• Interview

      Dossiers Publics interroge celles et ceux qui font bouger la Suisse: les actrices et acteurs issus du monde politique ainsi que des secteurs privés et publics
    • Entreprises de sécurité : le côté privé de la Force

      Entreprises de sécurité : le côté privé de la Force

      Les politiciens nous l’ont répété à l’envi depuis des années : « On ne peut pas mettre un policier derrière chaque citoyen » ! Ce qui, avouons-le, est plutôt une bonne nouvelle pour les plus paranoïaques d’entre nous… Garde du corps et directeur de deux entreprise...

      EGEN, un pressing à succès
      EGEN, un pressing à succès

      À 21 ans, Serhat Açig a lancé sa première start-up dans un milieu peu prisé des jeunes: le pressing à sec. Pourtant, EGEN, qui signifie « propre à soi » en romanche, emploie la technique de l’aquanettoyage ou le « wet cleaning » à 100%, un traitement numérique et...

      Pompiers, les gardiens du feu sacré
      Pompiers, les gardiens du feu sacré

      Avec un cahier des charges des plus diversifiés, les sapeurs-pompiers sont sur tous les fronts, et pourtant on les connaît souvent mal. Nous sommes allés à la rencontre du major Rémy Décombaz, commandant du Corps de sapeurs-pompiers volontaires « Cœur de Lavaux »...

    • VS: des mesures pour préserver la vache d’hérens

      VS: des mesures pour préserver la vache d’hérens

      Star emblématique des alpages valaisans, la vache d’Hérens tend à se raréfier, malgré le succès sans cesse renouvelé de ses fameux combats de Reines. Une diminution du cheptel que connaissent aussi les neuf autres races ovines et bovines locales, et que le canton a...

    • GE: pour une meilleure gestion de l’eau potable…

      GE: pour une meilleure gestion de l’eau potable…

      Face aux défis posés par l’urgence climatique, la pollution et une démographie galopante, l’eau s’impose plus que jamais comme un enjeu majeur en matière de santé publique. Confrontée en 2019 à un rapport de sa Cour des comptes pointant certaines faiblesses dans sa...

    • VS : des vagues au cœur des alpes

      VS : des vagues au cœur des alpes

      Les adeptes du surf vont s’en donner à cœur joie ! Non contents de pouvoir pratiquer leur sport de glisse favori sur les pentes enneigées du Valais, ils sont désormais invités à tester leur agilité sur les rouleaux océaniques d’Alaïa Bay. Première piscine à vagues...

    • Pierre Maudet recruté dans la cybersécurité par Wisekey

      Pierre Maudet recruté dans la cybersécurité par Wisekey

      Peu de temps après avoir quitté le Conseil d'État genevois, Pierre Maudet a déjà trouvé un nouvel emploi. La firme genevoise Wisekey, spécialisée dans la cybersécurité, a annoncé le 3 mai son embauche au poste de directeur de la transformation numérique. L'ancien...

    • Joseph Bonnemain redonne espoir au diocèse de Coire (gr)

      Joseph Bonnemain redonne espoir au diocèse de Coire (gr)

      Le diocèse de Coire ne pouvait rêver meilleur homme pour ramener la paix et la sérénité au cœur d’une congrégation malmenée par des décennies de conflits. Nommé par le pape en personne, ce Jurassien d’origine avait d’abord étudié la médecine, avant de se consacrer à...

    • Christine Schraner Burgener, une diplomate pour veiller aux migrations

      Christine Schraner Burgener, une diplomate pour veiller aux migrations

      Une fois encore, la gent féminine démontre qu’elle a toute sa place aux plus hautes responsabilités. Avec la nomination de Christine Schraner Burgener à la tête du dernier Secrétariat d’état encore en mains masculines, cette fonction quasi ministérielle est désormais...

    • Denise Tonella face au défi du Landesmuseum de Zürich

      Denise Tonella face au défi du Landesmuseum de Zürich

      Le moins que l’on puisse dire, c’est que le Landesmuseum de Zürich tient une place à part. Soutenu par la Confédération, pourvu de multiples filiales, constamment en travaux, à la tête de collections pléthoriques, la vénérable institution inaugurée en 1898 représente...

    • Michaela Schärer prend la direction de la Protection de la population

      Michaela Schärer prend la direction de la Protection de la population

      Quel meilleur choix, pour reprendre les rênes de l’OFPP, qu’une personnalité aguerrie, forgée par une longue carrière au service de l’administration, et plus particulièrement au sein même du DDPS ? Première femme nommée à cette fonction, Michaela Schärer est tout cela...

    • Événement

      Retrouvez les derniers événements auxquels Dossiers Publics était présent

    • Une aide-soignante engagée

      Une aide-soignante engagée

      Doris Abbyad, aide-soignante aux HUG depuis 1983 (en unité d’attente de placement en EMS) et présidente de l’association Culture & Loisirs (association de personnel hospitalier et de santé sociale), nous livre son vécu de la crise du covid-19. Quelles difficultés...

    • Rentrée des entreprises 2019

      Rentrée des entreprises 2019

      Dossiers Publics était présent à la Rentrée des Entreprises 2019 à l'Arena de Genève, l'événement...

    • Cahiers spéciaux

      Retrouvez ici nos Cahiers Spéciaux traitant des grandes thématiques relatives à la Romandie
    • Environnement

      Gamaya, quand les drones volent au secours de l’agriculture

      Gamaya, quand les drones volent au secours de l’agriculture

      Avec sa caméra hyperspectrale miniature, combinée à l’intelligence artificielle et embarquée sur un drone, la start-up Gamaya permet aux agriculteurs d’estimer les besoins de leurs champs avec une précision inédite : un pas de géant pour l’agriculture durable. Dans le...

      Daphne Technology, comme un air de mer propre

      Daphne Technology, comme un air de mer propre

      Limiter la pollution atmosphérique par la purification des gaz d’échappement et révolutionner l’industrie du transport maritime, c’est le rêve d’une start-up née à l’EPFL. Active dans la très en vogue technologie propre, et désormais forte d’un financement de l’UE,...

      Canton de Vaud

      Pascal Broulis: “l’État doit être un catalyseur de projets”

      Pascal Broulis: “l’État doit être un catalyseur de projets”

      Cathédrale de Lausanne, Château St-Maire, Vaudoise Arena, Vortex, Maison de l’Environnement, MCBA ou encore Plateforme 10, autant de noms évocateurs de chantiers et de réalisations d’envergure entrepris depuis 2017 dans le canton avec l’Etat de Vaud comme point commun...

      Vaud+, la marque territoriale qui rayonne

      Vaud+, la marque territoriale qui rayonne

      Le branding territorial n’est pas vraiment une nouveauté et ce n’est pas les cantons du Valais ou des Grisons qui diront le contraire. Et comme les Vaudoises et les Vaudois ont du talent, il fallait le dire haut et fort, il fallait le faire...

  • Kit Média 2021

Publicités

Un spin-off de l’EPFL sur le campus d’Energypolis à Sion, DePoly a mis au point une méthode de recyclage chimique du PET permettant de résoudre le problème des déchets plastiques qui polluent notre environnement, et cela de manière durable.

En 2018, Dr. Samantha Anderson, (co-fondatrice et directrice générale), Dr. Christopher Ireland et Dr. Bardiya Valizadeh avaient pour objectif de révolutionner le recyclage du PET de manière durable en favorisant une économie circulaire. Leur innovation leur a valu le Grand Prix de 150  000 francs lors d’un concours d’entrepreneuriat « Venture  » qui récompense la start-up Suisse la plus innovante de l’année. L’équipe, issue du Laboratoire de simulation moléculaire (LSMO) du campus Valais-Wallis de l’EPFL, a développé le projet en une société dérivée, officiellement enregistrée en 2020. Dorénavant accompagnée par l’incubateur de start-up « The Ark », et au bénéfice de nombreux soutiens dont notamment CleanTechAlps et FIT (Fondation pour l’innovation Technologique), DePoly cible les marchés de production de résine PET, de recyclage du plastique et les industries chimiques.

Dr. Samantha Anderson lors de la réception du grand prix « Venture  »

Grâce au système DePoly, peu importe le type de contenu du récipient, de l’eau ou du beurre par exemple, ou de couleur, claire ou foncée, il est désormais possible de traiter sélectivement le plastique PET afin d’obtenir ses composants de base purifiés.

Dépolymérisation
Parmi les 20 millions de tonnes de PET produites dans le monde chaque année, seulement 9% sont recyclées. À titre d’exemple, en raison du mélange de différents composants chimiques, alimentaires, ou colorants, il est impossible à l’heure actuelle de recycler de nombreux contenants. En d’autres termes, la grande majorité de ces déchets termine leur course dans les décharges, ou, hélas, dans l’environnement. Or, grâce au système DePoly, peu importe le type de contenu du récipient, de l’eau ou du beurre par exemple, ou de couleur, claire ou foncée, il est désormais possible de traiter sélectivement le plastique PET afin d’obtenir ses composants de base purifiés. En addition, ce recyclage permet de revaloriser les tissus comme un T-shirt en le décomposant en coton et en fibre textile PET (polyester). En surmontant le défi des technologies de recyclage actuelles, DePoly produit de l’acide téréphtalique (TPA) et du monoéthylène glycol (MEG) à partir de déchets plastiques PET, en les dépolymérisant (d’où le nom DePoly) à température ambiante sans chaleur ni pression supplémentaires, et avec des produits chimiques durables et respectueux de l’environnement.


Boucler le cycle
Pour l’heure, le changement climatique est l’un des enjeux majeurs auxquels notre planète est confrontée et dont les raisons principales sont dues à l’action humaine. L’élan écologique provoqué par une prise de conscience générale gagne du terrain nous rappelant inlassablement des importants effets néfastes liés à l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre. Dans cette perspective, la technologie de DePoly propose de réduire notre dépendance au pétrole en bouclant le cycle de la production de plastique PET avec une idée simple : recycler les déchets post-consommation et utiliser les produits pour fabriquer de nouveaux produits en PET, et pour d’autres applications industrielles – un processus qui permet d’économiser près de 7000 litres de pétrole par tonne de PET produit, et de réduire de 66% l’énergie requise pour produire du plastique neuf.

> fr.depoly.ch