hivernal d’électricité.

3. A qui s’adresse le gaz de synthèse actuellement distribué dans le réseau de OIKEN? Y a-t-il une demande pour ce type de gaz ?
Les gaz de synthèse vont permettre de répondre aux besoins en alimentation d’appoint des chauffages à distance renouvelables dont les demandes vont exploser avec la nouvelle loi sur le CO2. De leur côté, nos clients souhaitent de plus en plus être des acteurs de la transition énergétique. Il est de la responsabilité d’OIKEN de leur proposer des réponses dans ce sens avec de la chaleur dépourvue de CO2.


Prof. Dr. Andreas Züttel, Directeur du LMER, EPFL

1. En quoi la technologie développée l’EPFL pour une installation Power-to-Gas dans un poste de détente et de comptage est une innovation?
Jusqu’à présent, une partie du gaz a été brûlée dans la station de détente de gaz afin de réchauffer le gaz après détente. Avec le réacteur Sabatier, nous produisons du méthane synthétique à partir de CO2 et d’hydrogène, qui est mélangé avec du gaz naturel. L’hydrogène est générée à partir d’eau et d’énergie renouvelable par électrolyse.

La chaleur dégagée lors de la réaction exothermique est utilisée pour chauffer le gaz lors de la détente. Le réacteur à haut rendement représente une première étape vers une alimentation en gaz neutre en CO2, le remplacement du gaz naturel par du méthane synthétique.

2. Pour quelles raisons les tests en laboratoire ont-ils duré trois ans?
Au cours des trois années, un projet a été planifié et un financement demandé. Un nouveau réacteur a ensuite été développé sur la base du petit réacteur très efficace breveté par l’EPFL et Gaznat, avec une puissance d’un ordre de grandeur supérieure. Le réacteur n’a pas été simplement agrandi, mais optimisé et conçu avec une modélisation thermodynamique.

3. Quelles sont les perspectives scientifiques d’un tel projet?
Scientifiquement, nous avons fait un grand pas en avant dans le développement d’un réacteur avec une efficacité beaucoup plus élevée que les réacteurs disponibles dans le commerce en utilisant les gradients de température dans le lit de réaction. Dans le présent projet, nous avons pu multiplier par 10 la puissance du réacteur et sommes donc en route vers des réacteurs industriels.

Poste de détente et de comptage de Sion