• Interview

      Dossiers Publics interroge celles et ceux qui font bouger la Suisse: les actrices et acteurs issus du monde politique ainsi que des secteurs privés et publics
    • Simone Wyss Fedele fait rayonner les PME suisses à l’étranger

      Simone Wyss Fedele fait rayonner les PME suisses à l’étranger

      Qui dit entreprises suisses pense Nestlé, Novartis, Glencore et autres titans que le monde entier nous envie. Mais comme l’arbre de Noël qui cache la forêt des lutins œuvrant dans l’ombre, ces géants de la Bourse ne doivent pas faire oublier que la Suisse regorge de...

      Garde suisse: un corps d’élite dans les coulisses du Vatican
      Garde suisse: un corps d’élite dans les coulisses du Vatican

      Hallebardier ayant servi sous le pape François, Guillaume Vergain se confie à Dossiers Publics et raconte ses années au sein de la Garde suisse pontificale, ce corps aussi légendaire que mystérieux. Comment devient-on garde suisse ? Quels sont les critères de...

      Entreprises de sécurité : le côté privé de la Force
      Entreprises de sécurité : le côté privé de la Force

      Les politiciens nous l’ont répété à l’envi depuis des années : « On ne peut pas mettre un policier derrière chaque citoyen » ! Ce qui, avouons-le, est plutôt une bonne nouvelle pour les plus paranoïaques d’entre nous… Garde du corps et directeur de deux entreprise...

    • JU: les soins aigus au cœur de Delémont

      JU: les soins aigus au cœur de Delémont

      Modulable, fonctionnel et accessible, c’est ainsi que Jacques Gygax, directeur de l’Hôpital du Jura, décrit l’établissement dédié aux soins aigus qu’il souhaite voir construire au cœur de Delémont, sur un terrain de 12'000 m2, propriété de la municipalité. Futur jalon...

    • VD: une maturité onéreuse

      VD: une maturité onéreuse

      L’harmonisation des pratiques a un coût, et le canton de Vaud pourrait bien en faire les frais dans le cadre de la nouvelle Ordonnance fédérale sur la reconnaissance des certificats de maturité gymnasiale, visant à harmoniser les disparités cantonales quant au cursus...

    • GE : moins de fonctionnaires pour Genève  ?

      GE : moins de fonctionnaires pour Genève  ?

      La fonction publique pèse-t-elle trop lourd sur les finances du canton ? C’est en tout cas l’avis émis par la droite genevoise, qui estime que le canton, régulièrement dans le rouge, pourrait bénéficier d’un gel de l’embauche de nouveaux fonctionnaires en cas de...

    • Gilles Stuck reprend les rênes du marché suisse chez Julius Bär

      Gilles Stuck reprend les rênes du marché suisse chez Julius Bär

      À nouvelle stratégie, nouvelle équipe dirigeante. Ainsi en a décidé Julius Bär, qui a choisi d’accompagner l’harmonisation de son approche du marché suisse par la désignation aux responsabilités de Gilles Stuck, collaborateur de la banque zurichoise depuis 2018 à la...

    • Key Family Partners accueille Emanuele Zanon Di Valgiurata

      Key Family Partners accueille Emanuele Zanon Di Valgiurata

      Connu pour avoir donné le jour à une nouvelle génération de multi-family offices offrant des solutions d’investissement sophistiquées et les plus hauts standards en matière de gouvernance, Key Family Partners agrandit son équipe avec la nomination au rang d’associé...

    • Hans Peter Wyss intègre la commission OPA de la FINMA

      Hans Peter Wyss intègre la commission OPA de la FINMA

      La Commission des offres publiques d’acquisition de la FINMA accueille un nouveau membre en la personne de Hans Peter Wyss, appelé en remplacement de Thomas Rufer, qui abandonnera le siège occupé depuis avril 2007 à la fin de cette année. Déjà vice-président du...

    • Un nouvel aumônier pour la garde pontificale

      Un nouvel aumônier pour la garde pontificale

      La garde pontificale ne saurait assurer son office sans l’encadrement et le soutien spirituels de son aumônier. Une mission d’importance, assurée pendant six ans par le père Thomas Widmer, auquel succède désormais le père Kolumban Reichlin. Né dans le canton de...

    • Événement

      Retrouvez les derniers événements auxquels Dossiers Publics était présent

    • Une aide-soignante engagée

      Une aide-soignante engagée

      Doris Abbyad, aide-soignante aux HUG depuis 1983 (en unité d’attente de placement en EMS) et présidente de l’association Culture & Loisirs (association de personnel hospitalier et de santé sociale), nous livre son vécu de la crise du covid-19. Quelles difficultés...

    • Rentrée des entreprises 2019

      Rentrée des entreprises 2019

      Dossiers Publics était présent à la Rentrée des Entreprises 2019 à l'Arena de Genève, l'événement...

    • Cahiers spéciaux

      Retrouvez ici nos Cahiers Spéciaux traitant des grandes thématiques relatives à la Romandie
    • Environnement

      La protection du climat grâce à des technologies innovantes

      La protection du climat grâce à des technologies innovantes

      Le Fonds de technologie cautionne des prêts aux entreprises suisses dont les produits innovants permettent d'obtenir une réduction durable des émissions de gaz à effet de serre. Qu'est-ce que le Fonds de technologie ? Le fonds de technologie est un instrument de la...

      Un catalyseur intelligent pour structures en béton

      Un catalyseur intelligent pour structures en béton

      Un catalyseur intelligent basé sur la nanotechnologie permet d’économiser le coût de la production et de réduire l’empreinte carbone du béton. Développée par l’équipe de Nanogence SA, cette innovation vise à créer des bénéfices concrets en faveur de la durabilité....

      Gamaya, quand les drones volent au secours de l’agriculture

      Gamaya, quand les drones volent au secours de l’agriculture

      Avec sa caméra hyperspectrale miniature, combinée à l’intelligence artificielle et embarquée sur un drone, la start-up Gamaya permet aux agriculteurs d’estimer les besoins de leurs champs avec une précision inédite : un pas de géant pour l’agriculture durable. Dans le...

      Canton de Vaud

      Pascal Broulis: “l’État doit être un catalyseur de projets”

      Pascal Broulis: “l’État doit être un catalyseur de projets”

      Cathédrale de Lausanne, Château St-Maire, Vaudoise Arena, Vortex, Maison de l’Environnement, MCBA ou encore Plateforme 10, autant de noms évocateurs de chantiers et de réalisations d’envergure entrepris depuis 2017 dans le canton avec l’Etat de Vaud comme point commun...

      Vaud+, la marque territoriale qui rayonne

      Vaud+, la marque territoriale qui rayonne

      Le branding territorial n’est pas vraiment une nouveauté et ce n’est pas les cantons du Valais ou des Grisons qui diront le contraire. Et comme les Vaudoises et les Vaudois ont du talent, il fallait le dire haut et fort, il fallait le faire...

  • Kits Média

Publicités

La situation sanitaire inédite qui prévaut depuis plus d’une année aura notamment eu pour effet collatéral de souligner l’importance de la Protection civile, souvent considérée à tort comme une astreinte un peu accessoire, voire superflue…
Nous sommes allés à la rencontre de M. Léonard Biaggi, chef de l’Office cantonal de la Protection civile valaisanne, qui dresse pour nous le bilan de ces mois d’une intensité inédite.

L’année 2020 a été marquée par la pandémie de Covid-19 et les mesures sanitaires. Ce début d’année 2021 s’annonce dans la même veine. Quel a été le rôle de la PCi Valais dans la gestion de cette crise? Comment a-t-il évolué depuis mars 2020 ?
Léonard Biaggi : Depuis le mois de mars 2020, la PCi Valais offre son soutien à des institutions sanitaires, notamment à des hôpitaux, des EMS, des CMS et au 144, mettant en œuvre sa disponibilité, sa rigueur et son professionnalisme. Les personnes astreintes à la Protection civile sont dirigées par le personnel professionnel des 6 organisations de Protection civile valaisannes (OPC) et affectées à des tâches spécifiques dans différents domaines. Les incertitudes liées à la première vague n’ont pas facilité l’organisation de la PCi. Une multitude de demandes de soutien nous parvenaient sans cesse pendant plusieurs semaines. Durant la 2e vague, compte tenu de l’expérience acquise, la PCi a apporté son soutien au sein d’EMS, de centres de dépistage, dans une moindre mesure dans des hôpitaux, et depuis la mi-janvier 2021 dans des centres de vaccination. Je tiens à relever l’excellente synergie, depuis le début de cette pandémie, entre la PCi et les différents partenaires qui en bénéficient.

La réponse à cette crise a mobilisé l’ensemble des acteurs de la sécurité. Comment se répartissent les tâches entre l’armée, les services sanitaires, les pompiers, la police ?
Les acteurs de la sécurité ont tous des compétences propres et définies. Il appartient cependant à l’Organe cantonal de conduite (OCC), mobilisé depuis le début de la pandémie, et à son chef de veiller à ce que la répartition des tâches se fasse dans l’harmonie et le respect de ces compétences. Au vu de l’expérience acquise depuis le début mars 2020, l’entente entre tous les acteurs de la sécurité est excellente. J’ai la profonde conviction que cet engagement a resserré des liens entre les corps engagés dans le domaine de la sécurité.

Protection civile valaisanne

“La PCi valaisanne s’entraîne sans interruption à intervenir en cas de situations particulières et extraordinaires ”

Léonard Biaggi

Comment la pandémie a-t-elle affecté la formation de base des astreints à la Protection civile en Valais?
Toutes les formations dispensées au centre cantonal d’instruction de la PCi à Grône (cours de base, formations de spécialistes et de cadres) ont été annulées du 16 mars 2020 au 17 août 2020 ainsi que depuis le 25 janvier 2021 et ce jusqu’au 30 mars 2021. La mesure est pour le moins radicale, mais néanmoins nécessaire. L’Office cantonal de la Protection civile (OCPCi) se doit d’être un exemple, tout particulièrement en ces temps de crise sanitaire. Afin de combler le retard causé par cette interruption, tous les cours seront reprogrammés dans les meilleurs délais dès la « normalisation » de la situation épidémiologique.

En dehors des réponses lors d’urgences sanitaires, quels sont les principaux défis auxquels la Protection civile doit faire face en Valais? Quelles sont ses missions lors d’une année « normale  » ?
La PCi valaisanne s’entraîne sans interruption à intervenir en cas de situations particulières et extraordinaires (avalanches, inondations, tremblements de terre, recherches de personnes, incidents chimiques, sauvetage de biens culturels, soutien psychologique d’urgence, logistique, entretien des abris publics).

Depuis plusieurs années, les cantons s’inquiètent d’une baisse des effectifs de la protection civile. Dans quelle mesure votre canton est-il concerné et quel a été l’impact sur vos missions au cours de la crise sanitaire ?
La baisse des effectifs est une réalité en Valais. L’entrée en vigueur de la révision de la Loi fédérale sur la protection de la population et sur la Protection civile (LPPCi) génère en effet une baisse supplémentaire de l’effectif de la PCi valaisanne. En revanche, ce phénomène n’a aucun impact sur les missions qui lui sont attribuées. Nous comptons plus de 35 000 jours de service effectués jusqu’ici dans le cadre du Covid-19 depuis le début mars 2020, et la PCi est toujours présente et prête à intervenir en cas de besoin.

En 2019, la conseillère fédérale Viola Amherd proposait d’engager davantage de femmes et d’étrangers pour remédier à la baisse d’effectifs à la Protection civile. Cette proposition vous semble-t-elle une solution potentielle pour renforcer les effectifs de la PCi valaisanne  ? Ou avez-vous d’autres pistes dans ce domaine ?
La situation à moyen terme et à long terme dépendra de l’évolution démographique ainsi que des décisions des autorités politiques. En sus des solutions mentionnées dans votre question, je verrais une possibilité supplémentaire, à savoir l’intégration du Service civil dans la protection civile tant lors du recrutement que pour les militaires souhaitant quitter l’Armée.


LA PCi VALAIS EN CHIFFRES

1 Office cantonal de la PCi à Grône (Administration, centre cantonal d’instruction, section des constructions), intégré au Service de la sécurité civile et militaire (SSCM) et rattaché au Département de la sécurité, des institutions et du sport (DSIS)

6 Organisations de protection civile (OPC) à Brigue, Viège, Sierre, Sion, Martigny et Monthey

31 collaborateurs/trices professionnels

2300 astreints actifs incorporés et engageables

42 semaines de cours de répétition planifiés annuellement ; est comprise la préparation à l’engagement des 6 GIR (Groupe d’intervention rapide) afin d’intervenir en cas de situation particulière et/ou extraordinaire en appui des partenaires de la protection de la population

15 à 20 interventions en faveur de la collectivité : Zermatt Marathon, Gommerlauf, Fugue Chablaisienne, Coupe du monde FIS de Crans Montana, Snowboardcross de Veysonnaz, les actions « Sonnenblume » et « Rayon de Soleil » www.rayon2soleil.org, l’exercice Enduro avec l’Académie de Police, Rallye du Valais, Ski paralympique.