• Interview

      Dossiers Publics interroge celles et ceux qui font bouger la Suisse: les actrices et acteurs issus du monde politique ainsi que des secteurs privés et publics
    • Simone Wyss Fedele fait rayonner les PME suisses à l’étranger

      Simone Wyss Fedele fait rayonner les PME suisses à l’étranger

      Qui dit entreprises suisses pense Nestlé, Novartis, Glencore et autres titans que le monde entier nous envie. Mais comme l’arbre de Noël qui cache la forêt des lutins œuvrant dans l’ombre, ces géants de la Bourse ne doivent pas faire oublier que la Suisse regorge de...

      Garde suisse: un corps d’élite dans les coulisses du Vatican
      Garde suisse: un corps d’élite dans les coulisses du Vatican

      Hallebardier ayant servi sous le pape François, Guillaume Vergain se confie à Dossiers Publics et raconte ses années au sein de la Garde suisse pontificale, ce corps aussi légendaire que mystérieux. Comment devient-on garde suisse ? Quels sont les critères de...

      Entreprises de sécurité : le côté privé de la Force
      Entreprises de sécurité : le côté privé de la Force

      Les politiciens nous l’ont répété à l’envi depuis des années : « On ne peut pas mettre un policier derrière chaque citoyen » ! Ce qui, avouons-le, est plutôt une bonne nouvelle pour les plus paranoïaques d’entre nous… Garde du corps et directeur de deux entreprise...

    • JU: les soins aigus au cœur de Delémont

      JU: les soins aigus au cœur de Delémont

      Modulable, fonctionnel et accessible, c’est ainsi que Jacques Gygax, directeur de l’Hôpital du Jura, décrit l’établissement dédié aux soins aigus qu’il souhaite voir construire au cœur de Delémont, sur un terrain de 12'000 m2, propriété de la municipalité. Futur jalon...

    • VD: une maturité onéreuse

      VD: une maturité onéreuse

      L’harmonisation des pratiques a un coût, et le canton de Vaud pourrait bien en faire les frais dans le cadre de la nouvelle Ordonnance fédérale sur la reconnaissance des certificats de maturité gymnasiale, visant à harmoniser les disparités cantonales quant au cursus...

    • GE : moins de fonctionnaires pour Genève  ?

      GE : moins de fonctionnaires pour Genève  ?

      La fonction publique pèse-t-elle trop lourd sur les finances du canton ? C’est en tout cas l’avis émis par la droite genevoise, qui estime que le canton, régulièrement dans le rouge, pourrait bénéficier d’un gel de l’embauche de nouveaux fonctionnaires en cas de...

    • Gilles Stuck reprend les rênes du marché suisse chez Julius Bär

      Gilles Stuck reprend les rênes du marché suisse chez Julius Bär

      À nouvelle stratégie, nouvelle équipe dirigeante. Ainsi en a décidé Julius Bär, qui a choisi d’accompagner l’harmonisation de son approche du marché suisse par la désignation aux responsabilités de Gilles Stuck, collaborateur de la banque zurichoise depuis 2018 à la...

    • Key Family Partners accueille Emanuele Zanon Di Valgiurata

      Key Family Partners accueille Emanuele Zanon Di Valgiurata

      Connu pour avoir donné le jour à une nouvelle génération de multi-family offices offrant des solutions d’investissement sophistiquées et les plus hauts standards en matière de gouvernance, Key Family Partners agrandit son équipe avec la nomination au rang d’associé...

    • Hans Peter Wyss intègre la commission OPA de la FINMA

      Hans Peter Wyss intègre la commission OPA de la FINMA

      La Commission des offres publiques d’acquisition de la FINMA accueille un nouveau membre en la personne de Hans Peter Wyss, appelé en remplacement de Thomas Rufer, qui abandonnera le siège occupé depuis avril 2007 à la fin de cette année. Déjà vice-président du...

    • Un nouvel aumônier pour la garde pontificale

      Un nouvel aumônier pour la garde pontificale

      La garde pontificale ne saurait assurer son office sans l’encadrement et le soutien spirituels de son aumônier. Une mission d’importance, assurée pendant six ans par le père Thomas Widmer, auquel succède désormais le père Kolumban Reichlin. Né dans le canton de...

    • Événement

      Retrouvez les derniers événements auxquels Dossiers Publics était présent

    • Une aide-soignante engagée

      Une aide-soignante engagée

      Doris Abbyad, aide-soignante aux HUG depuis 1983 (en unité d’attente de placement en EMS) et présidente de l’association Culture & Loisirs (association de personnel hospitalier et de santé sociale), nous livre son vécu de la crise du covid-19. Quelles difficultés...

    • Rentrée des entreprises 2019

      Rentrée des entreprises 2019

      Dossiers Publics était présent à la Rentrée des Entreprises 2019 à l'Arena de Genève, l'événement...

  • Kits média

Publicités

Faire de l’hydrogène le carburant du futur une réalité d’aujourd’hui, telle est la vision de SoHHytec, une start-up de l’EPFL active dans le domaine de la cleantech. En effet, à l’aide d’un nouveau concept « smart » créé en laboratoire, son rêve est en train de se réaliser.

Dans le but de remplacer les très toxiques combustibles fossiles par de l’hydrogène en tant que carburant principal, une équipe de chercheurs universitaires a mis au point un système de production d’énergie durable mettant tout en œuvre pour accélérer la transition écologique. Cofondée par Saurabh Tembhurne (PDG) et Sophia Haussener (conseillère scientifique), SoHHytec est une start-up basée sur le campus de l’EPFL qui a conçu l’Arb, un « arbre artificiel » en quelque sorte, pour répondre intégralement aux questions liées à la fabrication et au transport efficaces de l’hydrogène. Le bien nommé Arb (inspiré du mot arbor, qui signifie arbre en latin) utilise la lumière dégagée par le soleil mélangée avec de l’eau pour produire du carburant solaire (l’hydrogène et l’oxygène), et de la chaleur (l’électricité sur demande). Un concept « smart », donc, qui assure une stabilité et une efficacité élevées de l’énergie solaire (jusqu’à 70 %), ainsi qu’une production de carburant et d’électricité rentable. Fruit de plus de six ans de travail de recherche et de développement, cette innovation basée sur un nouveau dispositif photoélectrochimique (CIPEC) intégré fonctionne par le biais d’une irradiation solaire accentuée. En somme, il s’agit d’une approche viable et évolutive.

Les émissions en moins
Employé à large échelle comme matière première, l’hydrogène voit son utilisation se répandre en raison de l’urgence climatique. Vu comme une source d’énergie alternative aux combustibles fossiles, l’hydrogène donne de l’élan à tous les secteurs de l’industrie, de la construction à l’automobile, de la pétrochimie à l’agroalimentaire. Et pour cause : moins polluant et abondamment présent dans la nature, l’hydrogène est une substance propre et non toxique présentant de nombreux avantages, dont, au premier rang, la production d’énergie avec un minimum d’émissions de gaz à effet de serre. Cependant, aujourd’hui, 96 % de la production mondiale provient de l’hydrogène à base de combustibles fossiles dans des installations centrales de reformage à la vapeur. En conséquence, les effets indésirables tels que l’augmentation de la pollution atmosphérique et les dépenses supplémentaires (le coût du transport s’élève jusqu’à deux à trois fois plus que le coût de la production) persistent, et vont à l’encontre des objectifs écologiques.

Fournir du carburant solaire utilisant uniquement des ressources durables (soleil + eau) et produire de l’énergie (hydrogène, oxygène, électricité, chaleur), un procédé vert, propre, et rentable.

Vert, propre et rentable
À l’heure actuelle, bien que les méthodes de production d’énergie solaire existent déjà, force est de constater que le marché peine à se développer en raison de la difficulté d’assurer la qualité du produit pendant de longues périodes tout en gérant l’instabilité du réseau. Par ailleurs, la légèreté de l’hydrogène le rend particulièrement difficile à stocker et à transporter. C’est en partant de ce constat que SoHHytec vise à conquérir le marché à l’aide de son Arb, qui permet de fournir du carburant solaire utilisant uniquement des ressources durables (soleil + eau) et de produire de l’énergie (hydrogène, oxygène, électricité, chaleur) en simultané et sur place. Un procédé vert, propre et rentable. De surcroît, l’Arb s’installe partout, y compris en milieu industriel, à la ferme, ou même à la maison. Pour ce faire, SoHHytec analyse les besoins en énergie de chaque client sur place avant de proposer une offre sur mesure. Très en avance en la matière, la technologie CIPEC est en instance de brevet.

Prix Venture Kick 2020
Dans le cadre de l’initiative Venture Kick 2020, SoHHytec a remporté le prix de CHF 150 000. Venture Kick est une organisation qui soutient les start-up à fort potentiel issues d’universités suisses et améliore leur attractivité auprès des investisseurs tout en promouvant l’innovation scientifique. Dorénavant, le financement permettra à la jeune pousse lausannoise de poursuivre un nouveau projet pilote commercial prénommé Arbs Garden. Ce dernier consiste à déployer plusieurs Arbs dans une usine d’acier en Suisse. Côté international, SoHHytec vise à conclure des accords de partenariats et d’étendre son offre de l’Europe aux États-Unis en passant par Inde. A fortiori, le marché mondial de la production de l’hydrogène représente environ 120 milliards d’euros. Selon les dires de Saurabh Tembhurne, « Venture Kick nous a fourni la visibilité et la plate-forme pour développer notre réseau […]. Nous sommes maintenant sur la voie d’un développement de capital-risque encore plus solide, avec de multiples clients, partenaires et investisseurs. »

© SoHHytec